Accueil > Société > Politique Culturelle > La Ville de la Ciotat met l’Art à la rue

La Ville de la Ciotat met l’Art à la rue

De place en place, de rue en rue, de centre-ville en bordure de port, la ville de La Ciotat a décidé, sous l’impulsion de la mairie et de sa déléguée à la culture, Nathalie Lainé, de mettre l’Art à la rue.

Nathalie Laine culture la ciotat

La Ciotat cultive l’Art sous toutes ses formes … On connaissait La Ciotat par sa réputation de ville ouvrière. Elle est à présent réputée pour son excellence et sa diversité culturelle, notamment avec le Théâtre de la Chaudronnerie qui propose une programmation éclectique à chaque saison. La Ciotat est une ville qui vit, une ville qui bouge, une ville où il fait bon vivre.

L’Eden, Première salle de Cinéma

Située au fond d’une baie, la ville, reposant sur le Bec de l’Aigle, surplombe la mer. Elle est dominée par un vaste plateau calcaire, bordé à l’ouest par de hautes falaises tombant directement dans la mer, qui s’étend au nord du Cap Canaille. Les chantiers navals se sont développés au XIXe siècle. En 1851, les Messageries nationales choisissent les chantiers navals de La Ciotat pour construire les navires de leur flotte. En 1870, La Ciotat employait trois mille cinq cents ouvriers, ouvriers pour lesquels le premier logement social de France a été construit en 1853.

La Ciotat et les frères Lumière

La Ciotat a été le cadre de l’un des tout premiers films projetés, L’Arrivée d’un train en gare de La Ciotat tourné par les frères Lumière en 1895. Selon l’Institut Lumière, avant sa première à Paris, le film a été projeté devant un public invité dans plusieurs villes françaises, dont La Ciotat. Il a été projeté à l’Eden Théâtre en septembre 1896, faisant de ce théâtre l’une des premières salles de cinéma.

Navig’Arts

Avec une nouvelle manifestation qui se veut pérenne, Navig’Arts, 62 artistes et 500 bénévoles, la culture a envahi la ville le 8 octobre, de l’aube au crépuscule, laissant pantois les Ciotadens rassasiés d’art sous toutes ses formes.

Nathalie Lainé, déléguée à la culture de La Ciotat

L’Art dans la rue

Danielle Dufour Verna/Projecteur tv : Bonjour Nathalie Lainé. Vous êtes l’adjointe à la culture à la Mairie de la Ville de La Ciotat. Depuis combien de temps occupez-vous ce poste ?

Nathalie Lainé – Depuis 2001. J’attaque mon 4e mandat. J’ai commencé par être adjointe aux fêtes et aux évènements durant trois mandats. Depuis deux ans, je suis adjointe à la culture, fêtes, évènements et culture. Je trouve que cela va bien ensemble et que c’est très cohérent.

DDV – Quel est votre regard sur la culture en général dans votre ville ? Y-a-t-il, de la part de vos concitoyens, un intérêt particulier pour la culture ?

Nathalie Lainé – Oui, tout à fait. Les premières années, je me suis donc occupée des fêtes et évènements et cela a beaucoup plu. Etre à la culture allait de soi d’autant plus que je suis quelqu’un de terrain et que je m’implique totalement dans cette tâche. J’essaie de fédérer un état d’esprit de la culture qui inclut toutes les tranches d’âge. Amener les jeunes à la culture afin qu’ils la connaissent et l’apprécient dès leur jeune âge, associer à mon travail les artistes, les écoles, les associations culturelles, font partie de cette constante implication.

DDV – Des évènements culturels de grande envergure ?

Nathalie Lainé – Oui. À La Ciotat, nous avons beaucoup d’artistes de toutes disciplines qui ne sont pas assez reconnus chez nous même s’ils le sont ailleurs. Le 8 octobre a eu lieu une nouvelle manifestation culturelle qui a connu un succès fou et que nous voulons pérenne : Navig’Arts. Durant cette journée, douze lieux ont été choisis sur La Ciotat pour sortir l’art de ses murs au sens propre en s’appropriant la rue, parcourir la ville, le temps d’une journée, guidé par la musique, et découvrir sur ses places et scènes informelles et éphémères des spectacles et performances artistiques. Les Ciotadens sont devenus acteurs de la manifestation, le temps d’une journée et cette première édition a mis le visiteur au cœur de l’évènement. Photo, danse, sculpture, musique, peinture ont égrenés la journée qui s’est conclue par une parade qui s’est terminée sur l’Escalet, avec un final scintillant pour lier la ville à son port.

DDV – Festivals, manifestations culturelles, la Ville de la Ciotat ‘bouge’ beaucoup…

« Rassembler de et par la Culture »

Nathalie Lainé –Oui, cela fait partie de la carte postale de la Ville de La Ciotat. Nous avons des lieux magnifiques. Nous voulons donner le choix par des spectacles différents, des concerts sur le port, des manifestations à thème, par exemple l’Italie, totalement gratuites. On désire que La Ciotat soit festive. Nous désirons rassembler dans et par la culture.

DDV – Une dernière question, quelle est votre propre conception du bonheur ?

Nathalie Lainé – Ma vie de famille, et puis partager, donner un peu de bonheur à tout le monde, être là quand je peux, le plus possible.

Localisation : La Ciotat
Date : 25 octobre 2022

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus