Via Venaissia : du train au vélo, de la voie ferrée à la véloroute

3 décembre 2017

« Via Venaissia » un nom plutôt énigmatique si on ne connaît pas l’histoire du département de Vaucluse …
La véloroute tient son nom du Comtat Venaissin, un ancien territoire pontifical rattaché à la France en 1791, dont vous traverserez quelques villes et villages en empruntant cette voie verte.

Une ancienne ligne de chemin de fer

Son tracé suit, en partie, l’ancienne voie ferrée reliant Orange à l’Isle-sur-la-Sorgue qui a été exploitée jusqu’en 1938 pour le transport des voyageurs et 1988 pour celui des marchandises.
Au milieu du XIXe, en France et dans toute l’Europe, le chemin de fer se développe et donne à l’économie locale de nouveaux horizons. La ligne dite impériale reliant Paris et Lyon à la Méditerranée en constitue un axe majeur, notamment pour suppléer au transport fluvial sur le Rhône. Elle a pour premier tronçon Avignon-Marseille, aménagé dans les années 1840. Puis des lignes secondaires s’y raccordent comme Avignon – Carpentras en 1863 puis Orange – l’Isle-sur-la-Sorgue (via Carpentras) qui entre en service en 1894, 26 ans après le début du projet.

Un intérêt agricole, industriel mais aussi touristique

En plus du pic de fréquentation enregistré pour le trafic voyageur le jeudi matin pour le marché d’Orange et le vendredi pour celui de Carpentras, cette ligne dessert deux gares à vocation touristique : L’Isle-sur-la-Sorgue, qui est l’arrêt pour Fontaine de Vaucluse, et Sarrians, point d’arrivée pour les thermes de Montmirail dont les plus fameux curistes sont Frédéric Mistral et Sarah Bernhardt. Une calèche fait tous les jours la liaison avec ces thermes situés à Gigondas qui mettent également cette eau bienfaisante en bouteille pour l’expédier dans le monde entier.

La Via Venaissia devenue aujourd’hui une véloroute

En 2000, un syndicat d’aménagement de la Via Venaissia a été créé pour la réalisation d’une voie verte cyclable qui doit, à terme, être connectée à la Via Rhona (reliant le lac Léman à la Méditerranée) et à la voie du Calavon dans le Luberon. Le premier tronçon reliant la gare de Jonquières au quartier des Sablons à Sarrians a été inauguré le 12 juillet 2013. Fin 2017, la voie arrive dans le centre de Carpentras et permet donc aux sportifs et amateurs de loisirs verts de se balader en toute tranquillité au cœur des paysages comtadins.

 

 

Illustrations :
– la gare de Sarrians au temps du trafic voyageur (collection particulière)
– la Via Venaissia aujourd’hui
– publicité pour l’eau de Montmirail (© Hôtel de Montmirail)