Fin de notre escapade dans la Vallée du Toulourenc, arrivée à Savoillans

24 octobre 2015

MCS Production

En redescendant de Brantes, la route sillonne jusqu’à Savoillans, petit village coincé au bas de la montagne et déjà dans les terres puisqu’à cet endroit la vallée du Toulourenc s’élargit et laisse la place aux cultures, principalement au petit épeautre et à la lavande.

Sabuleius, nom d’ origine romaine d’un riche propriétaire gallo-romain, une villae a été trouvée sur le domaine de la commune, qui va se décliner au fil des siècles en Saollano en 1254 et Savouilhan en 1599.

L’histoire ici se conjugue avec celle des villages voisins de la vallée du Toulourenc puisque le lieu appartient lui aussi aux familles Vincens et Baux, passant de la suzeraineté des comtes de Toulouse à celle des papes au XIV ème siècle.
De cette période et afin de protéger ce village de plaine, des vestiges de remparts apparaissent ça et là imbriqués dans les maisons, qui se blottissent autour de l’église St Agricol.
Ce saint, évêque et patron d’Avignon est réputé pour protéger les cultures des intempéries et chasser les prédateurs des champs. L’édifice d’origine est devenue la boulangerie du village. En effet les savoillanais la jugèrent trop petite et trop vétuste pour être réparée, et décidèrent donc au XIX ème siècle de rebâtir à côté l’édifice actuel. Il est dans un style complètement composite, et des peintures chatoyantes recouvrent l’intérieur.

A l’écart du village sur un promontoire , une belle bâtisse du XVIII ème attire l’oeil par les couleurs chaudes de ses pierres et de ses tuiles. C’est un harmonieux quadrilatère refermé autour d’une cour intérieure caladée. Cet ancien couvent des ursulines transformé en ferme, comporte toujours à l’intérieur les appartements de maître et de magnifiques caves et pièces voûtées.

A partir de 1980, ce lieu abandonné va vivre un véritable « regain » avec la création d’un centre d’expérimentation de l’agriculture en montagne sèche, spécialisée en plantes aromatiques et huiles essentielles. Actuellement il est devenu un centre d’accueil pour les manifestations culturelles de la vallée du Toulourenc qui s’organisent chaque printemps et durant l’été.

Savoillans c’est aussi un regard et un accompagnant vers la nature, par des sentiers aménagés pour la découverte des différentes espèces.

Par Françoise Richez,

Guide conférencière –  06 40 29 58 07

Bibliographie
Robert Bailly : dictionnaires des communes de Vaucluse
Mémoires d’Ouvèze
Archives départementales Vaucluse et Drôme
Charles Rostaing toponymie de la Provence
Généalogie des familles nobles