Jean-Louis Grinda, d’Orange à Monte Carlo : l’opéra, la passion et l’humain

16 mars 2018

Ce qui est fabuleux dans notre métier, c’est que nous ne sommes pas liés à l’Espace. Présenter la saison 2018 des Chorégies d’Orange à l’Opéra de Monte Carlo, c’est tout de même original dans la démarche …

Nous avons donc pris la passerelle qui mène d’Orange à Monaco pour vous informer de la nouvelle dynamique des Chorégies d’Orange, et bien évidemment partager cette passion qui déambule dans cette fabuleuse maison d’Opéra, l’Opéra de Monte-Carlo.
Deux lieux aux dimensions opposées, l’un avec une capacité d’accueillir 8 000 spectateurs, l’autre 517 … et pourtant !

Rencontre avec Jean Louis Grinda, directeur général des Chorégies d’Orange et de l’Opéra Monte Carlo.

Issu d’une famille où l’art s’imposait comme une éducation et une transmission, Jean-Louis Grinda, après une brillante carrière européenne où il mêle direction et mise en scène, est directeur de l’Opéra de Monte Carlo depuis une décennie et prend la direction au pied levé des Chorégies d’Orange en Janvier 2016.

Cette passion et cette volonté de transmettre qu’il a reçues de son père et de ses pairs,  il les véhicule à son tour aux côtés de ses équipes : artistique, administrative et technique avec passion et respect, car ce qui est à ses yeux “la chose la plus importante, c’est ce qui se passe sur le plateau .”

Une nouvelle dynamique pour les Chorégies d’Orange

La saison 2018 est arrivée, celle d’une programmation intensément choisie par un directeur qui souhaite une diversité artistique et surtout sensibiliser un plus large public.
“Les Chorégies sont prisonnières depuis très longtemps d’une obligation de succès public… Je me devais de proposer un véritable changement…”

Deux oeuvres opératiques sont proposées ainsi, dont l’une plus représentée au théâtre antique depuis 1905 : Mefistofele opéra d’Arrigo Boito, mais également le Barbier de Seville, opéra le plus connu de Gioacchimo Rossini.

A chacun, une mise en scène contemporaine, pour permettre aux spectateurs de vivre intensément l’histoire en s’identifiant au personnage …

Mefistofele (Boito) les 5 et 9 juillet au Théâtre Antique – Chorégies d’Orange

Mise en Scène : Jean-Louis Grinda 
Direction Musicale : Nathalie Stutzmann
Décors : Rudy Sabounghi
Costumes : Buki Shiff
Éclairages Laurent Castaingt
Vidéos : Julien Soulier

Mefistofele :  Erwin Schrott
Faust : Jean-François Borras
Margherita : Béatrice Uria-Monzon
Marta : Marie-Ange Todorovitch
Wagner / Nereo : Reinaldo Macias
Elena : Béatrice Uria-Monzon
Pantalis : Valentine Lemercier

Orchestre philharmonique de Radio France
Chœurs des Opéras d’Avignon, Monte-Carlo et Nice
Choeur d’enfants de l’Académie Rainier III de Monaco

 

Il barbiere di Siviglia (Rossini) les 31 juillet et 4 août au Théâtre Antique – Chorégies d’Orange

Direction Musicale : Giampaolo Bisanti
Mise en Scène : Adriano Sinivia
Décors : Enzo Iorio & Adriano Sinivia
Costumes : Enzo Iorio
Eclairages : Patrick Méeüs

Le Comte Almavica : Michael Spyres
Don Bartolo : Bruno De Simone
Rosina :Olga Peretyatko-Mariotti
Figaro : Florian Sempey
Don Basilio : Alexeï Tikhomirov
Berta : Annunziata Vestri
FIiorello : Gabriele Ribis

Ambrogio :  Enzo Iorio

Orchestre national de Lyon
Chœurs des Opéras d’Avignon et de Monte-Carlo

Autour de l’Opéra aux Chorégies d’Orange :

Nuit russe
Dimanche 8 juillet

Concert des Révélations classiques de l’Adami
Lundi 16 juillet

La Flûte enchantée
Maurice Béjart
Lundi 16 juillet

Fantasia
Ciné-concert
Vendredi 3 août

Grands récitals les soirs d’opéras
Karine Deshayes
Edgardo Rocha
Eva-Maria Westbroek
George Petean

Renseignements Chorégies d’Orange  : www.choregies.fr
Renseignements Opéra de Monte-Carlo : www.opera.mc