Accueil > Territoire > Terroir > Il était une fois… La lavande

Il était une fois… La lavande

La lavande. Nous ne vous la présentons plus, tant cette plante aux multiples propriétés est devenue l’emblème, l’or bleu de la Provence. Commercialisée dans le monde entier, la lavande vraie, sauvage ou le lavandin ne doivent toutefois pas être confondus. A travers les différentes techniques de distillation et de transformation, plongeons dans la grande histoire de la lavande de Provence aux mille et unes vertus…

Les plantes recèlent mille et une vertus, nous le découvrons chaque jour un peu plus. Parmi elles, la lavande de Provence, emblème visuel et olfactif de notre terroir et révélateur d’éveil de nos sens.

Sur une terrasse ombragée par deux gigantesques platanes, une petite fille joue à la poupée. Elle trace à la craie sur le ciment les murs rêvés de sa future maison : ici, la cuisine, puis la chambre, la salle-à-manger. Sur une table de carton, elle a posé une brassée de lavande, de cette lavande au parfum tenace et pourtant doux qui entoure son petit univers planté de massifs de marguerites, de roses, d’iris, de lilas et de lavande. Le bleu-mauve jette sa couleur d’été sur le ciment gris. Hier, avec sa maman, sur la grande table de bois verte, elle a retiré les fleurs de lavande des tiges avec un geste précis, en partant du bas vers le haut. Elles ont confectionné de petits sacs de gaze emplis de lavande et fermés par des rubans. Ils iront se nicher sous les draps, dans l’armoire. L’un deux lui tiendra compagnie sous le matelas du lit d’une place et demi qu’elle partage avec sa grande sœur. Les petites bêtes et les maladies n’auront qu’à bien se tenir, la lavande les fait fuir ! Ce soir, lorsque les étoiles s’allumeront dans le ciel et qu’elle essaiera de les compter au fur et à mesure, elle entourera de fil une dizaine de brins de lavande, puis repliera les tiges et, à l’aide d’un joli ruban, confectionnera une bouteille parfumée, ou peut-être un panier à offrir pour la fête des mamans. On le pendra dans la cuisine près de l’almanach des P.T.T dont l’image représente un berger et ses moutons. Juillet 1958, j’ai huit ans.

La lavande ou lavandula angustifolia, des plantes millénaires

lavande lavandin plantes variete type propriete

Lavandula angustifolia.

La lavande, plante millénaire, serait originaire de Perse. Au 1er siècle, le naturaliste Pline l’ancien et Dioscoride, médecin et botaniste mentionnent dans leurs ouvrages, les lavandes « Aspic » et « Stoechas ». Dioscoride les classe parmi les plantes précieuses. Le mot lavande daterait du Moyen-Âge. Au Moyen Âge, la Lavandula angustifolia était considérée comme une plante magique aphrodisiaque. Ses effluves adoucissaient le cœur et créaient une ambiance harmonieuse. Mais ces plantes étaient déjà utilisées par les Égyptiens, les Grecs et les romains

Les Égyptiens imbibaient des tissus de coton avec de la lavande lors des momifications.
Les Grecs et les Romains l’appréciaient pour ses vertus thérapeutiques ainsi que pour parfumer leurs bains ou entretenir leur linge.
Les Celtes fabriquaient une lotion à base d’huile essentielle de lavande appelée le « Nard Celtique » employé en pharmacie et en parfumerie.

« …Le nouveau testament fait référence au nard dans la maison de Simon le lépreux, où Madeleine la pécheresse oignit les pieds du seigneur avec ce nard… »

abeille

© Luc Viatour

La lavande est en effet souvent mentionnée dans la Bible, avec le nom utilisé à l’époque « nard » (du nom grec de lavande, naardus, d’après la ville syrienne Naarda). La plante est également considérée comme une garantie sainte contre le mal. Dans beaucoup de maisons chrétiennes, une croix de lavande était accrochée sur la porte d’entrée en guise de protection.
En Inde, elle est utilisée pour ses propriétés médicinales depuis plusieurs siècles. La médecine traditionnelle ayurvédique lui prête des propriétés antidépressives.

La lavande, un remède contre la peste

En 1371, la culture de la lavande existait en bourgogne sous forme de « jardins de simples » où l’on cultivait d’autres herbes servant aux apothicaires. A partir du 16ème siècle l’essence de lavande est distillée en Provence, elle soigne les plaies et sert de vermifuge. Au 18ème siècle, en association avec d’autres plantes aromatiques, la lavande était un remède employé contre la peste. C’est au 19ème siècle avec le développement de l’industrie et de la parfumerie que l’on commence à cultiver cette plante sauvage.

Autrefois

La lavande était récoltée à la faucille. Les cueilleurs étaient munis d’un sac en toile en bandoulière, »la saquette », dans laquelle ils déposaient des poignées de lavande. Une fois remplies, « les saquettes » étaient vidées en tas au bord des champs pour le séchage des fleurs.

De nos jours

Dans les années 60 apparurent les premières coupeuses mécaniques conçues par d’ingénieux artisans. La machine relève les fleurs, les guide vers un système de coupe, puis vers un lieur qui effectue une gerbe. Pendant trois ou quatre jours on dépose les gerbes sur les plantes ce qui permet le séchage avant la distillation.

La distillation de la lavande

distillateur_de_lavande_de_banon

Distillateur de lavande de Banon © voyages provence

Les gerbes sont ensuite chargées sur des remorques pour les conduire à l’alambic. Le procédé de distillation est né en Orient et nous est parvenu par l’intermédiaire des Arabes d’où l’origine du nom alambic. La distillation consiste à extraire les huiles essentielles des plantes. Les premiers alambics étaient en cuivre et de petite capacité, souvent la ferme possédait son propre alambic et distillait la lavande au bout du champ si un point d’eau se trouvait à proximité. De nos jours il existe 2 procédés de distillation.

La distillation à la vapeur

Les gerbes sont déposées dans une cuve appelée vase. De la vapeur d’eau passe à travers les plantes et entraîne les huiles essentielles. Le mélange vapeur d’eau plus essence est ensuite refroidi dans un serpentin où il retourne à l’état liquide. Après décantation, l’essence étant plus légère que l’eau, se sépare spontanément et remonte à la surface, c’est la méthode traditionnelle.

La distillation en vert

Dans les années 90 est apparu la mode de distillation en vert, les fleurs sont coupées et broyées par une machine de type ensileuse, elles sont ensuite distillées sans séchage préalable. Le travail manuel est ainsi supprimé. Le rendement de la production est supérieur à la distillation classique mais au détriment de la qualité.

Lavande et lavandin s’utilisent soit en huile essentielle soit en fleurs fraîches ou séchées en fonction des besoins: infusion, inhalation, frictions, massages.

Lavande mon amour

Des plantes sauvages à la parfumerie

Des champs ondoyants peignés de fleurs mauves, des vallons parfumés, les abeilles qui butinent, un parfum : nous sommes en Provence et la lavande fleurit. Autrefois cueillie à l’état sauvage, la lavande est aujourd’hui cultivée pour la parfumerie, la cosmétique ou l’aromathérapie.
Deux variétés sont cultivées en Provence.

La Lavande vraie ou la lavande fine

La vedette est incontestablement la lavande vraie ou lavande fine. Elle pousse naturellement dans les garrigues méditerranéennes, entre 600 et 1 400 mètres. Ses traits distinctifs ? Des touffes plus petites et un épi floral. Elle est valorisée par l’AOP huile essentielle de lavande de Haute-Provence, avec pour origine les départements du Vaucluse, Drôme, Alpes de Haute-Provence et Hautes-Alpes. Il faut jusqu’à 200 kg de fleurs fraîches pour produire un litre d’huile essentielle !

Lavandin

L’autre variété prisée en Provence est le lavandin, issu du croisement de la lavande fine et de la lavande aspic (une variante sauvage). Plus vigoureux, il forme des touffes arrondies et ces vagues régulières qui sinuent à perte de vue entre 200 et 1 000 mètres d’altitude. Avec le plateau de Valensole, des Hautes-Alpes aux Baronnies, du Vercors au Lubéron, de la Drôme au Verdon, on peut contempler les broderies de lavandes et de lavandins qui sculptent le paysage. L’été (de fin juin à fin août) est la meilleure période pour admirer les champs de lavande en fleurs et s’enivrer de leur parfum exhalé par la chaleur. La récolte débute généralement la deuxième quinzaine de juillet.

recolteuse_de_lavande_albion_plantes

Récolte de la lavande sur le plateau d’Albion © Véronique Pagnier

La lavande et ses mille et une vertus

Les bienfaits de la lavande

Cette plante aromatique possède de nombreuses vertus : elle est antiseptique, apaisante et cicatrisante. Son huile essentielle fait des merveilles pour apaiser une démangeaison, calmer les douleurs ou rendre un bain relaxant. La lavande sert à désodoriser la maison, à parfumer le linge, c’est un anti mite très efficace. Toutes les boutiques de la région proposent des huiles essentielles de lavande. Savons, parfums d’ambiance, bougies parfumées, fragrances… Son irrésistible arôme lui a aussi donné une place de choix dans la parfumerie et même dans la gastronomie. Avez-déjà gouté du miel ou de la glace à la lavande ?

Le miel de lavande

Il trouve son origine en Provence, et plus particulièrement dans les Alpes de Haute Provence, le Vaucluse, la Drôme, le Var. Pour fabriquer le miel de lavande, les abeilles butinent plusieurs espèces de cette plante aromatique : la lavande vraie, l’aspic et le lavandin.

Généralement, la récolte du miel de lavande se fait de manière progressive et régulière, de la fin de juin au début d’août. Les apiculteurs coupent le miel alors que la plante est encore en fleur. Cette récolte est abondante à la fin du mois de juillet. Mais, la sécheresse et le mistral, plutôt fréquents en Provence, peuvent affecter le volume du miel. Il faut savoir que la fleur de lavande ne contient pas une grande quantité de pollen, ce qui rend difficile l’authentification du miel de lavande, en se basant sur ce seul composant. Le miel de lavande est très apprécié, notamment pour ses multiples bienfaits sur la santé humaine. C’est un produit naturel antirhumatismal, antispasmodique, antiseptique et anti-inflammatoire. Il calme la toux et aide à soigner les brûlures, la bronchite, l’angine, la grippe, les plaies infectées, l’hypertension, etc. Le miel de lavande est également efficace pour lutter contre l’insomnie.

glace a la lavande

Glace à la lavande.

Glace à la lavande du jardin

Préparation 10 min Repos 1 h Temps Total 1 h 10 min
Ingrédients / pour 6 personnes

20g de fleurs de lavande fraîche (non séchée)
25 cl de lait entier
25 cl d’eau
20 cl de crème semi épaisse
150 g de sucre

Laver les fleurs de lavande ; faire bouillir l’eau avec le lait et le sucre. Ensuite y ajouter les 20 g de lavande (pas plus). Et laisser infuser en couvrant la casserole (on peut infuser pendant 5H). Au bout des 5 heures filtrer pour retirer la lavande. Dans un saladier à bords hauts fouetter la crème en chantilly. Ajouter cette chantilly au lait parfumé à la lavande. Cette préparation doit être bien froide avant d’être mise en sorbetière. Pour finir, mettre en sorbetière.

Le langage des plantes, les fleurs

Ses significations les plus courantes en symbolisme ou dans le langage des fleurs sont : pureté, silence, dévotion, attention, sérénité, grâce et calme.
Ses nuances de couleurs allant du mauve, violet, rose, pourpre en passant par les tons bleus clairs à foncés amène la fleur de lavande à être considérée comme étant la plus délicate, la plus précieuse voire sacrée. Féminine elle représente la finesse et l’élégance.

Il était courant, autrefois, de mettre quelques brins de lavande dans les lettres d’amour afin de faire rêver l’être aimé. Ses fleurs mêlées à celles de la violette odorante, cousues dans les oreillers, prédisposaient à l’amour, grâce à leurs effluves sensuels. Pour les adeptes de cette ancienne coutume, et les autres, les champs de lavande, plante aux mille vertus, vous attendent au soleil de notre belle Provence.

Cf France.fr – Musée de la lavande- le journal des femmes

Reportage à la une : Culture de lavandin sur le plateau de Valensole (Alpes-de-Haute-Provence) © Auriane Legendre

Localisation : Valensole
Auteur : Auriane Legendre
Date : 15 juillet 2021

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus