Accueil > Art > Spectacle Vivant > Les chorégraphies de Myriam Naisy : 1 Ballet pour 53 millions de milliards de spectacles

Les chorégraphies de Myriam Naisy : 1 Ballet pour 53 millions de milliards de spectacles

Ce qui est fabuleux dans la créativité, c’est que tout est possible, rien n’est confronté aux limites, aux formats. La chorégraphe Myriam Naisy nous le confirme ici, à travers cette rencontre pendant les répétitions au Studio Jean Vilar de l’Opéra Grand Avignon. Son nouveau spectacle « A Rebours », sur une musique de Steve Reich, sera performé jeudi 23 février 2017 à 20h30, à L’Autre Scène de Vedène.

« A Rebours », l’un des spectacles chorégraphié par Myriam Naisy, pour le Ballet de l’Opéra Grand Avignon, le 23 février à l’Autre Scène de Vedène.

Peu avant le filage du spectacle « A Rebours » pour 9 danseurs, sur une musique de Steve Reich « Different trains », voici pour mieux comprendre la réflexion de la chorégraphe, quelques explications de son travail à travers un envers du décors que nous vous dévoilons.

« A Rebours » un spectacle de Myriam Naisy sur une musique de Steve Reich

En adéquation avec cette musique qui transporte dans les mémoires de l’Auteur sur la déportation, Myriam Naisy à réalisé 30 chorégraphies d’une minute chacune, un travail sur le temps, et sur le désordre et l’ordre dans le temps. L’originalité de ce spectacle est qu’il reste différent et unique à chacune des représentations. Les chorégraphies sont tirées au sort par 18 spectateurs, les répétitions au chapeau, si bien que les danseurs sont dans la méconnaissance totale de l’interprétation qui va suivre et que leur destin n’est pas maîtrisé.

Cette non maîtrise permet aux danseurs, selon la chorégraphe, de s’essayer dans la créativité dans la manière d’aborder une danse à une autre. Un spectacle mystérieux que l’on a envie de voir. Musique et chorégraphie laissent à chacun sensibilité, sensualité et liberté.

Les danseurs : Noémie Bontoux, Bérangère Cassiot, Virginie Coussière, Agathe Clément, Arnaud Bajolle, Anthony Beignard, Joffray Gonzalez et Georges Prunier.

« Lorsque j’avais un an, mes parents se séparèrent. Ma mère s’installa à Los Angeles et mon père resta à New York. Comme ils me gardaient à tour de rôle, de 1939 à 1942 je faisais régulièrement la navette en train entre New York et Los Angeles, accompagné de ma gouvernante. Bien qu’à l’époque ces voyages fussent excitants et romantiques, je songe maintenant qu’étant juif, si j’avais été en Europe pendant cette période, j’aurais sans doute pris des trains bien différents. En pensant à cela, j’ai voulu écrire une œuvre qui exprime avec précision cette situation. » Steve Reich

Quant à la première partie du Spectacle, il s’agit d’une chorégraphie sur la beauté de trois femmes, leurs courbes exhibées devant le regard d’un homme figé par la sensualité débordante harmonisée de flûte et harpe, musique de Debussy où le souffle haletant arrête le temps pour admirer la beauté de la vie .

Macadam Faune
Musiques de Colin Stetson et Claude Debussy
Accessoire : Christian Debout
Danseurs Compagnie Myriam Naisy / L’hélice : Nicolas Maye, Juliette Cesar – Audrey Hector, Salima Nouide ou Mireille Reyes

Jeudi 23 février 2017 à 20h30 – à L’Autre Scène – Vedène Location à l’Opéra Grand Avignon

Localisation : Vedène
Date : 20 février 2017

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus