Chorégies d’Orange : rencontre avec Annick Massis, soprano

6 juillet 2019


Rencontre avec Annick Massis, soprano

Elle est “Mathilde”, dans Guillaume Tell de Rossini

Créé en 1829 à l’Opéra de Paris, l’ouvrage est présenté pour la première fois aux Chorégies d’Orange.

Avec près de 70 rôles interprétés tout au long de sa carrière, Annick Massis est reconnue internationalement comme l’une des plus grandes sopranos françaises.
Son parcours sur les plus grandes scènes d’Europe et du Monde, fait rayonner sa voix de soprano. Une voix de réputation belcantiste à travers les plus grands rôles coloratures de Donizetti, Bellini, Rossini. (qu’elle définit comme ses compagnes de scène lors de notre entrevue)

Et pourtant, une première pour Annick Massis, soprano, de venir aux Chorégies d’Orange. Elle se dit elle aussi  “être impressionnée” par ce célèbre “mur” du Théâtre Antique.
Une carrière internationale dès ses débuts, c’est avec fierté qu’elle aime revenir chanter chez elle, dans son pays.

En parallèle de ses apparitions sur scène, Annick Massis enseigne le chant à des jeunes talents en devenir.
Transmission, émotion, générosité, des adjectifs de sa personnalité en adéquation avec “Mathilde”.  Rôle qu’elle avait déjà interprété une première fois il y a cinq ans,  à l’Opéra de Monte-Carlo, dans une mise en scène également de  Jean-Louis Grinda.

C’est donc le 12 juillet que nous pourrons retrouver Annick Massis dans Guillaumme Tell / Rossini
12 juillet / 21H30
Réservations : 
www.choregies.fr