Opera de Monte Carlo
Accueil > Territoire > Festivals > Festival Jazz à Juan 2020, des Noces de Diamant reportées

Festival Jazz à Juan 2020, des Noces de Diamant reportées

Une pluie de pépites musicales devait se répandre dans la pinède Gould de Juan les Pins du 09 au 22 juillet pour fêter les 60 ans de ce festival créé en hommage à Sidney Bechet! Il faudra attendre 2021 pour les admirer. En attendant, panoramique sur cette histoire d’amour…

Diana Ross était l'invitée du Festival Jazz à Juan 2020


Le Festival Jazz à Juan devait fêter ses Noces de Diamant en cet été 2020, du 9 au 22 juillet. En raison des mesures gouvernementales liées au Covid19, la programmation de cet insolite festival de jazz en Provence, est reportée à 2021. En attendant, on vous raconte l’histoire de ce festival né en 1960 à Juan-les-Pins, qui par son charme et sa programmation est un lieu de rencontre musicale incontournable dans le sud de la France.

La faute à Bechet et à deux Jacques

Saviez-vous que les trois villes les plus importantes des Alpes-Maritimes avaient créé chacune leur festival de jazz?
Nice a été la première au monde en 1948, puis Cannes (1958) et Antibes Juan-les-Pins (1960). 
Le festival de Juan-les-Pins n’aurait sûrement pas vu le jour le 7 juillet 1960 sans les séjours répétés de Sidney Bechet dans la ville, à partir de 1949, au cours desquels il composa quelques uns de ses plus grands succès « Le marchand de poissons, Petite fleur, Les Oignons ». 
Mais c’est surtout son mariage à Antibes – le 17 août 1951 – avec Elizabeth Ziegler qui a marqué les esprits. Une ambiance de folie et un défilé qui se termina au Vieux Colombier, le cabaret de Juan les Pins. Tout cela déboucha sur le tube « Dans les rues d’Antibes » (1952).
Deux hommes, que beaucoup ont oublié ou ignorent même leur rôle, s’en sont souvenus, les deux Jacques, Souplet & Hebey, lorsqu’ils ont créé ce festival pour lui rendre hommage, un an après sa mort.

Les États-Unis, invités d’honneur du 1er Jazz à Juan

Le moins que l’on puisse dire c’est que le duo des Jacques connaît bien la musique et jazz. Pour l’un deux, Jacques Hebey, la création et l’organisation d’un festival. Il est l’organisateur du premier festival à Nice en 1948 où il avait fait venir Louis Armstrong et la Quintette du Hot Club de France! Quant à Jacques Souplet, il était le DG des disques Barclay, PDG de CBS Disques et cofondateur – avec Eddie Barclay- de Jazz Magazine. Il a aussi participé à Jazz Hot.

Tout naturellement, les États-Unis – berceau du jazz – ont été les invités d’honneur de la première édition avec des grands noms comme Charles Mingus, Bud Powell ou Dizzy Gillepsie mais également des artistes tombés dans l’oubli à l’instar des frères De Paris, Sidney (trompette) & Wilbur (trombone et chef d’orchestre) venus avec leur orchestre. Que dire de Sister Rosetta Tharpe, chanteuse-guitariste afro-américaine, surnommé The Godmother of Rock’n Roll?. Neuf soirées pour cette première édition mais deux lieux différents. L’enceinte du Fort Carré à Antibes et la pinède Gould.

Après le concert à Sidney Bechet le 10 juillet dans cette Pinède, il était évident pour tout le monde qu’il fallait privilégier ce site qui allait devenir l’image du festival.

À Juan les Pins, une pinède entre dans l’histoire du jazz !

La pinède du Festival Jazz à Juan a pris le nom de Gould, celui d’un richissime homme d’affaires américain, Franck Jay-Gould, fils d’un financier ayant construit sa fortune dans les chemins de fer au début du XXe siècle, venu en France avec l’ambition de lancer plusieurs lieux de villégiature avec hôtels et casinos.

Il s’installe à Juan-les-Pins en rachetant la villa La Vigie et – en face de son domaine- fait aménager cette pinède. Il en profite pour faire construire un hôtel de luxe, Le Provençal, pour en faire l’un des plus élégants en Europe et lancer le premier casino d’été. S’il a également fait édifier le Palais de la Méditerranée à Nice, son nom restera inexorablement attaché à cette pinède rentrée dans l’histoire du jazz.

 

Franck Jay-Gould donne son nom à la pinède qui ombrage le Festival Jazz à Juan

Franck Jay-Gould donne son nom à la pinède qui ombrage le Festival Jazz à Juan. Né à New-York en 1877, il est décédé à Juan les Pins en 1956

 

L’on pourrait même qualifier certains concerts d’exceptionnel si l’on évoque celui d’Ella Fitzgerald le 29 juillet 1964, lorsque les cigales viennent se mêler aux envolées de la chanteuse.
Au lieu de s’offusquer – comme certains – elle se met à jouer avec elles au point que cela donna le célèbre The Criket song présent sur l’album « Live » Ella at Juan les Pins. 
Tout comme un an plus tard, avec le seul enregistrement public du fameux A Love Supreme de John Coltrane!

Au lieu des trente quatre minutes de l’album studio, celui-ci en compte quarante huit, diffusées en direct sur l’ORTF par le réalisateur Jean-Christophe Averty qui n’a filmé que les douze premières *.
Mais les personnes qui y ont assisté sont restées interloquées et s’en souviennent encore dans les moindres détails comme me l’a raconté un ami. 

Pas d’édition de Jazz à Juan en 1971 et 1972, le festival sera repris par… Nice. Mais les producteurs Norbert Gansohn de Télémuse et Luc Garibian de Caramba relancent l’événement à Juan l’année suivante avec le soutien total du maire d’Antibes. Ganshon en sera le directeur artistique pendant dix huit ans et lui donnera une notoriété internationale. Le duo va non seulement s’attacher les grands noms mais également jouer l’ouverture sur d’autres styles de musique ainsi que de nouvelles têtes.
Il va aussi inaugurer les retransmissions des concerts à la télévision en s’appuyant sur l’expertise de… Jean-Christophe Averty!

Festival de Jazz à Juan en 2020, beaucoup de premières fois pour les 60 ans !

Cette 60e édition aurait dû revêtir un caractère particulier pour deux des acteurs principaux de ce festival Jazz à Juan .
Philippe Baute, le directeur général est à la tête de cet événement planétaire depuis vingt ans tout comme à celle de l’Office du Tourisme, coordinateur de Jazz à Juan. Jean-René Palacio en est le directeur artistique pour la 10e année après son arrivée – lors des 50 ans de Jazz à Juan- à travers la Société Anonyme Monégasque d’Entreprises de Spectacles, filiale de la toute puissante Société des Bains de Mer.

Jean-René Palacio & Philippe Baute lors de la présentation de la programmation des 60 ans du festival Jazz à Juan ©Philippe Dejardin

Jean-René Palacio & Philippe Baute lors de la présentation de la programmation des 60 ans du festival Jazz à Juan ©Philippe Dejardin

 

Pour ouvrir le bal des noces de diamant le 9 juillet, deux grands noms étaient annoncés, des américains comme Maceo Parker et Marcus Miller, un abonné qui aurait engrangé sa quinzième participation depuis 1996!
Pour le refermer le 22 juillet 2020 un autre américain, Lionel Richie pour seulement sa deuxième apparition juanaise.

Entre temps, beaucoup de premières fois… 
Joey Alexander, prodige indonésien du piano tout comme The Soul Rebels, mélange de funk, soul, jazz & rock en première partie de The Roots, le groupe mythique du hip hop depuis plus de trente ans.

 

The Soul Rebels

The Soul Rebels

Première également pour le duo guitare-clavier de Lee Ritenour & Dave Grusin avant le concert de la star Gregory Porter. Mélange ethnique et musical pour la première de Tom Peng New Grass Band avant celle du niçois Vincent Peirani, l’accordéoniste, le même jour.
Autre soirée des premières fois, avec la venue de la star mondiale Diana Ross accompagnée par sa fille Ashee Simpson et son gendre Evan Wilson pour la première partie. Non négociable pour les organisateurs!
Premier plateau juanais comme leader pour le « ténor des ténors», Joe Lovano le saxophoniste tout comme pour Anne Paceo la batteuse ainsi qu’Amadou & Mariam 
Dernière, et pour la première fois, la chanteuse Dominique Fils-Aimé, haïtienne de naissance, avant le concert final de Lionel Richie .

Dominique Fils-Aimé - Festival Jazz à Juan 2020

Dominique Fils-Aimé ©Y’a du monde à messe. Les productions Bazzo Bazzo

Pour les 60 ans du festival Jazz à Juan, la Pinède avait prévu de se doter d’un nouvel habillage.

Depuis lundi soir, vous avez compris que les conditions de prolongation du confinement n’allaient pas permettre que les Noces de diamant soient fêtées cet été comme prévu.
Les organisateurs vont tout faire pour que le menu annoncé soit le même l’année prochaine devant l’enthousiasme soulevé tant du côté artistes que public. (1)

(1) Les organisateurs- dans cette période difficile- ont choisi d’ ASSUMER LE REMBOURSEMENT DE TOUTES LES PLACES VENDUES (plutôt que tout autre formule imaginable : voucher, avoir, …). Les personnes ayant acheté des billets seront destinataires d’un mail à compter du 16 avril leur précisant la procédure mise en place et les documents à fournir dans un délai de 60 jours à réception du mail d’information.

Pour toute autre question utile, ils pourront s’adresser à l’adresse mail suivante : accueil-juan@antibesjuanlespins.com 
 
Dans ces circonstances, l’Office de Tourisme et la ville d’Antibes Juan-les-Pins réfléchissent d’ores et déjà à la mise en œuvre d’animations touristiques pendant la période estivale et ensuite de l’Automne à la fin de l’année !

* Line up: John Coltrane (sax tenor & compos) MacCoy Tyner (piano) Jimmy Garrison (contrebasse) & Elvin Jones (batterie) . Film disponible par INA sur You Tube 

Ouverture des candidatures jusqu’au 28 avril pour Jammin’Juan 2020

Autres Articles du même auteur

Nice, une terre de jazz ! Pour débuter cette année, des têtes d’affiches internationales …

Localisation : Juan les Pins
Date : 17 avril 2020

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus