Patrimoine Vaison la Romaine
Accueil > Territoire > Patrimoine > Petite Escapade en Luberon, entre patrimoine et culture

Petite Escapade en Luberon, entre patrimoine et culture

Lourmarin - escapade en Luberon

Petite escapade en Luberon, territoire de Provence où le patrimoine brille sous le soleil.

Escapade en Luberon, véritable essence de la Provence

Ici, l’air s’emplit de mélodies. Ici, le vent ne souffle pas, il est poésie. Véritable essence de la Provence, un angle de terre, le Luberon, entre le massif du même nom et la Durance, est un enchantement. Ici, chaque année des milliers de visiteurs et touristes découvrent, visitent, déambulent. Les routes en pente douce serpentent, sinueuses, parmi une étendue infinie de vignes, de champs de blé et de lavande. Les villages de pierre claire resplendissent au soleil.

Ici, on reçoit la caresse du parfum des fleurs et de la terre, la chaleur des vieilles pierres. Les oiseaux murmurent des mots d’amour. Le temps semble s’arrêter. Gordes, accroché à un éperon rocheux, dresse fièrement ses murs aux couleurs changeantes.
Près de Gordes, l’abbaye Notre-Dame de Sénanque, sublime monastère cistercien, enserrée depuis le 12e siècle dans le creux de son vallon provençal, appelle à la paix et à la contemplation. De bourg en bourg, l’émerveillement se fait plus intense : Lourmarin avec ses volets couleur lavande, fleuron du Luberon sud, dernier lieu de séjour d’Albert Camus (1913-1960) et sa dernière demeure, lieu de prédilection et d’inspiration d’Henri Bosco (1888-1976), qui a nourri ses rêves depuis l’enfance ; Bonnieux, village perché, où l’on ne résiste pas à gravir les cent marches qui mènent à l’église pour admirer un panorama à couper le souffle. Bonnieux a conservé toute son authenticité, ses rues escarpées et pentues, ses fontaines et ses lavoirs, sa vieille église – ou église haute, mélange de roman et gothique- et une vue qui se mérite ;
Plus haut, une forêt de cèdres. Près des arbres vénérables, il est comme une incantation que le sirocco aurait amenée là depuis les hautes plaines de l’Atlas. Sans-doute la divinité berbère qui porte son nom veille-t-elle sur eux … C’est en effet en 1862 que des graines de cèdre en provenance de l’Atlas algérien sont semées pour reboiser le sommet du Petit Luberon. Ces cèdres de première génération, avec leur silhouette imposante, ont maintenant 150 ans et sont arrière grands-parents. Leurs descendants les entourent et forment la forêt d’aujourd’hui.
Oppède, un des villages les plus sauvages du Luberon. Construit sur un éperon rocheux, dans un cadre accidenté de forêts, de combes et de rocs, il contemple un paysage de vignes, d’oliviers, de chênes et garde toujours un œil sur les villages perchés alentours… Tant de petites villes et villages, véritables perles naturelles, parsèment cette terre bénie des dieux.

L’abbaye de Silvacane, écrin de culture

Nous quittons le Luberon, mais pas tout-à-fait. Puissance et équilibre sont les sentiments qu’inspire l’Abbaye de Silvacane, située sur la Commune de La Roque d’Anthéron. Elle se dresse entre Luberon et chaîne des Cotes sur la rive gauche de la Durance, voie de communication et chemin de transhumance. Fièrement dressé au milieu d’un écrin de verdure, l’Abbaye de Silvacane est un joyeux de l’art cistercien, un joyau de notre belle Provence. Dès 1144, des moines s’entendent avec la famille des Baux pour s’installer sur un lieu appelé « Silva Cana » (forêt de roseaux). L’emplacement choisi est une zone rocheuse, dominant les marécages duranciens, peu éloigné d’une première hostellerie construite au XIe siècle par des moines pontiers au niveau d’un gué traversant la rivière : le gué de Gontard.
Si les murs ne renvoient plus l’écho des chants des moines, ce site majestueux accueille des artistes contemporains pour des expositions hors du temps à travers des œuvres qui jouent délicatement avec la lumière tout en s’accordant avec la pureté des lignes de l’architecture cistercienne, ainsi que des concerts de musique classique, sacrée et même du jazz. L’idée est de tisser du lien entre patrimoine et culture pour donner à voir et à ressentir aux visiteurs et faire rayonner la culture et l’abbaye.
Ainsi, le festival international de piano de la Roque-d’Antheron investit les lieux chaque année et ce sont Bach, Liszt, Haydn, Vivaldi ou encore Mozart… qui envoûtent littéralement un public nombreux, amant de musique, de culture et de beauté.

Pour continuer votre Escapade en Luberon et découvrir les actualités culturelles et patrimoine, nous vous conseillons de visiter le site de l’Office de Tourisme Luberon au Coeur de Provence

Localisation : Luberon
Date : 13 décembre 2019

Les vidéos les + vues

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner
x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus