Opéra de Toulon : Saison lyrique 2017-2018 et la nomination d’un nouveau directeur musical

3 septembre 2017

L’équipe de ProjecteurTv a été heureuse de vous présenter cette rubrique consacrée aux différentes Maisons d’Opéra de la Région PACA. Nous allons terminer cette série avec la présentation de l’Opéra de Toulon qui propose pour cette nouvelle saison lyrique une programmation de 7 productions d’opéras avec 3 créations scéniques, soit 20 représentations, d’octobre 2017 à juin 2018.

Une programmation pluridisciplinaire pour cette nouvelle saison lyrique à l’Opéra de Toulon

Éclectique dans sa programmation, le directeur artistique souhaite toucher un très large public par une haute qualité culturelle de sa saison, par exemple le choix des opéras qui est vaste et varié, mêlant classicisme et modernité, ainsi qu’une saison orchestrale confiée à différents chefs invités ainsi que d’excellents spectacles de danse.

La saison débutera le 28 octobre avec « Mam’zelle Nitouche »

Vaudeville de Louis-Auguste Florimond Ronger, dit Hervé, sur un livret d’Henri Meilhac et Albert Millaud.
Opérette créé au Théâtre des Variétés à Paris en 1883, présentée à Toulon avec une nouvelle mise en scène de Pierre-André Weitz dans une production du Palazzeto Bru Zane. Le rôle Denise de Flavigny sera chanté par Valérie McCarthy, celui du major, comte de Château-Gibus par Eddie Chignara, Antoine Philippot interprétera le directeur et Olivier Py le rôle de loriot ainsi que ceux de Corinne et la Supérieure (en Miss Knike), sans oublier celui de Célestin chanté par Damien Bigourdan.
C’est l’histoire burlesque d’un organiste au couvent des Hirondelles qui devient tous les soirs compositeur de cabaret. Il a pour élève la jeune Denise de Flavigny qui deviendra chanteuse à succès, décidément les voix du cabaret sont impénétrables !

Le 17 novembre 2017, « Madame Butterfly », opéra de Giacomo Puccini

D’après la pièce de David Delasco, créé à la Scala de Milan en 1904.
La mise en scène est signée de Daniel Benoin. Le rôle de Cio-Cio-San sera chanté par Deniz Yetim, celui de Benjamin Pinkerton par Roberto De Biasio, Qiulin Zhang interprétera Suzuki et Lionel Lhote Sharpless.
Puccini souhaitait un opéra ramassé et percutant. Écoutons le : « L’opéra doit être en deux actes, ainsi l’œuvre d’art apparaîtra telle à faire grande impression. Pas d’“entr’acte” ( en français dans le texte) et arriver à la fin en tenant cloué sur son fauteuil pendant une heure et demie le public ! C’est énorme, mais c’est la vie de cet opéra»

Le 30 décembre, « La Flûte Enchantée » opéra de Wolfgang Amadeus Mozart,

D’après le livret d’Emmanuel Schikaneder, créé au Theater an der Wieden à Vienne en 1791.
Une nouvelle production scénique en création à Toulon dans une mise en scène de René Koering.
Le rôle de la Reine de la Nuit sera chanté par Tuuli Takala, celui de Sarastro par Antonio Di Matteo, Andreea Soare interprétera Pamina et Armando Noguera Papageno, le rôle de Tamino est en instance de distribution.
Mozart reçoit la commande de « La flûte enchantée » du directeur d’un petit théâtre populaire de Vienne au printemps 1791. Stimulé par le sujet, il se met à l’ouvrage immédiatement. Cependant il ne terminera la composition de sa partition que la veille de la première représentation ! Ce chef d’œuvre de la Musique est à la fois un récit fantastique et un conte initiatique symbolisant la victoire de la lumière sur les ténèbres.

Le 26 janvier 2018, « Wonderful Town » de Leonard Bernstein

D’après la pièce « My Sister Eileen » de Ruth McKenney, une comédie musicale créée à Broadway au Winter Garden Theatre en 1953.
Cette nouvelle production scénique à Toulon est signée pour la mise en scène d’Olivier Bénézech et la chorégraphie de Johan Nus. Le rôle de Ruth Sherwood sera chanté par Jasmine Roy, celui d’Eileen Sherwood par Rafaëlle Cohen, Maxime de Toledo interprétera celui de Robert Baker et Thomas Boutilier Wreck.
L’action se déroule à New-York où les deux sœurs Sherwood débarquent de leur Ohio natal avec l’ambition de « conquérir » la ville. L’aînée, Ruth ambitionne de devenir écrivaine, Eileen la cadette, désire être actrice. Bernstein y affirme son amour pour New-York avec des épisodes chorégraphiques survoltés et une somptueuse orchestration qui est un prélude à « West Side Story ».

Le 9 mars, « Lucia di Lammermoor » de Gaetano Donizetti

d’après le roman « La Fiancée de Lammermoor « de Walter Scott, opéra créé à Naples en 1835 au Teatro San Carlo.
La mise en scène est signée par Henning Brockhaus et la chorégraphie par Valentina Escobar.
Le rôle d’Enrico est chanté par David Bizic, celui de Lucia par Serenad UyarEdgardo est interprété par Roberto De Biasio et Alisa par Julie Pasturaud.
Lucia di Lammermoor reste le plus grand chef-d’œuvre de Donizetti avec sans conteste comme point culminant de l’œuvre la célèbre scène de la folie dans laquelle les plus grandes sopranos, de Maria Callas à Joan Sutherland ou Natalie Dessay, se sont illustrées dans le rôle de sublime de l’héroïne.

 

Le 13 avril, « L’Italienne à Alger » de Gioachino Rossini

Opéra bouffe sur un livret de Angelo Anelli créé en 1813 au Teatro San Benedetto de Venise.
La mise en scène est signée de Nicola Berloffa. Le rôle de Mustafà sera chanté par Simone Alberghini, celui d’Isabella par Laura Verrecchia, Michela Antenucci interprétera Elvira et Julie Pasturaud Zulma.
On trouve déjà dans cet ouvrage, toutes les caractéristiques du « génie rossinien », où l’exubérance rythmique et la virtuosité vocale, sont ici poussées dans leurs derniers retranchements. Indéniablement, « L’italienne à Alger » a lancé la carrière du compositeur, âgé de 21 ans quand il a  écrit cette oeuvre lyrique en à peine une vingtaine de jours.

Le 6 juin , pour clore la saison artistique , tout comme à l’Opéra de Nice, l’Opéra de Toulon présentera « Nabucco » de Giuseppe Verdi

D’après le drame d’Auguste Anicet-Bourgeois et Francis Cornu « Nabuchodonosor« , opéra créé en 1842 à la Scala de Milan.
Pour cette production de l’Opéra de Saint-Étienne, la mise en scène est signée par Jean-Christophe Mast. Le rôle de Nabucco sera chanté par Serguei Murzaev, celui d’Abigaille par Raffaella Angeletti et Jesús León interprétera Ismaël, Perrine Madoeuf Anna.
Nabucco enflamma dès sa création, le cœur des patriotes italiens alors sous domination autrichienne. Il est manifeste que cet opéra, avec en particulier le célèbre chœur des esclaves, participa largement à l’éveil du sentiment national italien et l’émergence de Garibaldi, qui ne l’oublions pas, est né à Nice en 1807.

Au delà de l’art lyrique, une programmation pluridisciplinaire et un nouveau directeur musical nommé à l’Orchestre :

Par ailleurs, de nombreuses autres manifestations sont proposées aux spectateurs, car la saison culturelle est très riche avec 7 concerts de l’Orchestre et du Chœur, 3 spectacles de Danse, et l’accueil de 3 concerts de la Musique des Equipages de la Flotte et la participation active à deux événements nationaux :  la Journée Européenne du Patrimoine (16 et 17 septembre ) et « Tous à L’opéra » les 5 et 6 mai, le rendez-vous national des Maisons Lyriques et Opéras de France.

En publiant cet article nous venons d’apprendre que le chef d’orchestre d’origine hollandaise Jurjen Hempel vient d’être nommé nouveau directeur musical de l’Opéra de Toulon. Il est bien connu du public toulonnais puisqu’il a déjà dirigé l’orchestre symphonique de l’Opéra et que lors de la dernière saison nous avons pu l’apprécier dans « L’enlèvement au sérail« .

Enfin, pour terminer cette série d’articles, nous vous rappelons que nous vous donnerons rendez-vous chaque mois pour vous présenter d’une façon plus étoffée les programmations des Maisons d’opéras de la saison 2017 – 2018 en Région PACA dans la rubrique « A l’Affiche ».

Pour plus d’informations concernant les spectacles proposés par l’Opéra de Toulon, nous vous conseillons vivement de visiter le site www.operadetoulon.fr.

A l’affiche des saisons lyriques 2017 – 2018 des Opéras de la Région PACA

Légende Photo : Opéra de Toulon © Olivier Pastor