Accueil > Art > Spectacle Vivant > Un Barbe Bleue fastueux à l’Opéra de Marseille

Un Barbe Bleue fastueux à l’Opéra de Marseille

Barbe Bleue Opéra de Marseille © M.Clavel

Un Barbe Bleue fastueux à l’Opéra de Marseille jusqu’au 5 janvier 2020

(vu lors de la pré-générale du 22 décembre 2019)

Pour les périodes festives de fin d’année, l’Opéra de Marseille met toujours à l’honneur des œuvres pétillantes. Cette année, c’est un « Barbe Bleue » mordant et corrosif qui clôt 2019 et débute 2020 avec brio. Cet opéra bouffe en trois actes d’Offenbach, mise en scène par Laurent Pelly, est à l’affiche jusqu’au 5 janvier 2020, une bien belle façon de marquer le deux-centième anniversaire de la naissance de Jacques Offenbach.
C’est en 1866 que Jacques Offenbach, Henri Meilhac et Ludovic Halévy adaptent le conte de Perrault en opéra bouffe. Chronologiquement, l’ouvrage se place entre trois des plus grands succès du trio : après La Belle Hélène (1864), avant La Vie Parisienne (1866) et La Grande Duchesse de Gérolstein (1867).

Jacques Offenbach, de son vrai nom Jakob Eberst, est un compositeur et violoncelliste français d’origine allemande né le 20 juin 1819 à Cologne et mort à Paris le 5 octobre 1880.

Un Barbe Bleue d’Anthologie

« Je sais que de l’homme qui m’aime,
On ne dit pas grand bien ;
Mais bah !… essayons-en tout d’même !
Qui n’risque rien n’a rien ! » (Boulotte)

Nous connaissons tous l’histoire de Barbe Bleue.
C’est l’histoire du seigneur Barbe Bleue et ses frasques amoureuses. Si le livret s’inspire du personnage sinistre du conte de Perrault, il est transposé avec humour dans un royaume loufoque chez Offenbach. Le drame des femmes de Barbe Bleue prend son origine ‘psychologique’ dans le ‘plaisir’ de refuser de comprendre ce qui se cache sous l’habit, le refus de voir au-delà des apparences mais surtout dans l’assujettissement de la femme.

Une mise-en-scène géniale

Laurent Pelly, en metteur-en-scène génial, non seulement transpose l’histoire à notre époque – jusqu’à mettre des téléphones portables dans les mains des invités au mariage forcé, appuyant ainsi sur l’abrutissement, la soumission, qu’elle soit à un monarque ou à une société manipulée par les réseaux sociaux- mais il prend le contrepied en rendant la liberté à la femme.
Par la voix, magnifique, d’Héloïse Mas, Boulotte venge toutes les femmes soumises, même si, à la fin, elle succombe au pouvoir enjôleur de Barbe Bleue. Faire avancer une cadillac d’où sort un superbe–il devait être laid mais peu importe- Florian Laconi (Barbe Bleue) à la voix chaude, ourlée, puissante, est une touche supplémentaire à l’originalité et au burlesque voulus par Laurent Pelly.

« Le voilà donc le tombeau des cinq femmes,
Qui m’ont aimé d’un amour sans pareil !
Dormez en paix, dormez bien, pauvres âmes,
Je ne viens pas troubler votre sommeil !
Elles sont cinq !… O destinée humaine !
Quoi ! cinq déjà !… cinq anges disparus !
Il en manque un pour la demi-douzaine…
Dans un instant, il n’en manquera plus ! » (Barbe Bleue)

Le décor est opulent dans la recherche et le détail, autant par la simplicité de la grange et des bottes de foin que par la décoration de la salle du Palais. A noter les costumes qui appuient le message. L’imperméable de cuir noir de Barbe Bleue pourrait bien figurer un SS de sinistre mémoire. L’atmosphère, se veut angoissante par moments – Popolani le chimiste travaille dans une salle ressemblant à une morgue- mais la musique est là qui enveloppe et transforme le moment en grâce et fantaisie.

Très belle direction musicale de Nader Abbassi qui habille l’œuvre de sensualité musicale avec de splendides envolées lyriques, de la légèreté dans l’ensemble et l’allégresse indispensable à la partition. Merci Chef !

Un casting judicieusement choisi et des voix superbes

Princesse Hermia, Fleurette Jennifer COURCIER
Reine Clémentine Cécile GALOIS
Popolani Guillaume ANDRIEUX
Prince Saphir Jérémy DUFFAU
Comte Oscar Francis DUDZIAK
sont chaudement applaudis par le public, et ovations pour Héloïse Mas et Florian Laconi.

En cette pré-générale, le public n’a pu entendre la voix d’Antoine Normand, souffrant mais présent sur scène. A en juger par sa gestuelle, un fameux Roi Bobèche.
Mention particulière, une fois de plus, pour le chœur de l’Opéra de Marseille, toujours excellent et dirigé de main de maître par Emmanuel Trenque qui prête aujourd’hui superbement sa voix au Roi Bobèche.

« Vous connaissez mon caractère :
Je suis Barbe-Bleue, ô gué !
Jamais veuf ne fut plus gai ! » (Barbe Bleue)

La satisfaction se lit sur les visages à la fin du spectacle où beaucoup sont venus en famille. De nombreux enfants sur les fauteuils de cet auguste opéra. Près de moi, un petit garçon aux cheveux bruns savamment travaillés au gel, se tortille sur son siège. Ses yeux d’un magnifique bleu se tournent vers moi lorsque je le questionne. Il s’appelle Léo. Il a onze ans, en classe de 6e. Il est ici avec sa maman. C’est sa première fois à l’Opéra. A ma demande : -est-ce que cela t’a plu ? Il répond oui sans hésiter. Je l’incite à détailler sa réponse. Ses mots boucleront mon article :

Léo, 11 ans : « -Il n’y a pas de piano dans l’orchestre, mais ce n’est pas la peine. On ressent bien tout. J’ai aimé les envolées lyriques de l’orchestre et surtout le chœur, super synchro. Et les répétitions –quand ils répètent ce que disent les chanteurs- c’est très drôle .
Je ne connaissais pas Offenbach. A l’école, nous avons étudié un autre compositeur, Schubert. En fait, c’est comique et c’est super bien.  J’ai bien aimé venir ici.»

Distribution de Barbe Bleue à l’Opéra de Marseille

Opéra-bouffe en 3 actes
Livret de Henri MEILHAC et Ludovic HALÉVY
inspiré du conte éponyme de Charles PERRAULT
Création à Paris, Théâtre des Variétés, le 5 février 1866
COPRODUCTION Opéra de Marseille / Opéra National de Lyon
Direction musicale Nader ABBASSI
Mise en scène et costumes Laurent PELLY
Adaptation des dialogues Agathe MÉLINAND
Décors Chantal THOMAS
Lumières Joël ADAM
Collaborateur à la mise en scène Christian RÄTH
Collaborateur aux costumes Jean-Jacques DELMOTTE
Boulotte Héloïse MAS
Princesse Hermia, Fleurette Jennifer COURCIER
Reine Clémentine Cécile GALOIS
Barbe-Bleue Florian LACONI
Popolani Guillaume ANDRIEUX
Prince Saphir Jérémy DUFFAU
Comte Oscar Francis DUDZIAK
Roi Bobèche Antoine NORMAND
Orchestre et Chœur de l’Opéra de Marseille

Barbe Bleue 
Représentations les 28/29/31 décembre 2019 et les 3 et 5 janvier 2020
Opéra de Marseille 2 rue Molière 13001 Marseille
tél 04 91 55 11 10
www.opera.marseille.fr

Localisation : Marseille
Date : 2 janvier 2020
x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus