Opera de Monte Carlo
Accueil > Territoire > Patrimoine > Les Vignes du Seigneur dont le nectar divin est femme

Les Vignes du Seigneur dont le nectar divin est femme

« Le vin, produit de la vigne, fait partie du patrimoine culturel et gastronomique protégé en France. » La culture du vin s’inscrit dans un patrimoine bimillénaire, culturel, cultuel, paysager et économique français, transmise de génération en génération, depuis l’antiquité. Histoire d’un patrimoine français étendu sur un territoire diversifié, façonné par les hommes depuis la Nuit des Temps.

grappe de raisin pour le vin


Le 12 avril 2014, le Sénat reconnait que le vin fait partie du patrimoine culturel français. Ainsi nous allons vous raconter l’histoire d’un produit de la vigne, ses origines, son abondance, sa contribution économique liée au tourisme,  en Provence et ailleurs…

‘La vaste coupe à qui, ce soir, je ferai signe
Me versera deux fois de sa richesse insigne.
Divorçant de raison et de religion,
Pour épouse j’aurai la fille de la vigne’. (Rubaïyat, 77 de *Omar Khayyam)

Dans ces quelques vers du grand savant et philosophe perse Omar Khayyam (1048-1131), le nectar divin est femme, « fille de la vigne ». Noble, douce, chatoyante, elle peut être magique. Maternelle, elle berce les rêves enfouis des hommes. Ensorceleuse, elle gomme leurs peines, dessine des chants sur leurs lèvres et des soleils dans leurs cœurs.

Le vin, Patrimoine culturel français

« Le vin, produit de la vigne, fait partie du patrimoine culturel et gastronomique protégé en France. »

« La culture du vin, partie du patrimoine bimillénaire, culturel, cultuel, paysager et économique français, transmise de génération en génération, a grandement contribué à la renommée de notre pays et tout spécialement de sa gastronomie aux yeux du monde.
 Au-delà des arts de la table, nombreux sont les exemples qui pourraient être cités et démontreraient à quel point unique au monde, depuis l’Antiquité, le vin est évoqué dans la production artistique de notre pays, particulièrement dans les domaines de la littérature et de la poésie.
 Faut-il, par ailleurs, rappeler que l’activité viticole française, par ses performances sur le marché mondial, représente un élément essentiel dans la balance commerciale du pays et donc dans son économie, mais aussi des centaines de milliers d’emplois directs ou indirects et qu’elle est pratiquée dans 18 de ses 22 régions métropolitaines ?
 Faut-il également préciser que la vigne et le vin constituent en France une des bases principales du développement touristique, par la qualité reconnue des paysages façonnés, par la culture de l’accueil développé par les vignerons et par son rôle primordial dans les arts de la table, éléments indiscutables de l’art de vivre à la française ?
 De même, l’enseignement des techniques de la viticulture et de la vinification dispensé par ses écoles d’agronomie accueillant de nombreux étudiants étrangers, par ses centres de recherche, par son histoire, par ses cépages, par la notoriété de ses vins est reconnu comme le premier au plan international. » (Roland Courteau. Publié dans JO Sénat du 02/06/2011 – page 1421)

« C’est la pénicilline qui guérit les hommes, mais c’est le bon vin qui les rend heureux » (Alexandre Fleming)

Vendanges dans un champ de vignes au milieu des restanques

Vendanges dans un champ de vignes au milieu des restanques ©Domaine Bunan

Le vin au centre de la vie en société

La France a mis, tout au long de son histoire, le vin au centre de la vie en société. Boisson des Dieux, puis béni du Dieu des chrétiens catholiques, il est aujourd’hui devenu un produit noble. À ce titre, il mérite le titre de produit culturel car il est, non seulement, issu d’histoires mais fut la conséquence de décisions et de faits historiques. Il inspira les poètes, les écrivains, les peintres,….De tout cela, il est culturel. D’après le Petit Robert, la définition d’un produit culturel est définie comme « ce qui est commun à un groupe d’individus et comme ce qui le soude, c’est-à-dire ce qui est appris, transmis, produit et créé par l’Homme ».
Et pour l’UNESCO, garant de la culture mondiale, qui définit cette dernière comme aussi « englobant outre les arts, les lettres et les sciences, les modes de vie, les lois, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances », le vin est considéré comme tel puisque cette institution internationale a quand même mis au patrimoine mondial : les climats du vignoble de Bourgogne, les coteaux, les caves et maisons de Champagne et la Juridiction de Saint – Emilion. De plus, en inscrivant en 2010, « le repas gastronomique des Français » sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, l’UNESCO reconnait  aussi « une pratique sociale coutumière destinée à célébrer les moments les plus importants de la vie des individus et des groupes, …Il s’agit d’un repas festif dont les convives pratiquent, pour cette occasion, l’art du « bien manger » et du « bien boire ». Le repas gastronomique met l’accent sur le fait d’être bien ensemble, le plaisir du goût, l’harmonie entre l’être humain et les productions de la nature. Le vin, produit culturel, transpire vraiment dans cette définition de l’UNESCO.  (Source Cinéréa)

La Boisson des Dieux classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité

Les villages de la Juridiction de Saint-Émilion

Le célébrissime vignoble bordelais fut le tout premier paysage viticole à obtenir une protection de la part de l’Unesco. C’était en 1999. L’organisation internationale décrit Saint-Émilion comme exceptionnel. On parle ici de 7 847 hectares et des huit villages intégrés au sein de la juridiction. Outre la grotte et l’ermitage de Saint-Émilion, de nombreux témoignages du passé datant du VIe siècle jusqu’au XIXe concourent à donner au panorama un caractère particulier sur le plan architectural. Et c’est cela aussi que l’Unesco a souhaité reconnaître.

Coteaux, maisons et caves de champagne

En juillet 2015, l’Unesco prend la décision d’accélérer sa reconnaissance des paysages viticoles tricolores et démontre que la France dispose d’un terroir particulier qui participe à la renommée de ses vins. Ce n’est pas le champagne en lui-même que l’instance protège mais toute l’histoire et le terroir qui lui ont donné naissance. Sont surtout reconnus les vignobles historiques d’Hautvillers, Aÿ et Mareuil-sur-Aÿ, la colline Saint-Nicaise à Reims et l’avenue de Champagne et le Fort Chabrol à Epernay.

Les Climats du vignoble de Bourgogne

La même année, les climats en Bourgogne sont eux aussi reconnus. Pour la première fois, le caractère insolite et spécifique de ses parcelles qui se différencient de leurs voisines par leur terre, leur histoire, leur sol et leur micro-climat est reconnu. « Les Climats expriment le fait culturel unique par lequel une communauté humaine a choisi la référence au lieu (un Climat) et au temps (le millésime) comme marqueur de la qualité et de la diversité d’un produit hautement reconnu » écrit l’Unesco. Avec trois paysages viticoles protégés, la France est aujourd’hui le pays bénéficiant du plus grand nombre de terroirs du  genre reconnus.

*Climat : le terme n’est pas ici météorologique. Le climat est un mot de Bourgogne, datant de la fin du Moyen-Âge, qui désigne une parcelle de vigne.

En 2018, le savoir bâtir les murs en pierres sèches a été inscrit au patrimoine immatériel de l’Humanité.

restanque champ de vigne ©Mathieu Houllière

Mur en pierre sèche (restanque) ©Mathieu Houllière

La Restanque, Art du mur en pierres sèches

Restanque est la francisation du provençal restanco (en occitan normalisé restanca), terme employé en basse Provence et désignant au sens propre un mur de retenue en pierres sèches. L’art de construire des murs en pierre sèche est un patrimoine immatériel de l’humanité Une reconnaissance importante pour une discipline qui se transmet depuis des millénaires
L’art millénaire de la construction de murs en pierre sèche fait désormais partie de la liste des éléments immatériels de l’Unesco déclarés site du patrimoine mondial.
Une reconnaissance qui concerne étroitement la culture de la vigne en Provence et dans tout le sud de la France (domaines de Bandol, Cassis)
Un paysage forgé par les terrasses pour la culture de la vigne qui depuis des temps immémoriaux ont été soutenues par des murs secs. Réalisé avec une méthode si spécifique qu’elle mérite sans aucun doute le nom d ‘«art».

«L’art du« mur en pierre sèche »concerne tous les savoirs liés à la construction de structures en pierre en empilant des pierres les unes sur les autres, sans utiliser d’autre élément que, parfois, la terre sèche», explique l’UNESCO. C’est l’un des premiers exemples de fabrication humaine. «Les structures sèches sont toujours réalisées en parfaite harmonie avec l’environnement et la technique illustre une relation harmonieuse entre l’homme et la nature».

Dans le Sud, nos Routes du Vin

Allier Dégustation, Connaissance de la gastronomie et Culture locale

« Laisse au bord de ta vigne quelques grappes de raisins pour le voyageur altéré. » Proverbe grec ; Les maximes de la Grèce antique (1855)

En été, la Provence offre un magnifique spectacle avec la lavande en fleur qui de juin à août teint les vallées et les collines de pourpre. Dans ce domaine, la découverte des routes de la lavande est étroitement liée à la découverte des routes des vins, dans une expérience unique qui peut impliquer les cinq sens.
Aujourd’hui, Les feuilles des arbres, les champs, les vignes, flamboient sous le ciel automnal. L’air est doux encore, propice aux balades. En Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est le moment idéal pour sillonner les routes du vin, histoire d’emplir nos yeux de la beauté du paysage à la découverte de crus célèbres et, pourquoi pas, de régaler nos papilles… avec modération !

La France est divisée en 17 régions viticoles, dont certaines englobent les villes les plus célèbres du pays, comme Lyon, Bordeaux, Marseille nous avons choisi de parler spécifiquement de 5 routes des vins du sud-est de la France, qui peuvent être visitées individuellement, ou combinées les unes avec les autres, traversant ainsi les plus belles villes, les lieux d’intérêt historico-naturaliste, les monuments, mais surtout les vins et les nombreuses activités qui y sont liées que vous rencontrerez en parcourant l’un de ces circuits œnologiques.
L’accueil dans les vignes, l’exclusivité avec la dégustation de millésimes particuliers, le déjeuner, la connaissance des propriétaires et du territoire d’origine du vin sont devenus des attractions touristiques capables de faire du vin une expérience complexe et culturelle, plutôt qu’une ressource de la fourniture. L‘œnotourisme en France est un secteur bien développé dans lequel, parmi les régions viticoles, il y a partage de propositions, collaboration et partenariats avec les institutions culturelles locales.

Route des vins dans la vallée du Rhône

Les vignobles de la vallée du Rhône s’étendent le long des deux rives du Rhône sur plus de 200 km entre les villes de Vienne et Avignon et sont le deuxième vignoble le plus important de France, particulièrement apprécié pour les vins rouges. La zone est divisée en deux : la plus septentrionale qui va des confins de Lyon à la ville de Valence et la plus méridionale qui se termine idéalement dans la belle ville d’Avignon et borde le Parc Naturel Régional du Luberon, parsemé de petits villages médiévaux, champs de lavande et caves ouvertes aux dégustations et aux expériences liées au vin comme une promenade dans les vignobles. Les routes des vins de la Vallée du Rhône sont divisées en 13 itinéraires qui permettent de découvrir la variété des vins de cette région et ses nombreuses beautés naturelles, historiques et artistiques. Généralement, la grande zone sud de la vallée, entre Montélimar et Avignon située en bordure de la zone méditerranéenne. De là vient 90% de la production de vin caractérisée principalement par des raisins Syrah, Grenache, Bourboulenc, Mourvèdre, Carignan et Cinsault pour les rouges et quelques cépages blancs Viognier, Marsanne, Roussane, Clairette. Une grande partie de la production provient de la Côte du Rhône (113 communes) avec des vins rouges et rosés et des vins blancs. En particulier, les vins les plus réputés à déguster proviennent de la très ancienne région viticole AOC de l’Hermitage et de la Côte-Rôtie et sont à base de Syrah. Alors que dans la région la plus méridionale, il faut mentionner la production de la région viticole de Châteauneuf-du-Pape AOC, c’est-à-dire le château papal de la ville d’Avignon, également récompensé du titre de meilleur vin du monde. De là viennent des vins toujours très chauds et alcoolisés (environ 14 degrés), élaborés avec un mélange de raisins fruités de Grenache et de Syrah épicée (plus de 50%).
De petits villages parsèment le Luberon: Isle-sur-la-Sorgue, Gordes, Roussillon, Bonnieux, Lacoste. Ici aussi, les attraits naturels et artistiques ne manquent pas, comme le sentier des ocres du Roussillon, et en chemin, se trouvent de nombreux vignobles pour découvrir et déguster les vins de la région.

Route des vins de Provence

Route des vins de Provence ©Mathieu Houllière

Route des vins en Provence, de Nice à la Camargue

Les domaines qui proposent en Provence des itinéraires et des activités liées à la découverte des vins de la région sont innombrables, chacun avec ses propres thèmes et particularités, ainsi que des distilleries, des boutiques et des détaillants de miel de lavande.
La route des vins de Provence s’étend des portes de Nice à la Camargue, pays du vin des sables, entre lavande, vin et tapenade. La Provence cache des vignobles à chaque coin et une infinité d’activités et d’attractions.
Cette région cultive un cépage très riche et le microclimat méditerranéen se prête à différentes productions de vins rouges, blancs et rosés avec des raisins provenant de trois vignes ou plus à la fois.

La Provence dans le classement mondial de la production des meilleurs vins rosés:

raisin blanc pour le vin blancLe vin rosé représente près de 80% de la production viticole de cette région. Les vins rosés de Provence les plus connus et certainement les plus fins sont les vins AOC Bandol (entre Marseille et Toulon). Les vins rosés ne sont pas produits avec un mélange de raisins rouges et blancs comme l’on pourrait l’imaginer, mais avec des raisins rouges qui macèrent pendant une courte période, extrayant ainsi un peu de couleur.
Parmi les vins rouges de Provence, les vins de Châteauneuf-du-Pape (région d’Avignon) et de Bandol à la belle robe sont reconnus, tous deux produits à partir de cépages de Grenache, parfois aussi avec un assemblage de cépages Syrah, Cinsault et Mourvèdre.
Le vignoble de Provence compte huit AOC principaux, « Côtes de Provence » est le plus réputé (sur les départements du Var, des Bouches-du-Rhône et sur une enclave située dans les Alpes Maritimes) avec les Coteaux d’Aix-en-Provence, Bandol , Bellet, Cassis, etc.

Les Vins de Bandol

‘’Le vignoble de Bandol était déjà très prisé par les Romains au Ve siècle avant JC. Au XVIe siècle, les historiens n’omettaient jamais de citer les crûs de Bandol. Et deux siècles plus tard, ils se retrouvent même à la table de Louis XV, qui les appréciait et en faisait une consommation journalière. Au XVIIIe, l’aptitude du Bandol au transport maritime le fît naviguer sur toutes les mers, jusqu’en Inde, au Brésil et aux Antilles. C’est à ce moment que le vignoble de Bandol prend le nom du port depuis lequel les tonneaux et barriques quittaient les quais. Aujourd’hui, le vignoble bandolais s’épanouit au gré des restanques grâce à l’ensoleillement le plus important du pays et un sol particulièrement riche en calcaire.’’(source : domaine Bunan)

Un vin incontournable est le vin de sable de Camargue, encore un vin rosé issu d’une vigne qui pousse sur les dunes marines. Un vin à la saveur légèrement acide et minérale, très rafraîchissant et agréable pendant les chaleurs estivales.

Route des vins du Languedoc-Roussillon

Un vin incontournable est le vin de sable de Camargue, encore un vin rosé issu d’une vigne qui pousse sur les dunes marines. Un vin à la saveur légèrement acide et minérale, très rafraîchissant et agréable pendant les chaleurs estivales. Appelés vins de la Méditerranée ou vins du sud de la France, les vignobles du Languedoc-Roussillon sont les plus vastes du monde avec environ 300 000 hectares cultivés allant de Nîmes aux Pyrénées, à la frontière avec l’Espagne. Le volume élevé de bouteilles produites chaque année (un tiers du volume des vins produits dans toute la France) a fait que ces vins ont reçu leur propre appellation régionale : Languedoc. La région Languedoc-Roussillon possède une grande diversité de terroirs, avec des climats différents et des sols d’origines géologiques différentes, et c’est aussi la région viticole qui possède les plus vieilles vignes (125 avant JC). Elle est en fait constitué de deux zones territoriales distinctes: le Languedoc, situé à l’est sur des terres majoritairement plates, et le Roussillon, situé plus au sud près des Pyrénées, s’étendant de la Camargue aux frontières de l’Espagne. Donc mer en été, ski en hiver. Aujourd’hui, la région est connue pour les vins de table français qui représentent environ 80% de la production, dont principalement des vins rouges, et pour le Vin Doux Naturel, produit avec des raisins Moscato, parmi lesquels le plus célèbre est le vin rouge Banyuls, principalement produit avec des raisins de Grenache Noir près de la pointe orientale des Pyrénées.
Raison noir pour le vin rougeLa note sucrée caractéristique de ces vins est due non seulement aux raisins muscats, mais aussi à la méthode de préparation par fortification – c’est-à-dire l’ajout d’alcool – pendant la fermentation, ce qui augmente en même temps la teneur en alcool. Les vins doux naturels AOC produits en Languedoc-Roussillon avec des raisins Muscat sont le Muscat de Frontignan, le Muscat de Lunel, le Muscat de Mireval, le Muscat de Rivesaltes et le Muscat de Saint-Jean-de-Minervois. Ceux produits avec du Grenache Noir sont le Banyuls, le Banyuls Grand Cru, le Maury et le Rivesaltes.

Le Banyuls, le vin rouge le plus célèbre et le plus typique de Muscat …

Ce vin au goût si particulier est produit dans les versions sucrées et sèches et vieillit en fût jusqu’à 30 mois (Banyuls Grand Cru). C’est un vin aux arômes complexes rappelant les raisins secs, les fruits secs, la vanille et le café. Le Crémant de Limoux est un vin mousseux de méthode classique à base de raisins Chardonnay, Chenin Blanc et Mauzac.

Le vin bio en force

Respect de la terre, de la nature, de la vie, les vins bio, vins nature, enrichissent d’autant plus notre terroir que nos vignerons n’hésitent plus à le produire. De très nombreux domaines les proposent.

Ainsi vont les Vignes du Seigneur en Provence-Alpes-Côte d’Azur. De terrains caillouteux en vallées verdoyantes, elles enchantent nos paysages, murmurent à nos oreilles des secrets longtemps préservés, et nous racontent le travail de l’homme, les mains caressant les grappes, les dos penchés sur les ceps, depuis la rosée nourricière jusqu’au soleil brûlant, jusqu’à la fraicheur du soir. Elles nous appellent, avec, sur les lèvres, le parfum du plus divin des nectars.

Photo à la Une : © Mathieu Houllière

Date : 15 novembre 2020

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus