Gabriel Grinda : de la vidéo pour l’opéra – Chorégies d’Orange

2 août 2018


Notre première interview d’un créateur de vidéos au sein d’un opéra, c’est sur le plateau du Barbier de Séville aux Chorégies d’Orange que nous avons rencontré Gabriel Grinda qui nous confiait vivre sa première interview filmée.

Issu d’une famille d’artistes, c’est derrière la caméra qu’il à choisi de poursuivre la fibre artistique, en réalisant des vidéos “back stage” des productions de l’Opéra de Monte-Carlo, jusqu’au jour où on lui propose d’entrer en scène au coeur de l’équipe artistique pour mettre son talent de créateur au service de l’opéra .

L’art du cinéma qui s’inscrit à l’Opéra

Projections vidéos sur les décors d’opéra, c’est de plus en plus dans l’air du temps. Dans la production du Barbier de Séville aux Chorégies d’Orange, la création vidéo a d’autant plus son importance dans la mise en scène d’Adriano Sinivia, qui a souhaité de mettre en scène à la façon “CineCitta”. Du cinéma dans l’opéra, solistes, régisseurs, équipe technique et artistique, tout le monde sur le plateau !

Entre réalité et imaginaire, Gabriel Grinda nous explique le côté technique cinématographique qui permet par l’aspect artistique,  de plonger le spectateur dans une ambiance cinéma, et laisser le réalisateur libre de ses idées dans sa créativité, jusqu’à en faire s’effondrer le mur mythique du théâtre antique d’Orange !