Accueil > Patrimoine > Carpentras, ville papale, ville joyau

Carpentras, ville papale, ville joyau

La ville de Carpentras, capitale de l’état pontifical du Comtat Venaissain, est entourée à l’est par le mont Ventoux, à l’ouest par le Rhône et au sud par la Durance. En son sein, un patrimoine remarquable embelli son centre-ville en forme de cœur, invitant à la découverte.

carpentras-ville-provence-vaucluse-tourisme-patrimoine

Au pied du Mont Ventoux, non loin d’Avignon, Carpentras, capitale du Comtat Venaissin, est une ville provençale au riche patrimoine bâti et naturel.

Les paysages agricoles de la plaine, la réserve naturelle exceptionnelle du Ventoux, le massif calcaire des Dentelles de Montmirail, les routes pittoresques et sentiers sauvages… offrent des paysages préservés alors que le centre ancien réserve de belles surprises architecturales.

Sur ces terres, les Romains ont planté la vigne et les Grecs, les oliviers, mais ce sont les papes, qui, en créant un état pontifical hors du Royaume de France, à Avignon et dans le Comtat Venaissin, ont contribué à l’épanouissement culturel de Carpentras.

dentelles-montmirail-carpentras

Les Dentelles de Montmirail, vues de Carpentras © Véronique Pagnier

Le Comtat Venaissin, état pontifical

Le Comtat Venaissin s’étendait de la Durance aux Baronnies et a été pendant 5 siècles sous administration papale. En 1229, le Comte de Toulouse, auquel appartenait le Comtat, vaincu de la guerre des Albigeois, cède le Comtat au Saint-Siège. En 1309, les désordres en Italie incitent les Papes à quitter Rome pour s’établir à Avignon et dans le Comtat Venaissin. Devenue Capitale du Comtat Venaissin, la ville grandit et se fortifie grâce à la munificence de l’évêque. La Porte d’Orange du 14e siècle, haute de 27 mètres, reste l’unique témoignage encore intact des murs antiques de la Cité. Carpentras est donc la capitale du Comtat Venaissin de 1320 à 1791. Cet épisode de l’histoire a profondément marqué le patrimoine de la cité, jadis fortifiée. Dans cette ville, traversée et chantée par nombres de poètes, le grand Pétrarque vécut et étudia pendant quelques années.

cathedrale-saint-siffrein-de-carpentras

La façade occidentale de la cathédrale de Carpentras de style baroque est dominée par le clocher gothique © Webcarpentras

La Cathédrale de Carpentras

Un patrimoine à sauvegarder

Le centre de Carpentras, aux nombreux monuments historiques au charme suggestif, offre des moments de sérénité dans une ambiance à taille humaine. Parmi les bâtiments les plus importants se trouve la cathédrale de Carpentras, construite entre 1405 et 1519 dans le style gothique provençal et dédiée au patron Saint Siffrein. À l’intérieur se trouve un beau retable du XVe siècle montrant la Vierge entre l’archange Saint Michel et Saint Siffrein, tandis que de splendides vitraux représentent Saint Siffrein aux côtés de Saint Michel et de Sainte Catherine de Sienne. Le Trésor d’Art Sacré, comprenant de précieux objets sacrés datant du XIVe au XIXe siècle, n’est exposé au public que le 27 novembre, jour de la Fête de Saint Siffrein.

hotel-dieu

Hôtel-Dieu de Carpentras © Webcarpentras

Des joyaux architecturaux

Parmi les joyaux architecturaux de Carpentras se dresse l’Hôtel Dieu, un bâtiment à pignon qui constitue l’un des plus anciens hôpitaux de la ville. A l’intérieur se trouve une pharmacie du XVIIIe siècle bien conservée et une chapelle. La place du Général de Gaulle s’enorgueillit du Palais épiscopal avec une façade de style italien et des intérieurs à l’élégance raffinée. Le Beffroi de Carpentras et son clocher historique en fer remontant au XVe siècle, domine la place de l’Horloge. Il est le dernier vestige de la première maison communale de la ville.

synagogue

Vue générale de la salle de prière de la Synagogue de Carpentras © Konradm

La Synagogue de Carpentras, monument historique

En 1343, l’évêque de la ville, Hugues, neveu du Pape Clément VI, accorde aux Juifs de la Cité le droit de construire une synagogue. Sa construction débute en 1367. Le pape concède aussi le droit d’achat d’un terrain pour un cimetière, en contrepartie d’une redevance annuelle de 6 livres d’épices, de poivre, de gingembre ou la valeur en argent. La synagogue a été classée monument historique en 1924. C’est la plus ancienne synagogue de France toujours en activité. Elle témoigne de la présence des Communautés juives qui, persécutées dans le Royaume de France, se mettent sous la protection pontificale et s’installent en Comtat Venaissin dès le XIIIe siècle.

La salle de prière du premier étage a été construite entre 1741 et 1745, tandis que deux travaux de restauration ont été effectués au XXe siècle. L’intérieur à l’étage abrite de nombreux objets liturgiques du XVIIIe siècle, tandis qu’au rez-de-chaussée il y a des salles de bains et des piscines alimentées par l’eau de source, ainsi que deux fours, l’un réservé au pain quotidien, l’autre pour la préparation des pains sans levain. Dans le quartier de Font-Rousse, il est également possible de visiter, sur réservation, le cimetière juif du XIVe siècle, immergé dans un paysage suggestif au milieu d’arbres majestueux. Le cimetière israélite de Carpentras est également le plus ancien de France toujours en activité.

arc-romain

L’arc romain qui s’ouvrait sur le Marché de Néron © Véronique Pagnier

Des vestiges romains préservés

Les ruines de l’arc de Triomphe pavanent tandis que les restes de l’aqueduc s’alanguissent sous les regards admiratifs. L’arc romain de Carpentras, construit au 1er siècle sous le règne d’Auguste, possède une seule arche encadrée de pilastres cannelés et à archivolte ornée de sarments de vigne. Des bas-reliefs avec des images de Gaulois réduits en esclavage sont gravés sur les côtés. Il commémore symboliquement les victoires augustines en Orient et dans les régions du Nord, et une célébration des exploits de Tibère en Occident et en Orient en 1918-1919.

Le Musée Sobirat

Pour ceux qui souhaitent explorer le folklore local, le musée Sobirat est dédié aux arts décoratifs, avec des intérieurs de style Louis XV et Louis XVI, tandis que le musée Duplessis illustre les traditions populaires du comté.

olives-au-marche-de-carpentras

Étal d’olives au marché de Carpentras © Peter Curbishley

Le marché provençal de Carpentras

La Provence est la région des gourmands. Les melons de Cavaillon, les croquants d’Allauch, les calissons d’Aix-en-Provence, le vin moelleux de Baumes de Venise, la soupe au pistou, l’aïoli et la pompe à l’huile…. Carpentras n’y déroge pas. Tous les vendredis matin, se tient l’un des marchés les plus riches et les plus colorés de Provence, avec plus de 350 étals remplis de pain, de miel, de fromages, d’olives, de fraises, de nougats et l’inévitable berlingot, des bonbons durs à rayures typiques avec une forte saveur de menthe. Pendant l’hiver, toujours le vendredi, le marché aux truffes se tient à Carpentras. Raison de plus pour ravir le palais après avoir rempli le regard de merveilles.

Le saviez-vous ?

Le centre de la ville est en forme de cœur, certains diront en forme de fraise, dont elle est la capitale.

Carpentras, ville historique, ville d’art, nous accueille sous le soleil d’été, à l’ombre de murs séculiers et réparateurs.

Cf la synagogue de Carpentras. Carpentras histoire. Provence plaisir.

Photo à la une : Vue de Carpentras, par Jean-Joseph Bonaventure Laurens, bibliothèque Inguimbertine.

Localisation : Carpentras
Date : 11 janvier 2021

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus