Patrimoine de l’UNESCO, les Alpes Maritimes en état de Grasse !

30 novembre 2018

Patrimoine de Grasse Unesco

Port Louis, Capitale de l’Ile Maurice, le 28 novembre 2018

“Les savoir-faire liés au parfum en Pays de Grasse : la culture de la plante à parfum, la connaissance des matières premières naturelles et leur transformation, l’art de composer le parfum”.

Les “Savoir faire liés au Parfum en Pays de Grasse”  inscrits par la 13ème commission du Patrimoine Immatériel de l’humanité auprès de l’UNESCO réunie dans l’Océan Indien.

L’agrément de l’UNESCO, une reconnaissance au plus haut niveau sur le plan mondial

Réunis le 28 novembre 2018 à Port Louis, capitale de l’Ile Maurice, les membres de cette commission ont 40 nouveaux dossiers de candidatures à étudier. Depuis ce mercredi matin, la commission va bon train et doit dans un premier temps statuer sur la reconnaissance dans le cadre du Patrimoine en péril de 7 Patrimoines menacés au plan mondial. Puis, dans l’après – midi, la commission a étudié les 10 premiers projets qui, devant leur intérêt indéniable à une reconnaissance mondiale, ont tous été retenus. Ainsi, Grasse et son dossier des “Savoir faire liés au Parfum en Pays de Grasse” recevait ses lettres de noblesse, faisant du Pays Grassois le premier Patrimoine à être agréé dans les Alpes Maritimes à l’UNESCO. Les Parfums de Grasse deviennent ainsi le 487ème dossier du Patrimoine Immatériel à être inscrit à l’UNESCO, les autres patrimoines agréés à ce jour étant en provenance de 117 pays.
Parmi les pays ayant présenté des demandes de patrimoines en péril cette année, il faut citer : le Kenya, le Cambodge, le Pakistan, l’Azerbaïdjan, la République Arabe Syrienne, l’Égypte et enfin l’Algérie.

Une Liste représentative au plus haut niveau international du patrimoine culturel immatériel de l’humanité agréé par l’UNESCO

Concernant les nouveaux Patrimoines ayant retenu l’agrément de la 13ème commission, il est intéressant de mentionner :
1 – L’Héritage de Dede Qorqud-Korkyt Ata-Dede Korkut, la culture, les légendes populaires et la musique liées à cette épopée ( Azerbaïdjan, Kazakhstan, Turquie)
2 – L’art de la construction en pierre sèche : savoir-faire et techniques (Croatie, Chypre, France, Grèce, Italie, Slovénie, Espagne et Suisse)
3 – La célébration en l’honneur de l’icône de Notre-Dame de Budslau (Bélarus)
4 – La cueillette de la germandrée sur le mont Ozren (Bosnie-Herzégovine)
5 – La lutte coréenne traditionnelle (République Populaire Démocratique de Corée, République de Corée)
6 – La Međimurska popevka, chanson populaire traditionnelle de Međimurje (Croatie)
7 – Le Blaudruck-Modrotisk-Kékfestés-Modrotlač, impression de réserves à la planche et teinture à l’indigo en Europe (Autriche, Tchéquie, Allemagne, Hongrie, Slovaquie)
8 – Les bains médicinaux Lum de la Sowa Rigpa, connaissances et pratiques du peuple tibétain en Chine concernant la vie, la santé et la prévention et le traitement des maladies (Chine)
9 – Les Parrandas, fêtes du centre de Cuba (Cuba)
Enfin le dernier dossier à avoir été étudier le 28 novembre :
10 – Les savoir-faire liés au parfum en Pays de Grasse : la culture de la plante à parfum, la connaissance des matières premières naturelles et leur transformation, l’art de composer le parfum (France)

Pour représenter officiellement la France, une délégation Française en petit comité

La délégation officielle française présente à l’Ile Maurice était de premier plan. Ainsi étaient présents lors de la commission du 28 novembre pour l’agrément du “Savoir-faire lié au parfum du Pays de Grasse” :
Laurent Stéfanini, Ambassadeur, Délégué permanent de la France auprès de l’UNESCO
Pierre-Yves Kervennal, Délégation permanente de la France auprès de l’UNESCO
Isabelle Hurdubae, Département des affaires internationales de la direction générale des patrimoines au Ministère de la culture
Jean-Pierre Leleux, Sénateur des Alpes-Maritimes, Maire Honoraire de Grasse Président du dossier de candidature “Les savoir-faire liés au parfum en Pays de Grasse”
Jérôme Viaud, Maire de la Ville de Grasse et président de la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse
et Nadia Bedar, Directrice de la mission de candidature “Les savoir-faire liés au Parfum en Pays de Grasse”.

Une merveilleuse histoire commencée en 2009, il y a à peine 10 ans !

A l’origine de cette démarche, une rencontre en 2009 de Jean Pierre Leleux, alors Sénateur Maire de Grasse, et de Nadia Bedar, chef de Projet du premier programme sur le Patrimoine Culturel Immatériel au sein de France Télévisions. Ils ont su convaincre et se battre de toutes leurs forces pour faire aboutir cette démarche. Leur volonté, initier un projet novateur au rayonnement international qui voit aujourd’hui un aboutissement heureux, une superbe victoire dans un environnement et une conjoncture en quête de vraies valeurs.
Un projet soutenu dès son origine par la Ville de Grasse, le Pays de Grasse et la Commission Française auprès de l’UNESCO, pour la plus grande fierté de notre département des Alpes-Maritimes mais également pour notre Région et notre Nation.

Nous vous proposons de visiter le site de la 13ème commission du Patrimoine Immatériel de l’UNESCO et suivre les nouveaux dossiers qui sont encore en cour de validation aux 2 adresses suivantes ich.unesco.org/fr/listes et ich.unesco.org/fr/13com

© Photo à la Une : Siège de l’UNESCO