Opéra de Monte Carlo - Lucia di Lammermoor - 1905x350px - du 28 octobre au 24 novembre 2019
 Localisation : Marseille  Auteur : Marie Celine SOLERIEU

Exposition au Mucem : Jean Dubuffet, un barbare en Europe

3 juillet 2019


Exposition au Mucem : Jean Dubuffet, un barbare en Europe – Jusqu’au 2 septembre 2019

Coline Zellal, conservatrice de Patrimoine du Mucem, et du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, nous transporte dans l’univers de l’artiste

Peintre, sculpteur, écrivain, musicien, inventeur de l’Art Brut, (« des ouvrages réalisés par des personnes indemnes de culture artistique »), Jean Dubuffet fut un acteur majeur qui révolutionnera la perception de l’art au sens large.

Né au tout début du 20 ème siècle, c’est un artiste complet, qui interroge sur les valeurs de la culture occidentale de son temps.
Nous sommes au lendemain de la seconde guerre mondiale. Un artiste hors du commun est né, portant une critique radicale de l’art et la culture.
Par ses propres impulsions sans aucune référence, Jean Dubuffet ouvre des voies à la création.

Avant-gardiste, refusant le terme de “hiérarchie”, dans le monde de  l’Art, Jean Dubuffet s’intéresse à l’invention, pilier de la création et de la pensée.
L’exposition du MUCEM présente près de 290 oeuvres (peinture, documents, sculptures). Elle mêle art et sciences humaines où littérature, ethnographie, philosophie, psychologie, sociologie, préhistoire concourent, durant l’entre-deux-guerres et au-delà, à redéfinir les limites de l’art.

Jean Dubuffet est né en 1901 au Havre. Il est décédé en 1985 à Paris.
Né de parents négociants en vin, il se cherche jusque dans les années 40, puis l’année 1943 marquera le début de sa carrière d’artiste reconnu, après quelques années d’auto-expérimentation.
Autodidacte, sa curiosité pour trouver des artistes non culturels et pour l’art des fous, sa révolte aussi contre l’art des musées, lui vaudra de multiples inimitiés nées de multiples batailles.

« Naïve est l’idée que quelques pauvres faits et quelques pauvres œuvres des temps passés qui se sont trouvés conservés sont forcément le meilleur et le plus important de ces époques. Leur conservation résulte seulement de ce qu’un petit cénacle les a choisis et applaudis en éliminant tous les autres »

Commissaires d’Exposition

Baptiste Brun, maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’Université Rennes 2, auteur d’une thèse sur Jean Dubuffet
Isabelle Marquette, conservatrice du patrimoine
Scénographie : Atelier Maciej Fiszer

Après le MUCEM, cette exposition sera présentée à Valence (du 2 octobre 2019 au 16 février 2020) puis à Genève (du 27 avril 2020 au 3 janvier 2021).

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site : www.mucem.org