Adriano Sinivia : metteur en scène Le Barbier de Séville – Chorégies d’Orange

29 août 2018


La mise en scène du Barbier de Séville d’ Adriano Sinivia, restera certainement mémorable dans l’histoire des Chorégies d’Orange .
Originale et créative, sur le modèle “CineCittà” un plateau de cinéma sur un décor d’opéra, une manière surprenante de mettre en scène un opéra dit “classique”,  mais une véritable invitation à la découverte d’un nouveau public vers l’approche de l’opéra qui s’inscrit pleinement dans la dynamique de Jean-Louis Grinda, directeur du plus ancien festival d’art lyrique .

Sur les bords du Théâtre Antique, nous avons rencontré Adriano Sinivia originaire de Venise et passionné par les Arts de la Scène et le monde de Fellini.

Retour aux années 60 dans la belle période du cinéma italien, c’est presque la Dolce Vita aux Chorégies d’Orange !
… où le public s’apprête à assister au tournage d’un opéra de Rossini … Clap! Silence on tourne !

“C’est comme si on tournait un film pour le Barbier de Séville, à la façon CineCittà. cela permet de changer de décor à volonté, de concentrer le plateau sur la scène du théâtre antique, et de tourner de manière intimiste . Le but est de concentrer le plateau pour permettre des gros plans, des travellings où le public est l’oeil de la caméra.”

Ainsi dans cette mise en scène, tout le monde est mis en lumière. Un envers de décor sur le plateau, où artistes, machinistes, régisseurs se confondent dans les odeurs alléchantes de la cuisine du chef étoilé Christian Étienne.

Adriano Sinivia, la passion pour l’Art de la Scène au pluriel

Passionné par les Arts de la Scène dès son plus jeune âge, Adriano Sinivia est diplômé en scénographie par l’Académie des Beaux Arts de Venise.
Attiré per les mouvements de la Scène, il étudie la commedia dell’arte , puis la danse notamment avec Carolyn Carlson, Matt Mattox…
Inspiré par les Arts du Cirque, il se forme à l’École nationale du Cirque Annie Fratellini à Paris avant d’intégrer l’École internationale de mimodrame de Marcel Marceau, dont il devient le partenaire dans une tournée mondiale.

Il réalise sa première mise en scène en 1985, pour une commande de l’Opéra de Paris pour l’opéra comique, Stradella de César Franck, qui marquera le début d’une longue série de mises en scènes et réalisations en tout genre : opéra, opérette, théâtre, chorégraphie, cirque .