Patrimoine Vaison la Romaine
Accueil > Territoire > Patrimoine > Mardi-gras et carnaval … Origines et signification d’une fête religieuse

Mardi-gras et carnaval … Origines et signification d’une fête religieuse

mardi gras carnaval

Mardi-gras et carnaval … Origines et signification :

Voici venir le temps de l’année où se déroulent dans nos villes et villages le fameux carnaval. Parmi les plus populaires, on peut citer le Carnaval de Nice où des personnes merveilleusement costumées côtoient des petits et grands émerveillés.

Une fête chrétienne mobile liée à la fête chrétienne de Pâques

La fête du mardi-gras !

Le mardi-gras est une fête chrétienne mobile liée à la fête chrétienne de Pâques. Cette dernière se déroule le premier dimanche après la pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps … soit en 2020 le dimanche 12 avril. Pâques est précédé d’une période de carême de 40 jours où la consommation de viande est proscrite et qui est considérée comme un temps de préparation. Le carême commence le mercredi des cendres, cette année le 26 février. La veille est le mardi-gras, dernière jour d’abondance, celui du « carême-entrant » qui a donné « caramantran ».

Le mardi-gras c’est carnaval !

Caramantran est le nom en Provence du mannequin symbolisant tous les malheurs, jugé et brûlé à la fin du carnaval. L’origine de cette fête est païenne et serait une survivance des Lupercales qui se déroulaient au milieu du mois de février dans la Rome antique, quelques jours avant le début de l’année qui était alors au 1er mars. Ces festivités, liées à la purification, à la prospérité, au réveil de la nature, furent interdites à la fin du Ve siècle et ce temps de réjouissance christianisé.

Beignets, bugnes et merveilles … gourmandises

Pour la fête du mardi-gras il est de tradition de consommer les réserves qui ne pourront être mangées pendant le carême, comme la viande ou les matières grasses. Selon la région on fait bombance de beignets, bugnes, merveilles, gaufres, bougnettes … En Provence on faisait traditionnellement des oreillettes : pâte étalée, découpée et frite dans l’huile. Cette gourmandise est aussi dégustée à Noël.

En les mangeant, faites attention aux « bougnettes », nom familier que l’on donne aux taches de gras … qui vient du mot provençal « bougneto » qui désigne un beignet, une pâte frite dans l’huile !

Derniers articles du même auteur :
La chandeleur : son histoire, ses traditions et pourquoi les crêpes…
Un fruit d’automne : le coing, fruit de Provence
Autour du raisin et du vin : de l’Antiquité au Moyen-Âge

Un fruit d’automne : le coing, fruit de Provence

Date : 23 février 2020

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner
x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus