Accueil > Art > Spectacle Vivant > ‘L’Elixir d’Amour : Beau comme un camion’, les « Tréteaux des Chorégies d’Orange »

‘L’Elixir d’Amour : Beau comme un camion’, les « Tréteaux des Chorégies d’Orange »

« L’Opéra c’est un truc de passionné. La passion ne connaît pas la classe sociale, du moment qu’on puisse donner aux gens l’occasion d’y accéder. » Jean-Louis Grinda, Directeur des Chorégies d’Orange. Voici le film retraçant l’histoire de la création 2021 des Chorégies « L’Elixir d’Amour, beau comme un camion ! »

Film documentaire sur la création 2021 des Chorégies d’Orange, L’Elixir d’Amour beau comme un camion.

Durant 4 jours, du 16 au 19 juillet 2021, nous avons capté le déroulé de cette création lyrique, depuis la transformation d’un semi-remorque en scène d’opéra par l’équipe technique et les répétitions, jusqu’à la première représentation devant le public.

Un Elixir d’Amour beau comme un camion

Dans la pure tradition du théâtre de rue et de celui de la Commedia dell’arte, ce n’est pas sur des tréteaux que Jean-Louis Grinda et Les Chorégies d’Orange ont choisi de porter ‘leur’ passion de l’opéra, mais dans un camion. C’est un concept innovant pour le Festival d’art lyrique le plus ancien d’Europe, un spectacle itinérant joué sur un semi-remorque qui se déplace de villes en villages de la Région Sud.

Ayant toujours à cœur de promouvoir la nouvelle génération d’artistes lyriques français, les cinq rôles solistes du spectacle ‘ L’élixir d’amour : Beau comme un camion ! » ont été distribués à des jeunes chanteurs accompagnés par un pianiste qui fait partie des personnages.
Avec ce concept et une entrée libre, ce n’est plus au public de franchir les portes d’un opéra, c’est l’Opéra qui vient à lui.

Une mise en scène pétillante et colorée signée Adriano Sinivia

Dans une mise en scène pétillante et colorée et assisté de Arnaud Pontois-Blachère, Adriano Sinivia a pris le parti de créer un camion-bar, d’y intégrer un pianiste et de créer un espace de vie et de rencontres. Ce camion-bar devient un lieu d’évènement qui raconte la vie au milieu de la cité, inscrit dans une réalité accessible qui n’est pas cachée par des murs de pierre. Il a choisi de situer l’action dans les années 70/75 aux Etats-Unis, profitant des concepts de l’amour libre, de la lutte pour la libéralisation de la femme et de l’engagement américain dans la guerre contre le Vietnam. Pour relier les airs de cet opéra-bouffe de Gaetano Donizetti, créé en 1832 à l’Opéra de Milan, et faire comprendre l’histoire, Adriano Sinivia et Arnaud Pontois-Blachère ont réécrit le livret, chanté en italien, remplaçant les récitatifs, trop longs dans ce contexte, par des dialogues en français, créant ainsi un spectacle lyrique d’une heure trente.

Un décor familier signé Enzo Iorio

Le décor d’Enzo Iorio très actuel, contemporain, recrée bien l’atmosphère des années hippies : photo du Che, drapeau américain, juke box, lambretta… Ecologique, il est créé de toutes pièces avec des pièces de récupération.

L’Elixir d’Amour beau comme un camion !

« Puisque vous ne venez pas aux Chorégies, les Chorégies viennent à vous »

Jean-Louis Grinda a voulu offrir l’Opéra à des publics non avertis, avec une troupe se déplaçant de ville en ville avec un spectacle amusant, fertile au niveau de la mise en scène car il fallait de l’ingéniosité pour renouveler le camion. La distribution a été réservée à des jeunes artistes français : Amélie Robins (Adina), Clara Guillon (Giannetta), Matthieu Justine (Nemorino), Florent Karrer (Belcore), Fabrice Alibert (Dulcamara), sans oublier le facétieux et ingénieux pianiste, costume et perruque bouclée, Aurélio Scotto.

Le talent de ces artistes, leur fraîcheur, la mise en scène, les décors, sans oublier l’équipe technique, ont fait de cet ‘Elixir beau comme un camion’, un succès populaire réussi.

« Donner du plaisir au public »

Si le côté nomade a une connotation de fantaisie, Jean-Louis Grinda insiste sur le fait que ce projet est « fait d’une façon très sérieuse sans se prendre au sérieux. C’est un spectacle très répété, tiré au cordeau… jusqu’à la première représentation à Orange. Un spectacle pour donner du plaisir au public.

L’Elixir d’Amour de Gaetano Donizetti

L’Elixir d’Amour est un opéra-bouffe en deux actes de Gaetano Donizetti sur un livret de Felice Romani. L’histoire est celle de l’humble paysan Nemorino, amoureux d’Adina et incapable de déclarer son amour. L’équilibre est brusquement rompu par l’arrivée de Dulcamara (le charlatan de Donizetti) qui, se faisant passer pour un médecin, vend à Nemorino un philtre d’amour fantôme… L’opéra a été créé le 12 mai 1832 à Milan, au Teatro della Cannobiana. Felice Romani s’était inspiré pour son livret d’un texte écrit l’année précédente par Eugène Scribe pour le compositeur Daniel Auber, Le Philtre (The Filter).

« Una furtiva lacrima », l’air le plus célèbre de l’Elixir d’Amour

‘Una furtiva lacrima’ est l’air le plus célèbre de l’Elixir d’Amour. Chanté ici magnifiquement par Matthieu Justine, un portrait de sa dulcinée en main.

L’Elixir d’Amour beau comme un camion … en tournée

Fort de son succès 2021, l’Elixir d’Amour beau comme un camion arpentera à nouveau les routes de la Région Sud cet été 2022 après sa première escale durant le festival d’art lyrique les Chorégies d’Orange le 13 juillet 2022.

Localisation : Orange
Date : 26 novembre 2021

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus