Opéra de Marseille

Catégorie : Opéras Date de création : 31/10/1787

l’Opéra de Marseille est parmi les salles actuelles, le deuxième grand théâtre construit en province après celui de Bordeaux

L’Opéra de Marseille est un opéra municipal, construit sur l’ancien Grand-Théâtre dont la première pierre avait été posée le 14 juillet 1786 par Monsieur de La Tour, intendant de Provence ; l’inauguration eut lieu le 31 octobre 1787 en présence du maréchal prince de Beauvau, gouverneur de Provence, dont la troupe personnelle de comédiens assura le spectacle.

Le 13 novembre 1919 à l’issue d’une répétition de L’ Africaine de Giacomo Meyerbeer, le feu ravage la quasi-totalité de l’édifice. Il reste aujourd’hui de l’ancienne salle de spectacle la colonnade et le péristyle qui datent de 1787 et une grande frise d’Antoine Bourdelle qui encadre la scène.

Un peu d’histoire autour de l’Opéra de Marseille (les grandes dates et l’architecture)

Il faut attendre le 16 novembre 1920 pour que la Municipalité adopte un programme de reconstruction. Les travaux commencés sont achevés en trois ans et demi, sous la direction de l’architecte départemental Gaston Castel. A noter parmi l’équipe :

• Les architectes Gaston Castel et Henri Ebrard

• Les sculpteurs Bourdelle (fronton de scène), Sartorio, Etchaker

• Les peintres, Henri de Groux, Richebé, Louis Audibert, Mathieu Verdilhan, Augustin Carrera, Jean Jullien…

la plus importante salle d’architecture typiquement “art-déco”existant en France

L’inauguration de la nouvelle salle de spectacle eut lieu le 3 décembre 1924 par le docteur Siméon Flaissières, sénateur-maire de l’époque, avec Sigurd d’Ernest Reyer.

 

Une longue tradition

Marseille est la première ville de province a avoir obtenu le droit de posséder “un théâtre privilégié”, du vivant même de Lulli, en 1685. Le privilège s’étendait aux autres villes de Provence et comprenait pour la troupe la possibilité de rayonner jusqu’au Roussillon, au Var et à la région lyonnaise.

Depuis plus de trois siècles, la place exceptionnelle que tient l’opéra dans la ville repose en partie sur la position géographique de Marseille qui a très vite été marquée par les influences italiennes, jusqu’à entendre parfois certains ouvrages avant Paris “La Norma” de Bellini, “Le Trouvère” de Verdi…

l’Opéra de Marseille, un élément fondamental de la culture populaire

Loin d’être réservé à une élite, l’Opéra est très tôt devenu un élément fondamental de la culture populaire des Marseillais. Passionnés de bel canto, ils restent pour les chanteurs une référence nationale et internationale en matière de voix.

Tel qu’il est aujourd’hui, l’Opéra de Marseille se présente comme un “Opéra de tradition”(répertoires italien et français du XIXe siècle) servi, depuis la longue et brillante direction de Jacques Karpo (1975-1991), par des artistes de haute réputation internationale devenus les habitués de la salle marseillaise, tels, pour ces dernières années, Leonie Rysanek, Gwyneth Jones, G. Bumbry, Leo Nucci, José Van Dam, Ingvar Wixell, Kathleen Cassello Jean-Philippe Lafont…

Des aspects plus novateurs ne sont pas négligés pour autant

L’Opéra de Marseille a été le premier en France à donner la version scénique intégrale des “Troyens à Carthage” en deux saisons (1979-1980), la création en France de “Rusalka” de Dvorak (1982) et de “La vieille fille et le voleur” de Menotti (1985), la création scénique de “Christophe Colomb” de Darius MILHAUD (1985), “Don Juan de Manara” d’Henri Tomasi (1988), etc…

Par ailleurs, ses réalisations sont appréciées au plus haut niveau national, ainsi le prix remporté pour la saison 1992-1993 par la nouvelle production de “Die Frau Ohne Schatten” de Richard Strauss, mise en scène par Charles Roubaud.

La ville de Marseille assure désormais son exploitation, il devient l’Opéra municipal

Il faut attendre le 31 juillet 1945 pour que l’Opéra de Marseille passe en régie municipale. Dans l’esprit d’Adolphe Adam qui avait formulé le rêve d’un opéra pour le peuple, le directeur, Jean Marny, maintient les soirées populaires. Michel Leduc, son successeur à partir de 1949, développe le caractère éducatif du théâtre lyrique.

L’opéra municipal fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 13 février 1972

En septembre 2007 y est créé l’opéra Marius et Fanny composé par Vladimir Cosma et inspiré des deux premiers volumes de la trilogie marseillaise de Marcel Pagnol, avec dans les rôles-titres Roberto Alagna et Angela Gheorghiu.

En mars 2014, a été créé l’opéra « Colomba » composé spécialement pour la ville de Marseille par Jean-Claude Petit, sur un livret de Benito Pelegrin d’après la nouvelle de Prosper Mérimée. Cette création fut dirigée par Claire Gibault et mise en scène par Charles Roubaud.

Le Théâtre de l’Odéon, une deuxième salle associée à l’Opéra de Marseille

Depuis novembre 2014, la Ville de Marseille a décidé d’associer une deuxième salle à l’Opéra de Marseille. Le Théâtre de l’Odéon d’une capacité de 800 places est dévolu à l’Opérette, au Théâtre de divertissement et aux spectacles « Jeune public ».

Un environnement culturel, pédagogique et promotionnel favorable

Exemple du bicentenaire (1987) : quatre ouvrages édités sur place.
Cas unique en France (et probablement en Europe), preuve à la fois de la vitalité du lyrique et des éditeurs marseillais (Tacussel, Laffitte, Fnac et Archives Municipales).

L’audience de l’Opéra de Marseille dépasse largement le cadre de la cité et le public non marseillais (recruté jusqu’à Paris) atteint 35 à 40% des spectateurs : certains spectacles refusent du monde.
Chaque saison, malgré la lourde charge que représente pour la Municipalité de Marseille un budget qu’elle couvre à 70-80%, l’Opéra de Marseille présente une dizaine d’ouvrages et une quarantaine de représentations.

Son prestige et son succès contribuent largement à donner à la ville l’image positive qui lui est indispensable.

L’Orchestre Philharmonique de Marseille

La formation

C’est en 1965, à la dissolution de l’Orchestre Régional de l’ORTF, que la Ville de Marseille décide de créer l’Orchestre de l’Opéra de Marseille.

En 1981, Janos Furst, nouveau directeur de la musique, souhaite créer “L’Orchestre Philharmonique de Marseille” et c’est grâce au soutien exclusif de la municipalité que l’effectif est ainsi porté à 88 musiciens.

Depuis, l’Orchestre Philharmonique de Marseille s’attache à diffuser non seulement les grandes œuvres du répertoire classique et romantique mais aussi à rendre hommage à des compositeurs du XXème siècle, tels Messiaen, Tomasi, Lesur, Chaynes, Dutilleux, Florentz, Charpentier, Barber, Bernstein, Gershwin, León… Et à créer des commandes de la Ville de Marseille comme la création mondiale de l’opéra Colomba de J.C Petit au mois de mars 2014.

Le développement qu’il connaît est le résultat de l’effort tout particulier que consent la Ville de Marseille pour se doter d’une formation de haut niveau.

Par ailleurs, l’Orchestre Philharmonique participe aux actions menées par l’Opéra en direction du jeune public, scolaires, universitaires, public empêché…

Il collabore également avec d’autres théâtres et festivals et participe entre autres à des enregistrements, à différentes captations télévisuelles, à des retransmissions audio avec France Musique…

Depuis février 2012, Lawrence Foster occupe le poste de Directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Marseille, et donne ainsi un nouvel élan à la phalange orchestrale.

L’Orchestre Philharmonique de Marseille est membre de l’Association française des Orchestres (AFO, www.france-orchestres.com).

Le Choeur de l’Opéra de Marseille

Formé d’artistes professionnels, le Chœur de l’Opéra de Marseille se consacre au répertoire lyrique et symphonique. Il est placé sous la direction de son chef Emmanuel Trenque. Deux chefs de chant et un régisseur du chœur assurent la préparation musicale et l’encadrement du travail.

Son travail quotidien consiste à assurer les saisons de l’Opéra de Marseille, à l’Opéra mais aussi dans tous les lieux où la Ville de Marseille organise des spectacles lyriques et symphoniques.

L’Opéra de Marseille, un pôle d’emploi naturel du Théâtre

Dirigé par Maurice Xiberras, l’Opéra joue également un rôle de formation et contribue à la survie de nombreux métiers d’art. Cette entreprise de plus de 300 personnes peut se diviser en plusieurs parties :

Les artistes (l’Orchestre, le Choeur)
L’atelier des décors
L’atelier de couture
Les services techniques
Direction générale et administrative
Les coulisses
La communication et action culturelle

Une action culturelle

L’Opéra Municipal de Marseille répond à sa mission de service public en menant une politique d’ouverture culturelle accessible à tous.

Avec le soutien du Département des Bouches-du-Rhône et des structures issues du champ social, associatif, nous co-contruisons des programmes culturels pour favoriser l’offre éducative et la sensibilisation à l’art lyrique et symphonique.

En partenariat avec l’académie d’Aix-Marseille et Aix-Marseille Université
Le service de l’Action Culturelle mène différents projets en direction du jeune public : visites des coulisses, ateliers de pratique amateur, rencontres avec les artistes, invitations aux répétitions générales : opéra, concert, ballet, opérette.

Chaque saison :
1900 scolaires invités aux pré-générales d’opéras et spectacles de la programmation
4500 scolaires invités aux concerts pédagogiques

Coordonnées

Horaires

Du mardi au samedi : de 10h à 17h30
et les soirs de spectacles en fonction de la programmation