A l’affiche de l’Opéra de Nice-Saison lyrique 2017 – 2018

29 août 2017

La nouvelle saison de l’Opéra de Nice est riche en événements mettant en valeur ses différentes formations artistiques, comme l’Orchestre Philharmonique de Nice ou le Ballet Nice Méditerranée.
Eric Chevalier son directeur artistique propose une programmation de 5 productions d’opéras avec 3 créations scéniques soit 20 spectacles avec également une large programmation hors les murs comme au Conservatoire National de Nice ou au Musée National Marc Chagall.

Comme il se doit le Ballet ouvrira le bal de la saison artistique avec « Coppélia » un divertissement de Léo Delibes sur une chorégraphie Éric Vu-An, puis le 23 septembre de nombreux amateurs pourront assister à « La belle Hélène » dans le cadre du Festival d’Opérette, de quoi combler un vaste public niçois attaché à cette expression musicale.

La saison lyrique ouvrira le 22 novembre avec « L’élixir d’amour », de Gaetano Donizetti

d’après le livret d’Eugène Scribe, opéra créé en 1832 au Teatro della Canobbiana de Milan.
La mise en scène est signée par Éric Chevalier. Le rôle d’Adina sera chanté par Gabrielle Philiponet, celui de Nemorino par Davide Giusti, Philippe-Nicolas Martin, interprétera celui du sergent Belcore et Eva Fiechter Giannetta.
« L’Elisir d’amore », comme cela sonne bien en langue italienne, est une œuvre pétillante parmi les plus célèbres opéras du XIXe siècle et pour cause en séducteur honnête, Donizetti avait dédié son opéra au « Beau Sexe de Milan ».

Vendredi 19 janvier 2018 seront représentées dans une nouvelle production scénique « Les noces de Figaro » de Wolfgang Amadeus Mozart

d’après la comédie « Le Mariage de Figaro » de Beaumarchais. Cet opéra a été créé en 1786 au Burgtheater de Vienne.
La mise en scène est de Daniel Benoin. Le rôle du comte Almaviva sera chanté par Jean-Luc Ballestra, celui de Susanna par Valérie Condoluci, Luigi De Donato interprétera le rôle de Figaro, et Carine Séchaye celui de Cherubino, la distribution pour le rôle de la comtesse n’est encore communiquée.
« Les noces de Figaro » est le premier des trois ouvrages réalisés par Mozart et son célèbre librettiste Lorenzo da Ponte, suivront issus de cette remarquable collaboration et pour le plus grand plaisir du public, deux chefs d’œuvre « Don Giovanni » et « Cosi fan tutte ».

Le 16 février, « La Norma » de Vincenzo Bellini, d’après la tragédie d’Alexandre Soumet

Opéra créé en 1831 à la Scala de Milan. La mise en scène est signée de Nicola Berloffa. Le rôle de Norma sera chanté par Yolanda Auyanet, celui de Pollione par Riccardo Massi, Alessandra Volpe interprètera celui d’Adalgisa, et Antonio Di Matteo Oroveso.
Le rôle-titre de Norma est considéré comme l’un des plus difficiles du répertoire des sopranos, les plus grandes cantatrices comme Maria Callas ou Montserrat Caballé ont, bien évidemment, marqué de leur interprétation ce rôle car il demande une technique lyrique parfaite et de grande qualité de tragédienne.

Le 21 mars, sera représenté « Roméo et Juliette » de Charles Gounod, d’après le drame de Shakespeare

Opéra créé en 1867 au Théâtre Lyrique de Paris. Cette nouvelle production scénique est signée par Irina Brook. Le rôle de Juliette sera chanté par Vannina Santoni, celui de Mercutio par Boris Grappe, Catherine Trottmann interprétera celui de Stephano, Philippe Ermelier le comte Capulet et Marie-Noële Vidal le rôle de Gertrude, la distribution pour le rôle de Roméo n’est encore communiquée.
L’histoire d’amour tragique de « Roméo et Juliette » a inspiré de nombreux artistes et connue de nombreuses versions artistiques comme pour le cinéma, le théâtre, la danse ou la comédie musicale avec « West side story » de Leonard Bernstein ou « l’Orfeu Negro » film musical de Marcel Camus qui a reçu la Palme d’or au Festival de Cannes.

Le 18 mai 2018, pour clore la saison sera donné « Nabucco » de Giuseppe Verdi d’après le drame d’Auguste Anicet-Bourgeois et Francis Cornu « Nabuchodonosor »

Opéra créé en 1842 à la Scala de Milan. Pour cette production, la mise en scène est signée par Jean-Christophe Mast.
Le rôle de Nabucco sera chanté par Serguei Murzaev, celui d’Abigaille par Raffaella Angeletti et Jesús León interprétera Ismaël, Perrine Madoeuf Anna.
Nabucco enflamma, dès sa création le cœur des patriotes italiens alors sous domination autrichienne, il est manifeste que cet opéra, avec en particulier le célèbre chœur des esclaves, participa largement à l’éveil du sentiment national italien et l’émergence de Garibaldi qui ne l’oublions pas est né à Nice en 1807.

Par ailleurs, de nombreuses autres manifestations sont proposées aux mélomanes comme une saison orchestrale avec un cycle Beethoven et 9 productions qui sont à l’actif de l’Orchestre Philharmonique de Nice dont le chef d’orchestre hongrois György Ráth vient d’être récemment nommé directeur musical. Le Ballet Nice Méditerranée offrira quand à lui aux amateurs de danse 5 spectacles dont « Roméo et Juliette » sur la musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski, une chorégraphie de Serge Lifar remontée par Éric Vu-An . Des concerts en famille sont également à l’affiche les dimanches en fin de matinée sans oublier les spectacles hors les murs et les conférences et avis aux amateurs, le festival d’opérettes de Nice.

Aussi nous vous conseillons vivement de visiter le site : www.opera-nice.org pour connaître en détail le planning, les lieux de diffusion et réserver vos dates.

 

Rendez-vous est pris avec vous pour vous présenter l’Opéra de Toulon, dans notre prochain article de Projecteur TV, pour cette série consacrée à la saison lyrique 2017 – 2018 des Maisons d’Opéra en Région PACA.

A l’affiche des saisons lyriques 2017 – 2018 des Opéras de la Région PACA

© Opéra de Nice