Accueil > Patrimoine > « Les Calades de Gordes » Un évènement sportif à dimension patrimoniale et culturelle

« Les Calades de Gordes » Un évènement sportif à dimension patrimoniale et culturelle

Organisé par la structure VELOROC, et après 2 années de pandémie qui ont perturbé l’organisation de cet événement emblématique sur les terres Gordiennes, « Les Calades de Gordes » ont retrouvé, en mars 2022, leur place sur le calendrier des plus belles randos VTT et ce, depuis leur création en 1994, il y a 28 ans ! Balade sur le territoire de Gordes, entre patrimoine et cyclisme …

Le 27 mars 2022 a eu lieu l’événement sportif « Les Calades de Gordes », organisé par l’association Veloroc. Près de 400 participants, venus de toute la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et même au-delà, ont arpenté les belles randos VTT du Luberon par des circuits de 20 à 55 km, pour vivre leur passion, le cyclisme. « Les Calades de Gordes » quand le cyclisme et le patrimoine se rassemblent sur un territoire diversifié de l’un des plus beaux villages de France, le village de Gordes.

Veloroc, l’association de cyclisme à l’origine des Calades de Gordes

Philippe Le Ray est le président de la structure Véloroc, un club cycliste orienté VTT, pôle de formation pour les jeunes, un pôle Team compétition et un pôle évènementiel pour l’organisation de randonnées grand public et de quelques compétitions sportives et FFC. Véloroc privilégie la diversité du territoire, le patrimoine culturel de Gordes et de ses alentours. Le nom donné à l’évènement sportif de mars 22 ‘Les Calades de Gordes’ s’explique par l’arrivée de la randonnée qui se fait du bas de Gordes à la montée jusqu’au château via les fameuses calades de Gordes qui font partie du patrimoine gordien. La structure Véloroc, qui a acquis une notoriété évidente, vit depuis 28 ans grâce à l’action de bénévoles et grâce au soutien de partenaires institutionnels, la Région Sud, le Département du Vaucluse, la Commune de Gordes et de Cavaillon, le siège de Véloroc étant établi à Cavaillon et grâce également au soutien financier des entreprises locales et des sponsors.

Gordes, classé plus beau village de France

Le village perché de Gordes apparaît soudainement lorsque vous quittez la plaine du Luberon et commencez à monter vers la ville. La silhouette du château et de la cathédrale surplombe les maisons en pierre, offrant une vue parfaite d’une ville médiévale intacte dans le ciel provençal.
Le vieux village est sillonné de vieilles calades, ruelles pavées pentues, au détour desquelles on peut admirer un beau panorama sur le Luberon et la vallée du Calavon.

Les Calades … de Gordes !

Une rue caladée, encaladée ou en calade, ou plus simplement une calade, désigne en Provence une rue en pente pavée (de galets du Rhône ou de la Durance) ou empierrée de pierres calcaires. Quand il s’agit de pierres, celles-ci sont posées verticalement, sur champ (sur la tranche).
Le verbe calader signifie « paver », « empierrer ». L’artisan spécialisé dans le caladage des chaussées était le caladier (en occitan caladaire). On dit aujourd’hui caladeur.

Gordes, un patrimoine remarquable

Le château de Gordes est le point de repère visuel de toute visite du village provençal. Reconstruit en style Renaissance en 1525 sur les ruines d’un ancien château datant de 1031, il est bien conservé et accueille des expositions et des événements.
Comme beaucoup d’autres villes construites sur des falaises et disposant de peu d’espace en surface, les habitants de Gordes, au fil des siècles, se sont taillés un espace utile en creusant dans la roche et en construisant des lieux sous la ville pour stocker le vin et les céréales, des magasins, des ateliers d’artisans, etc. Les caves du Palais Saint Firmin, patron de la ville témoignent parfaitement de cette ville parallèle : caves, moulins, citernes, fours, le tout concentré dans une quarantaine de « salles » sur une dénivellation de 20 mètres.

Sous le nom récent de « Village des bories » existe, à 1,5 km à l’ouest de Gordes, un ancien groupement d’une vingtaine de cabanes en pierre sèche à vocation agricole et à usage principalement saisonnier, constitué depuis trois décennies en musée de plein air. L’art de la construction en pierre sèche est reconnu Patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Situé sur la commune de Gordes, l’abbaye Notre-Dame de Sénanque est un monastère cistercien en activité. Fondé en 1148, il devient abbaye en 1150. Celle-ci fait partie, avec l’abbaye de Silvacane et l’abbaye du Thoronet, des « trois sœurs provençales », qui témoignent du grand rayonnement de l’ordre cistercien en Provence.

Localisation : Gordes
Date : 29 avril 2022

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus