Festival de lacoste 2020Patrimoine Vaison la Romaine
Accueil > Art > Artistes > Alexandra Lescure : « Immersion ». Un monde poétique sous ses doigts

Alexandra Lescure : « Immersion ». Un monde poétique sous ses doigts

La pianiste aixoise Alexandra Lescure sort son premier album « Immersion ». Une introspection dans l’univers poétique de Scarlatti, Haydn et Mozart.

Alexandra Lescure Immersion album de la pianiste

« Immersion » dans un monde poétique en musique, par la pianiste Alexandra Lescure.

Sortie nationale pour l’album « Immersion » le 28 février 2020 !!!!
En mars le confinement en France était proclamé. Concerts annulés… Négoces fermés… Que serait notre monde sans la culture, que deviendrait notre société sans les artistes ? Notre magazine a choisi de donner un coup de projecteur à ceux qui, plus que jamais, ont un besoin pressant de leur public.

Musicienne passionnée, professeur de piano, Alexandra Lescure se produit aussi bien en récital qu’avec orchestre; Elle associe régulièrement le monde du théâtre et de l’improvisation à différents projets artistiques. Son activité pianistique la conduit sur des scènes prestigieuses. Avec Etienne Kippelen, elle fonde et dirige le festival international des Nocturnes Sainte-Victoire.

« Immersion », le premier album d’Alexandra Lescure

Pour ce premier album, la pianiste aixoise Alexandra Lescure nous mène vers une introspection dans l’univers poétique de Scarlatti, Haydn et Mozart. La pianiste exprime en mots et en images la substance sonore, visuelle et plastique des énergies en mouvement : un livret captivant semblable à un hymne à la nature et à l’intériorité, illustré par des photos de Benjamin Arragon sous la plume d’Etienne Kippelen.

L’entrée en matière avec la sonate K208 de Scarlatti nous plonge dans un univers de pureté dénué d’artifices. Les ondes se ressentent comme des fluctuations vibratoires dans l’espace. La ligne est dépouillée mais énergétique dans la projection des intervalles. Simplicité magnétique, Alexandra Lescure nous intrigue et nous invite à un instant de grâce.

Suivent les quatre sonates de Domenico Scarlatti, la K9, K119, K125 et K380.
Ces perles du compositeur sont extraites de 550 sonates d’une diversité unique. Le jeu de la pianiste s’épanouit avec clarté et éclat dans les pièces exaltées. Sans précipitation anarchique, l’écoute transparente de chaque voix ainsi que la netteté de l’articulation et des ornements la guide vers une architecture lisible. La variété du jeu passe de la finesse à une certaine âpreté hispanisante dévoilant un spectre riche en couleurs et dynamiques. Il en ressort une grande fluidité du jeu alliant liberté et concision : une réussite indéniable.

La sonate HOB XVI 46 de Haydn sous les doigts d’Alexandra Lescure est un joyau d’ivresse digitale et spirituelle. On retrouve un rapport évident aux forces en mouvement avec tantôt un esprit raffiné ou contemplatif, tantôt un esprit bouillonnant et jubilatoire. Les articulations sont scindées, les phrasés subtils et les pianissimi poussent à l’écoute extrême. Le second mouvement est comme dépossédé, d’une pureté originelle et paraît s’élever vers un invisible organique. Une interprétation singulière pour ce divertimento de Haydn où la pianiste mêle caractère baroque et classique avec une remarquable authenticité.

La célèbre sonate de Mozart K332 apparaît dans cet enregistrement comme une filiation évidente de l’évolution du discours musical et symbolique. On retrouve l’élégance et la clarté du jeu de la pianiste, ici agrémenté d’un dialogue théâtral emblématique du compositeur. Le style mozartien livré par Alexandra Lescure nous charme par sa fraicheur, sa candeur et son lyrisme. Il semble sortir de cette sonate une aspiration à la vie, presque naïve mais extrêmement touchante.

Le public du théâtre Toursky a eu l’immense chance d’entendre la pianiste en concert le 24 janvier 2020, in extremis –confinement oblige-. Alexandra Lescure a dévoilé en avant-première l’intégralité de son album, devant une salle comble que les notes et le jeu de l’artiste ont emplie d’émotion, transcendant l’instant. A l’écoute, son album réussit le même prodige, emportant dans des voyages et des rêves immobiles les auditeurs pris au piège du plaisir, de la sensualité et de la beauté.

Un disque à découvrir dans les FNAC, les plateformes numériques et en concert en France pour la saison 2020-2021.

Date : 6 juin 2020

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner
x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus