Accueil > Patrimoine > 1600 ans pour Venise la Sérénissime, cité des Doges, ville d’Art, ville mystère

1600 ans pour Venise la Sérénissime, cité des Doges, ville d’Art, ville mystère

Venise, à la croisée de la magie, de l’art, de son patrimoine, de ses soupirs, de sa poésie. Venise qui a inspiré les plus grands poètes, musée à ciel ouvert, avec son patrimoine son histoire. Venise, ville prodige, ville mystère, ville de l’amour.

Venise Le grand Canal, peinture de Eugène Boudin

Venise, capitale de la région de la Vénétie au nord de l’Italie, a été construite le 25 mars 421. Joyau classé au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO, Venise continue de nous faire rêver.

« Que ne puis-je m’enfermer dans cette ville en harmonie avec ma destinée, dans cette ville des poètes, où Dante, Pétrarque, Byron passèrent ! » Chateaubriand

Prenons le temps de voyager avec les mots, grâce aux images qu’ils créent, aux sensations qu’ils provoquent, véritable allégorie du plaisir de voir à travers eux. Cheminons ensemble, découvrons, partageons, emplissons-nous d’un bonheur qui nous est encore limité : celui de voyager. Au travers de ces chroniques, Projecteur TV ouvre des horizons à explorer, à aimer, à rêver…

italie venise patrimoine dans la lagune

Venise dans la lagune © Oliver Bonjoch

Venise, ville magique !

A Venise, ville aux millions de touristes, le borborygme de la foule a fait place au silence, une paix retrouvée. Apaisée, la Cité des Doges retrouve un calme, une sérénité, une douceur de vivre. Les eaux des canaux s’éclaircissent. Des oiseaux magnifiques font leur réapparition. La nature opère un retour flamboyant parmi les ruelles, au pied des palais, dans la lagune… Magique !

Jean Cocteau : Venise que j’aime (préface 1951)

« Où vit-on des danseurs au bout de feuilles mortes,
Tant de lions couchés devant le seuil des portes,
Tant d’aiguilles de bois, de dentelles de fer,
De dentelles de marbre et de chevaux en l’air ?
Où vit-on tant de fruits qu’on charge et qu’on décharge ?
Tant de Jésus marcher sur l’eau,
Tant de pigeons marchant de long en large
Avec habit à queue et les mains dans le dos ?
Où vit-on, d’un orteil, tenir sur une boule
Un homme armé d’un parchemin ?
Où vit-on labyrinthe encombré d’une foule
Qui jamais ne perd son chemin ?
Où vit-on flotter tant d’épluchures d’oranges,
Tant de ronds, de carrés, d’ovales, de losanges
Où vit-on des bustes charmants
Glisser, les bras tendus, sur le bord des terrasses ?
Où vit-on manger tant de glaces ?
Où vit-on des radeaux être de belles places ?
Où vit-on sur un pied dormir les monuments ?
Où vit-on un palais qui penche
Attendre quoi ? debout et le poing sur la hanche ?
Où vit-on sur la mer machiner un décor ?
Tant de filles en deuil et de dames blanches
Se mettre au carnaval une tête de mort ?
Où vit-on parcourir avec paniers et boîtes
Tant de porteurs légers qui n’ont que des mains droites ?
Où vit-on atteler des hippocampes d’or ? »

Venise classée au patrimoine mondial de l’humanité à l’UNESCO

Comment a été construite Venise ?

D’après les chroniques médiévales, Venise aurait été fondée le 25 mars 421 sur une lagune de la mer Adriatique, entre les estuaires du Pô et du Piave, hors de portée des hordes hunniques.

Ernest Hemingway y a connu son dernier grand amour, Louis Aragon y a suivi une maitresse et tenté de mettre fin à ses jours, George Sand et Alfred de Musset séjournèrent au Danieli, Honoré de Balzac, Chateaubriand, tous ont chanté, magnifié Venise.

Célébrée dans le monde entier pour sa beauté, Venise et sa lagune ont été inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987. Fondée par les Vénitiens en 500 pour échapper aux invasions barbares, elle est déjà, vers l’an 1000, l’une des villes les plus puissantes d’Europe. À partir des premières implantations de Torcello, Lesolo et Malamocco, la ville s’est développée sur 118 îles de sa lagune pour devenir un important centre politique, culturel et commercial. Preuve de la puissance de la République maritime de Venise, les magnifiques places, ponts et palais à l’intérieur desquels sont conservées des œuvres intemporelles de Giorgione, Titien, Tintoret, Véronèse et bien d’autres.

Venise, ville prodige

basilique saint marc place italie venice

La Basilique Saint-Marc

Ouverte sur le Canal Grande, l’étourdissante place Saint-Marc, au centre de laquelle se dresse la Basilique Saint-Marc, célèbre dans le monde entier, avec ses cinq coupoles, est la place la plus célèbre de Venise. Les cinq portails de la Basilique constituent, chacun, un chef-d’œuvre architectural. Les chevaux de bronze au-dessus de la porte principale ont été apportés à Venise depuis Constantinople après la quatrième croisade (1204). Avec ses colonnes de marbre, l’intérieur est couvert de mosaïques dorées représentant des passages de la Bible. C’était la chapelle des doges de la République de Venise.

palais des doges face a la mer venise patrimoine architecture

Le Palais des Doges © Didier Descouens

Le Palais des Doges

À côté de la basilique se trouve le Palais Ducal ou Palais des Doges. Les deux bâtiments sont reliés par la Porta della Carta. Le palais des Doges a été pendant de nombreux siècles le siège du gouvernement le plus important d’Europe, qui était administré dans la splendide Salle du Grand Conseil. Au Moyen-âge, le Palais des Doges était un symbole de pouvoir et de richesse. Le Campanile di San Marco, construit en 1173, a été reconstruit devant le Palais Ducal après son effondrement en 1902. Sur la petite loggia du clocher en marbre rouge de Vérone, on peut admirer les bas-reliefs représentant les entreprises de la République du Lion. Autrefois, le clocher servait de phare aux navires

Les ponts, majestueux, de la « Sérénissime »

Venise compte 438 ponts qui enjambent 183 canaux. Deux sont célébrissimes.

pont des soupirs patrimoine venise italie

Le Pont des Soupirs © Didier Descouens

Le pont des Soupirs

Le pont des Soupirs mesure 11 mètres de long. Depuis le Palais des Doges, ce pont conduisait à l’ancienne prison qui lui faisait face. Il aurait reçu son nom des prisonniers qui, traversant le pont, soupiraient en jetant un dernier regard libre sur la ville. Totalement fermé -les seules ouvertures étant deux fenêtres grillagées en pierre sur chacune des deux parois du pont- il a été construit en 1602 par Antonio da Ponte. L’intérieur forme un double couloir séparé d’une cloison qui permettait à des prisonniers entrant et sortant de se croiser sans se voir ni se parler.

pont du rialto patrimoine venise italie

Le Pont du Rialto © Nino Barbieri

Le pont du Rialto

Le pont du Rialto est un des symboles de Venise. Il traverse le Canal Grande et relie les quartiers de Sestiere et de San Marco. Il mesure 48 mètres de long pour 22 mètres de large. Il repose sur plus de 6000 pilotis. Son nom vient du quartier du Rialto sur la rive gauche du Grand Canal. Rialto provient de la contraction du nom du petit village Rivoaltus (rive haute en latin), installé au bord du Grand Canal. Le pont a une seule arche, dont la corde mesure bien plus de vingt-huit mètres et porte deux rangées de boutiques qui sont reliées entre elles, au centre, par deux arches de sorte que toute la longueur du pont est tripartite. Sa première construction, en bois, date du XIVe siècle. Après l’écroulement en 1444, on le reconstruit en bois. Au début du XVIe siècle, la République de Venise veut le reconstruire et commande des projets aux plus grands architectes de l’époque dont Michel-Ange. C’est finalement Antonio da Ponte, au nom prédestiné qui est choisi et la reconstruction dura 3 ans, de 1588 à 1591. Le choix de construire ce pont en pierre et marbre d’Istrie dans ces zones marécageuses est une véritable prouesse. Sur les deux côtés de ce pont majestueux sont sculptés deux saints patrons de la ville : Théodore et Marc. C’est une partie très fréquentée de la ville. À tout moment de la journée, une foule de personnes le traverse, fouillent dans les souvenirs ou se reposent pour observer l’activité incessante du Grand Canal depuis ses balustrades.

Venise, ville d’Art

santa maria del salute venise basilique

Basilique Santa Maria della Salute © Wolfgang Moroder

Venise est un musée à ciel ouvert, citons l’Arsenal du XIIe siècle (le plus grand du monde), la Basilique de Santa Maria della Salute, la Basilique de Santa Maria Gloriosa dei Frari, les Synagogues du Ghetto. Les sièges des musées sont Canareggio et Giudecca, qui sont actuellement mis en valeur par la mise en place de nombreuses initiatives artistiques. Célèbre pour ses cafés historiques, comme le Florian, Venise, ville d’Art, ville bijou, ne se contente pas d’être une ville musée. L’un de ses monuments les plus célèbres, consacré à l’opéra : le Teatro della Fenice, accueille le Festival international de musique contemporaine. Les expositions se multiplient dans ses musées, dont le Ca’ Rezzonico, la Gallerie dell’Accademia et le Peggy Guggenheim. La ville est le siège d’importants festivals, comme le Festival du cinéma et les Biennales d’architecture, d’art, de musique et de danse. La manifestation la plus importante est certainement la Mostra internationale d’Art Cinématographique de Venise se tentant dans le magnifique cadre du Palais du Cinéma, situé au Lungomare Marconi, au Lido de Venise.

Venise, ville musée

Venise est un musée en plein air qui semble flotter sur la lagune. Elle peut être explorée entièrement à pied à travers ses calli, campi et campielli (places et petites places) caractéristiques et ses magnifiques ponts, mais elle peut aussi être visitée en bateau avec les gondoles caractéristiques ou en utilisant les transports publics, notamment les vaporetti, qui permettent d’admirer la beauté de ses bâtiments les plus célèbres, en se déplaçant d’un bout à l’autre de la ville le long du Grand Canal.

L’Acqua Alta

Située à l’extrémité d’une mer fermée, la lagune est soumise à de grandes fluctuations du niveau de l’eau, qui provoquent des phénomènes contraires tels que les hautes eaux, qui inondent périodiquement ses places, ou les basses eaux, qui empêchent la navigation dans les canaux peu profonds.

Ile de Murano Lagune de Venise

L’île de Murano

Dans la lagune de Venise, les destinations touristiques incontournables sont les îles de Murano et de Burano, où il est encore possible d’admirer l’art de la verrerie dans les ateliers. L’île de Lido est une station balnéaire réputée, qui accueille le célèbre festival du film, un événement dont la renommée n’a d’égale que celle du carnaval.

Venise et son patrimoine en péril ? Tous responsables !

Fondée au Ve siècle sur les rives de la mer Adriatique, Venise est de plus en plus souvent inondée. La Sérénissime serait condamnée à disparaître. Pourtant, cela fait plus de 1 500 ans qu’elle résiste aux dangers de l’eau qui l’entoure. Des scientifiques se penchent sur l’avenir de la cité et de sa lagune, inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous sommes tous responsables car nous avons le devoir, en agissant, par nos actes quotidiens, par une prise en charge globale des gouvernements mondiaux sur le climat, de sauver Venise.

Exit les monstres-paquebots

« Les paquebots ne pourront plus approcher de l’iconique Place Saint Marc à Venise et seront pour l’instant contraints de jeter l’ancre au port industriel de la ville », a annoncé le gouvernement italien, le 25 mars 2021. C’est une décision prise « afin de protéger un patrimoine culturel et historique qui appartient non seulement à l’Italie, mais au monde entier », ont déclaré les ministres de la Culture, du Tourisme, de l’Environnement et des Infrastructures, dans un communiqué commun. Ils ont souligné que le port industriel représentait une solution « temporaire » et ont « lancé un appel à contribution » pour trouver « une solution définitive au problème de la circulation des gros navires à Venise » en créant un nouveau terminal hors de la lagune de la ville historique.

Vieille ville de Venise, vue aérienne

Vieille ville de Venise, vue aérienne © Horst-schlaemma

Venise, ville de l’Amour

Venise est belle, poignante, mélancolique, riche en histoire, en lieux à visiter, en vues à admirer, en ponts à traverser. Mais si, au lieu d’une visite canonique, vous suiviez les traces de l’un de ses fils les plus célèbres, Giacomo Casanova, qui était écrivain, aventurier, espion et coureur de jupons impénitent ?

Giacomo Girolamo Casanova, Don Juan et séducteur impénitent

L’histoire de Giacomo Casanova n’est pas linéaire. Sa vie n’a jamais été simple, mais elle a sans aucun doute été intense. Et, avec toutes ses imperfections, elle valait la peine d’être vécue. Giacomo Girolamo Casanova est né le 2 avril 1725 à Venise. Son enfance est loin d’être sereine. Il perd son père à l’âge de huit ans et, comme sa mère est constamment en déplacement en raison de sa profession d’actrice, il est pris en charge par sa grand-mère maternelle, Marzia Baldissera en farussi. À l’âge de 9 ans, il est envoyé à Padoue, à l’école de l’abbé Antonio Gozzi, auprès duquel il peut satisfaire sa vive et croissante curiosité culturelle. Il est devenu expert dans les classiques – il connaissait l’Arioste et Horace par cœur – mais il avait aussi de grandes connaissances scientifiques. Sa culture était vraiment très vaste, elle n’avait pas de limites. Et à plusieurs reprises, cela a été son salut. C’est là que, quelques années plus tard, il s’inscrit à l’université, plus précisément à la faculté de droit. Le fait qu’il ait été diplômé ou non reste un mystère.

giacomo casanova anton raphael mengs peinture portrait

Portrait de Casanova vêtu d’une culotte et d’une redingote de velours outremer, d’un gilet de brocart doré et d’un jabot de dentelle et tenant un livre ouvertnote 1. (Raphaël Mengs, vers 1760)

Ce qui est certain, c’est qu’après la longue parenthèse à Padoue, Casanova continue de voyager. Après Corfou et à Constantinople, il retourne dans sa ville natale en 1742. Moins d’un an plus tard, la grand-mère qui l’avait élevé meurt. Cet événement marque profondément sa vie, qui devient dès lors pour le moins mouvementée.

Théâtres, tripots, dîners élégants et aventures avec des femmes (le plus souvent mariées), tous ces éléments sont fondamentaux dans l’histoire de Giacomo Casanova. Ainsi que les rencontres – toutes documentées – avec les grands de son temps, tels que Jean-Jacques Rousseau, Voltaire, Madame de Pompadour, Wolfgang Amadeus Mozart, Benjamin Franklin, Catherine II de Russie, Frédéric II de Prusse. Très probablement en raison de son mode de vie, dans sa chère patrie, il est arrêté à l’aube du 26 juillet 1755 et emmené à la prison des Plombs de Venise. L’accusation semble être imputable au « libertinage » avec les femmes mariées, au mépris de la religion et en général à un comportement dangereux pour le bon nom et la stabilité du régime aristocratique.

Casanova et son évasion de la prison des Plombs … En gondole !

Après une première tentative infructueuse, Casanova réussit à s’échapper d’une prison réputée inviolable. Dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre 1756, il met son plan à exécution : passant de la cellule aux combles, par un trou pratiqué dans le mur par un codétenu, le frère Marino Balbi, il sort sur le toit, redescend dans le palais par une lucarne, et prend la fuite en gondole ! C’est cet épisode qui l’a rendu célèbre, grâce à son propre récit dans « Storia della mia fuga dai Piombi« . Ce qui semblait être un désagrément s’est avéré être une chance.

Ce n’est pas un hasard si une œuvre autobiographique a marqué le début de sa carrière. Casanova était aussi brillant et attachant lorsqu’il parlait de sa vie qu’il était terriblement ennuyeux, prolixe et banal lorsqu’il parlait ou écrivait sur d’autres sujets. Mais il n’a jamais pu l’accepter. Son histoire est émaillée d’insatisfactions. Sa « faim », son désir d’arriver, de devenir quelqu’un, d’être célèbre, l’a accompagné tout au long de sa vie. Ne pas être capable de faire aimer ses œuvres aux gens était son plus grand regret.

Giacomo Casanova a conquis plus de 100 femmes, heureuses de « tomber » dans ses bras. Il est l’une des figures emblématiques de Venise. Charmeur, mutin, astucieux, ingénieux, doué, libre, il n’appartient pas seulement à la Sérénissime, il lui ressemble.

Photo à la Une : Lumière de Venise – Venise, le Grand Canal – peinture d’Eugène Boudin  (1895)

Localisation : Venise
Date : 11 mai 2021

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus