Accueil > Société > Politique Culturelle > Frédéric Roels, directeur de l’Opéra d’Avignon : « pour un artiste, le besoin de créer est un besoin vital »

Frédéric Roels, directeur de l’Opéra d’Avignon : « pour un artiste, le besoin de créer est un besoin vital »

Frédéric Roels est nommé directeur de l’Opéra d’Avignon en septembre 2020, aux côtés de son prédécesseur Pierre Guiral le temps de prendre ses marques. Il prend pleinement la direction dès janvier 2021. Metteur en scène et homme de passion avant tout, il souhaite partager cet engouement pour l’opéra, la musique, la danse, le théâtre avec un public plus large. Rencontre avec le directeur – artiste dont la volonté est de faire rayonner l’Opéra d’Avignon hors des frontières.

Rencontre avec Frédéric Roels, directeur de l’Opéra d’Avignon, lors du deuxième confinement un certain jour de novembre 2020.
Une période où la culture s’inscrit dans une période morose, chacun de nous étant privé de lien social.
Ne lâchons rien, les lieux culturels rouvrent dès le 15 décembre !

Frédéric Roels, directeur de l’opéra d’Avignon et artiste avant tout

En attendant que les notes de musique frétillent comme des bulles de champagne devant un public bien présent dans la salle, faisons connaissance avec Frédéric Roels !

Frédéric Roels, nommé à la direction de l’Opéra d’Avignon en septembre 2020, prend ses fonctions dans un contexte inhabituel : les spectacles ont lieu, s’annulent, reviennent, s’annulent encore. Des créations sont en cours, les artistes sont là et ne veulent que jouer ces créations artistiques qui demandent parfois jusqu’à plusieurs années de préparation.

Dire aux artistes : ce que vous faites a du sens, continuez, continuez jusqu’au bout …

Pour le directeur de l’opéra, il n’était pas question d’annuler ces productions. Jouer, créer, est vital pour l’artiste qu’il est, en tant que metteur en scène.
Ainsi, les deux créations de la maison d’opéra se sont bien produites : L’Histoire du Soldat, un ballet opéra, et Le Messie du Peuple Chauve, opéra écologique. Captées et diffusées en live, public et artistes ont pu garder le lien, certes à travers un écran, mais le spectacle vivant ne s’est pas arrêté. Une belle initiative à souligner, prise par Frédéric Roels qui s’est engagé auprès des artistes, malgré l’absence de recettes et un investissement supplémentaire relevant du coût de captation.

Mettre l’accent sur des mises en scène participatives et renforcer le lien social

Frédéric Roels poursuit ses actions participatives menées lors de ses fonctions précédentes, notamment à la direction de l’Opéra de Rouen, intégrant le public aux productions d’opéras. « Par sa présence dans la salle, le public est déjà acteur du spectacle, par ses émotions, ses réactions. C’est ça qui donne sens au spectacle vivant. Les formes d’opéra participatif renforcent ce lien, les spectateurs devant s’investir par le chant ou interagir à un certain moment. On en fait un acteur à part entière ».

Une direction de l’opéra au coeur de l’histoire et du patrimoine de la ville d’Avignon

Nous l’attendons tous !  L’ouverture de l’Opéra historique de la ville d’Avignon est prévue le 29 janvier pour Le Chevalier à la Rose ! (Der Rosenkavalier)
L’opéra pourra s’inscrire à nouveau au sein d’un patrimoine riche d’histoire dans cette ville que Frédéric Roels connait bien depuis son jeune âge. En vacances régulièrement dans le Luberon lors de son adolescence, la ville d’Avignon, au patrimoine historique et culturel riche et au rayonnement international, est toujours restée dans son coeur .

Une volonté de travailler en lien avec la population

La programmation signée Frédéric Roels prend effet à compter de janvier 2021. Son but : « Ouvrir l’opéra à différents répertoires, de nouveaux titres, d’autres classiques moins connus. Pour moi c’est important de créer plus de diversité dans les publics sur de nouveaux territoires. Créer des hybrides d’opéra, avec des musiques d’aujourd’hui, musique type rap, musique électro. Ouvrir nos collaborations hors des frontières… »

L’art d’aimer …

L’art d’aimer le Ballet de l’Opéra Grand Avignon, dont sa maison peut être fière, puisqu’elle est la plus petite maison d’opéra en France à avoir son propre ballet.
Le regard artistique de Frédéric Roels apporte une nouvelle dimension dans son développement. Le directeur, dans la continuité d’ouvrir le spectacle vers un plus large public, souhaite développer l’écriture plus contemporaine de la danse au sein de l’enseigne historique et culturelle. Rendez-vous est donc pris le 22 mai pour l’Art d’Aimer, spectacle de danse contemporaine dont la chorégraphie est signée Jean-Claude Gallota.

Localisation : Avignon
Date : 30 novembre 2020

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus