Accueil > Territoire > Terroir > Le Vaucluse, premier producteur de cerises

Le Vaucluse, premier producteur de cerises

Le cerisier se transforme au fil des saisons, participant de ses couleurs au renouveau du paysage provençal : immaculé au printemps, rouge vif chargé de fruits, vert tendre en automne puis virant d’un seul coup à l’orangé flamboyant, sa fleur est symbole de pureté, de féminité. Depuis des décennies, le département du Vaucluse garde sa place de premier producteur de cerises, malgré toutes les difficultés rencontrées.

vaucluse premier producteur de cerises fleurs cerisier

Dans les vallons vauclusiens apparaissent dès avril de douces fleurs blanches au parfum doux et suave : les fleurs de cerisiers, qui donneront des cerises.

Si l’arbre se transforme au fil des saisons, participant de ses couleurs au renouveau du paysage provençal, immaculé au printemps, rouge vif chargé de fruits, vert tendre en automne puis virant d’un seul coup à l’orangé flamboyant, sa fleur est symbole de pureté, de féminité.

A l’aspect fragile, vacillant sous le vent frais du printemps, éphémère et gracieuse, elle est vite la proie des abeilles. Au moindre Mistral, le sol se tapisse d’une robe blanche, tendres pétales recouvrant le sol, laissant le poète rêveur et le promeneur séduit par cette dernière allusion à l’hiver qui nous quitte.

Le cerisier, arbre participant au renouveau du paysage provençal

Le cerisier étant de la famille des rosacées, sa fleur sécrète un parfum précieux et recherché, un élixir qui s’obtient par distillation ou macération. C’est un curieux mélange sucré et amer, intense et qui s’harmonise parfaitement avec d’autres parfums de fleurs et des notes fruitées. Cette odeur originale , fraîche et printanière qui rappelle les promenades au jardin, séduit toutes les générations et est redevenu très tendance chez les parfumeurs.

Même si le parfum de ces délicates fleurs n’a pas de comparaison avec la saveur du fruit, il n’en reste pas moins le souvenir tenace de ces rayons de soleil provençal gorgeant à souhait la chair rouge des cerises . Chaque été , les paniers remplis des fruits reviennent des jardins provençaux. Les cerises s’accrochent aux oreilles, décorent la table , s’étalent dans un clafoutis , ou se figent dans une confiture , et resurgissent pimpantes sur les gâteaux et friandises en reine du fruit confits toute l’année.

Vaucluse, premier producteur de cerises en France

Depuis des décennies le Vaucluse garde sa place de premier producteur de cerises, malgré toutes les difficultés rencontrées.

Il est une très jolie légende qui raconte qu’une des ravissantes favorites du calife de Cordoue demanda à voir de la neige en avril. Voulant satisfaire son caprice il l’amena dans dans la vallée de l’Estrémadure pour lui montrer le blanc tapis de fleurs blanches que répandent les milliers de cerisiers. La jeune favorite perdit sa mélancolie et retrouva sa joie de vivre, alors le calife ordonna que l’on plante dans son jardin l’arbre qui lui avait rendu le sourire.

Au Japon c’est un vrai culte que l’on rend aux cerisiers en fleur, symbole de tradition , l’arbre est surtout planté pour son côté ornemental.

Lors des mariages, une infusion de fleurs de cerisier est servie aux invités, en gage de prospérité pour les nouveaux époux.

Texte de Françoise Richez, guide conférencière en Provence.
Elle propose régulièrement des ateliers et des visites autour de la truffe.

Renseignements : 06 40 29 58 07

Date : 28 mai 2016

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus