Maestro Lawrence Foster : “l’Orchestre de Marseille est un orchestre qui veut avancer”

12 juin 2018


Rencontre avec Lawrence Foster, directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Marseille.

Entre deux répétitions d’un concours de chants et la production d’Ernani de Verdi, dernière représentation de la saison mise en scène par Jean-Louis Grinda, le chef à l’accent américain nous accorde une interview pendant sa pose de quelques minutes.

Lawrence Foster, une rencontre humaine avec l’orchestre philharmonique et la maison d’Opéra de Marseille

Chef invité à l’Opéra de Marseille en 2012, Lawrence Foster, d’une riche carrière musicale, est très attaché à l’Opéra de Marseille, pour son dynamisme et la richesse de la programmation et des distributions affectées.
Arrivé en 2012 à la demande du directeur de la Maison d’Opéra, Maurice Xiberras, Lawrence Foster  a appris la patience” avec cet orchestre “qui est devenu discipliné” au fil du temps, mais “c’est surtout un orchestre qui veut avancer et rayonner”
Considéré en 2012 comme “le plus mauvais orchestre de France par un critique du Figaro” , aujourd’hui ce même critique “ne reconnait plus l’Orchestre”…

Avec patience, mise en confiance, complicité, le maestro conduit ses musiciens vers l’authenticité en les replongeant dans leur souvenirs d’enfance et de se rappeler pourquoi ils ont souhaité devenir musicien.
Aujourd’hui, l’Orchestre philharmonique de Marseille ouvre depuis plusieurs années le festival international de piano de la Roque d’Anthéron, s’exporte dans des salles magistrales à Amsterdame, en dehors de leur programmation symphonique régionale et opératique de la saison de l’Opéra de Marseille.

Un départ prévu le 1er septembre 2019, qui est peut être remis en questions suite à une volonté de reconduction jusqu’en 2021, actuellement en pleine discussion avec la direction… À Suivre ..

Un peu plus sur le maestro Lawrence Foster …

Né à Los Angeles en 1941 de parents roumains, Lawrence Foster est passionné et défenseur de la musique de Georges Enescu où il occupe de 1998 à 2001, le poste de directeur artistique du Festival Georges Enescu de 1998 à 2001.

Il a dirigé pendant plus de sept ans l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian à Lisbonne, du Festival d’Aspen, de l’Opéra Orchestre National de Montpellier, des orchestres symphonique de Jerusalem, Houston, Barcelone, du philharmonique de Monte Carlo, et de l’Orchestre de chambre de Lausanne.
Invité par les maisons d’opéra du monde entier, il a rencontré pour la première fois l’Opéra de Marseille en 2008. Au delà de son poste de directeur musical marseillais, Lawrence Foster sillonne les scènes internationales pour conduire de sa baguette, les orchestres de Lyon, Copenhague, Monte-Carlo, Hong-Kong, Dallas, Montréal…