Accueil > Art > Artistes > Louis Désiré et Diego Méndez Casariego, deux complices pour magnifier l’opéra

Louis Désiré et Diego Méndez Casariego, deux complices pour magnifier l’opéra

« Tosca, comme un tourbillon cinématographique à la Lars von Trier »… retransmis sur le site de l’opéra de Marseille du 28 février au 28 mars 2021. Rencontre avec Louis Désiré, metteur en scène, et Diego Méndez Casariégo, réalisateur des costumes. Ensemble, avec bienveillance et le langage du coeur, ils magnifient l’opéra grâce à la complicité qui les unit.

Un dimanche après-midi, à l’Opéra de Marseille, à quelques minutes de la représentation générale de Tosca, une rencontre avec Louis Désiré, metteur en scène, et son complice Diego Méndez Casariégo, réalisateur des costumes.

Tosca à l’Opéra de Marseille, rencontre avec Louis Désiré et Diego Méndez Casariego

Louis Désiré, metteur en scène

Louis Désiré est un metteur en scène qui baigne dans le monde de l’opéra depuis toujours, avec ses 44 ans de carrière consacrés à la mise en lumière des artistes de l’art lyrique. Après La Traviata (2016) et Carmen (2015) au Festival d’Art Lyrique les Chorégies d’Orange, c’est à l’Opéra de Marseille que nous le rencontrons pour une magnifique mise en scène de la Tosca.
Égal à lui-même, chaleureux et très accessible, ses mises en scène lui ressemblent. Subtilité, délicatesse et sobriété sont les premiers mots qui nous viennent à l’esprit dès le lever de rideau. Sans doute parce que, comme il nous l’avait expliqué dans notre précédente rencontre pour La Traviata, Louis Désiré se met en retrait pour magnifier les artistes, et faire briller les voix. Il parle tout simplement avec son coeur.

Louis Désiré est né à Marseille. Le metteur en scène connait bien cette maison d’opéra ayant passé une grande partie de son enfance, assis au premier rang de l’orchestre, lorsque son père et sa grand-mère y travaillaient. Avec ses souvenirs très ancrés en lui, il affectionne particulièrement cette scène où il y présente aujourd’hui ses propres mises en scène, toujours avec le sentiment du respect de l’œuvre, du compositeur, des artistes.

La Tosca, comme un tourbillon cinématographique à la Lars von Trier

Le mot du metteur en scène

Tosca est un opéra qui m’a toujours fasciné. C’est un opéra qui respecte le temps et le lieu. Tout se passe dans une soirée, une nuit, et un matin à l’aube, les quatre personnages principaux marqués par le destin, puisqu’ils vont tous mourir dans quelques heures. Il y a quelques choses dans leur tempérament, dans leur façon de faire ce jour, qui est un peu différent des autres jours, parce que peut-être inconsciemment, ils sont destinés à mourir au petit matin, chacun par des morts tragiques. J’ai été très très jeune emballé par la musique, par ce côté très théâtral, très cinématographique, qui emmène ces personnages dans ce tourbillon malsain, à leur fin inattendue. J’imaginais toujours les gens qui ont eu la chance, en 1900, de voir la première. Ils sont allés au théâtre sans savoir ce qui allait se passer, et ils ont découvert, comme l’on pourrait découvrir un film de Lars von Trier. Quelque chose de très puissant, très court, très resserré sur le drame, avec une façon de mettre en valeur Tosca et les trois chanteurs principaux … Louis Désiré

Diego Méndez Casariego, réalisateur des costumes d’opéra

La première partie de la vie professionnelle de Diego Méndez Casariego fût dédiée à l’architecture et décoration d’intérieur.

« C’est par la main de Louis que je suis venu à l’Opéra. Je viens de l’école Désiré. J’ai tout appris de là. »

Il commence alors à dessiner les costumes à la demande de Louis Désiré pour une production de la Norma à Buenos Aires. « Ça a tellement bien marché que l’on a décidé de travailler ensemble ».
Ses costumes subliment les artistes, un regard de bienveillance rassure, c’est un grand succès.
« La bienveillance est indispensable. Sans cela il est difficile de faire un travail accompli, notamment dans cette production de Tosca, où Marcelo Puente est un argentin comme moi. Cela rapproche. Ce sont des artistes qui immédiatement se sentent très proches. Moi je me sens très proche d’eux. J’essaie de toujours être très proche des chanteurs pour faire un travail harmonieux. »

Argument Tosca de Puccini

Véritable thriller psychologique, Tosca est surtout le portrait d’une femme forte qui refuse de se soumettre au chantage du terrifiant Scarpia. Puccini compose une partition haletante, au suspens constant, rythmée par un meurtre obscur, une fusillade pas si fictive et un suicide spectaculaire. Ses personnages trouvent leur plénitude dans des lignes musicales lyriques et souvent extrêmes avec, comme contradicteur, un orchestre de première importance.

Tosca Opera de Marseille mise en scene Louis desire - 2020 © Christian DRESSE 2020

Jennifer Rowley (Tosca) et Marcelo Puente (Mario Cavaradossi) © Christian Dresse

La vidéo sera mise en ligne dimanche 28 février à 17h sur le site opera.marseille.fr disponible jusqu’au dimanche 28 mars.

Pour la suite, le prochain opéra est déjà annoncé le prochain opéra, Luisa Miller de Verdi, avec notre duo Louis Désiré et Diego Méndez Casariego, qui sera également capté et retransmis fin mars sur le site de l’Opéra de Marseille.

Localisation : Marseille
Date : 18 février 2021

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus