Erik Truffaz à Avignon Jazz Festival : notre interview

2 septembre 2018


Rencontre avec Erik Truffaz, l’invité vedette d’ Avignon Jazz Festival, le trompettiste français le plus apprécié des amoureux du jazz .

On ne présente plus Erik Truffaz, talentueux trompettiste jazz, qui métisse les couleurs musicales pour les inscrire dans la culture jazz.
C’est avec le rappeur Nya, qu’il est venu en Avignon, pour tisser poésie et musique et donner au jazz, en toute modestie, une dimension qui dépasse les frontières de son répertoire par sa diversité mélodique.

Erik Truffaz, se plaît à inviter sur scène des artistes au répertoire différent, une manière d’apporter sa touche personnelle, mais surtout de créer des passerelles entre les différents horizons musicaux : rap, chants indiens, africains ou grégoriens, musique électronique, ou encore inviter un orchestre symphonique (Orchestre National de Lille)
Une signature musicale qui lui a permis de lancer sa carrière dans les années 90, et d’être reconnu aujourd’hui comme le trompettiste de jazz français les plus apprécié des mélomanes jazzy . 

A la trompette depuis l’âge de 5 ans où il intégrait dès son plus jeune âge l’orchestre de son père, Erik Truffaz a de suite baigné dans le jazz issu d’une famille d’artistes, passionnée par la musique . Tout au lon de sa carrière, son adaptabilité à élargir les répertoires l’a conduit à traverser des expériences musicales originales et de prêter son talent de trompettiste sur une large palette musicale entre, par exemple,  les voix classiques et les chants du 11ème siècle .

Très attaché au Festival de jazz d’Avignon par des liens amicaux construits par plusieurs concerts à l’affiche, Erik Truffaz nous remémore sa première, invité il y a 25 ans pour un concert exceptionnel, et où il y avait rencontré son manager. De cette rencontre était né un premier enregistrement chez “Blue Note” et un concert à l’Olympia.

De la richesse de rencontres diversifiées entre Anouer Brahim, Didier Lockwood, Richard Galliano, les pianistes Malcolm Braff,Indrani et Apurba Mukherjee, ou les poètes Joël Bastard et Nya, ou encore les créateurs de musique électronique Murcof et Talvin Singh, Erik Truffaz s’en inspire pour multiplier les genres .

Pour 2018, trois albums sortent : Benares, enregistré à Calcutta fruit d’une résidence en Inde, Paris en duo avec Sly Johnson et Mexico, résultat d’un ping pong sonore entre Murcof et lui-même. Un tour du Monde en Musique !

Pour suivre les actualités d’Erik Truffaz : www.eriktruffaz.net