Abdel Rahman El Bacha, la douceur d’un pianiste

17 janvier 2019


Rencontre avec Abdel Rahman El Bacha, invité à Carpentras pour un récital de piano autour de musiques classiques .

Moment privilégié avec cet artiste, dont la douceur résonne entre son langage musical et vocal

Sensibilisé par cette douceur, c’est à travers son art que l’artiste partage avec le public ces sensations qui apaisent. Sa définition : Le rôle de l’artiste, de l’art, de la musique, doit permettre à l’humain de se rassembler dans un état de sagesse, de paix, d’harmonie .

“La grande musique, celle qui traverse le temps et l’espace, cette musique là nous ouvre l’imagination et l’entendement mystérieux vers quelque chose de profond ….- …La force de cette musique fait que justement elle nous ouvre ses portes, et permet à notre esprit de progresser plus vite …”

Sur la scène dès l’âge de 10 ans, Abdel Rahman El Bacha vit la musique de l’intérieur depuis toujours. Dans un souci de la parfaire, pour lui, c’est un esprit du don de soi .
Interprète dans la douceur de cet instrument percussif, Abdel Rahman El Bacha joue dans l’émotion, l’intériorité. Sa volonté : être au plus fidèle de l’intention des compositeurs classiques, Chopin ou Beethoven pour en citer ses préférences .
Tel un passeur entre la musique et le public, Abdel Rahman El Bacha nous invite au voyage dans “les horizons vastes de la nature, de la vie et de la beauté” .

Abdel Rahman El Bacha, interprète et compositeur

De nationalité franco-libanaise, les compositions du pianiste reflètent cette double culture qui unit la musique européenne à la musique arabe . Elles retranscrivent ses origines, dans un univers de musicalité émotionnelle ressentie par l’auteur . On y ressent et imagine la chaleur, la lumière, le soleil de l’Orient.

De formations assez courtes, qui ne dépassent jamais six minutes, Abdel Rahman El Bacha laisse s’écouler de la mélodie révélée par ses notes de musique,  un joyau extrême personnel influencé par les grands compositeurs classiques qui l’ont accompagné tout au long de sa carrière .

Très impliqué dans la transmission, par le don de soi, comme il l’explique dans notre interview, Abdel Rahman El Bacha anime régulièrement des “master class” où il transmet sa passion et son talent aux jeunes pianistes en devenir .

Voici une archive du 21/06/2000 de l’INA pour nous bercer dans son univers.