Alain Timàr, « essayer de rendre le public le plus curieux possible »

16 novembre 2017

Rencontre avec Alain Timàr, dans la cour de son théâtre, le Théâtre des Halles en Avignon. Directeur, metteur en scène, et scénographe, rencontre avec un homme de théâtre passionné par la création et la créativité.

L’une des Scènes permanente d’Avignon située dans un ancien cloître, le Théâtre des Halles compte une soixantaine de levers de rideaux, hors saison au Festival d’Avignon. Une programmation choisie au fur et à mesure des rencontres de spectacles suscitées par sa curiosité, sa sensibilité émotionnelle et artistique.  Une ligne théâtrale qui correspond essentiellement au contemporain.

Dans un état d’esprit de curiosités, d’une ligne artistique très singulière qui laisse place en priorité à la création,  le Théâtre des Halles s’implique à une mission de théâtre public : aide aux compagnies, aux artistes, découvertes de talents, mettent parfois à l’épreuve la prise de risques.

Mission qui à pour but d’ « essayer de rendre le public le plus curieux possible » grâce à une programmation essentiellement influencée par des phénomènes de Société, avec une approche sensible pour arriver « à faire que les oeuvres les plus difficiles puissent d’un seul coup passer la rampe. »

De son autre casquette d’artiste,  Alain Timàr souvent à l’étranger pour présenter ses mises en scène, sera pour la première fois au coeur d’une oeuvre opératique : Le Dialogue des Carmélites (Francis Poulenc), que l’on pourra découvrir en début d’année prochaine à l’Opéra Confluence, dans sa ville de coeur : Avignon.

Pour en savoir plus : Théâtre des Halles Opéra Grand Avignon