Festival de Théâtre Les Nuits de l’Enclave

Catégorie : Festivals Date de création : 10/07/1965

Le directeur artistique du Festival de théâtre Les Nuits de l’Enclave, Gilbert Barba est un homme engagé, amoureux des mots et du théâtre, s’inspirant du mouvement d’éducation populaire porté par des pionniers, dans les années 1960, qui voulaient rendre la culture accessible à tous :

« Nous avons relevé un défi et prouvé que ce festival n’est pas comme les autres.
Il cherche à transmettre un savoir, touche à l’intelligence de l’être humain, interroge la société, tout comme l’Artiste. »

“Notre Festival Les Nuits de l”Enclave est comme la lune, toujours changeante, mais toujours présente”

L’engagement dans une éducation permanente, des travaux qui font se croiser les générations, au Festival des Nuits de l’Enclave, ainsi la définition du mot culture est empruntée volontiers au philosophe Bernard Stiegler.

Ce Festival est né en 1965, créé par René Jauneau permettant la décentralisation théâtrale et la volonté d’en faire un haut lieu de l’éducation populaire. Grâce notamment aux « stages d’art dramatique » de Valréas, des artistes ou des techniciens de théâtre ont pratiqué, défendu et transmis cet art durant ce demi-siècle.

«La culture, c’est ce qui fait que chacun de nous se trouve engagé dans des objets de soins en tout genre, tels qu’en prenant soin de ce (et de ceux) qui nous entoure, nous prenons aussi soin de nous-même.»

 

Le Festival des Nuits de l’Enclave, depuis 5 ans, a commencé à redonner une dynamique culturelle à l’Enclave. Il permet non seulement au moment du festival, en juillet, le développement de spectacles de théâtre dans toutes les communes de l’Enclave, mais aussi, en amont, tout au long de l’année, la venue d’artistes en résidence qui font un travail de fond avec les écoles et le milieu associatif.

De plus en plus d’auteurs et de Compagnie nous sollicitent pour venir en résidence !

« Nous écrivons une nouvelle page en travaillant les arts au plus près des citoyens : habitants et élèves rencontrent les artistes, les auteurs ou les comédiens.»

Ce travail a permis de remettre l’éducation populaire au coeur de l’action culturelle et les résultats sont considérables et encourageants pour la suite.
Des centaines d’enfants, des personnes dites « empêchées », ont pu croiser le chemin de l’art et s’épanouir au travers d’ateliers organisés par le Festival.

L’augmentation du public (+ 79,4% sur 4 ans) démontre les bienfaits de ces actions.
Grâce à la résidence de Michel Azama, le Prix Godot du Festival des Nuits de l’Enclave a été créé. Ce qui en plus de la résidence des auteurs sur Valréas, permet de faire entendre des textes d’aujourd’hui à plus de 600 collégiens et lycéens.

Valréas a un patrimoine très riche qui peut permettre l’accueil des artistes et favoriser leur rayonnement culturel.

Ce que l’expérience montre, c’est que la venue d’artistes en résidence est un moyen sûr de créer une dynamique de qualité. Cela permet de créer du lien social et de favoriser la pratique et la découverte des arts, chose nécessaire pour permettre l’ouverture d’esprit, pour favoriser la tolérance et le vivre ensemble.

Actions culturelles : bien plus qu’un festival !

Les ateliers créatifs de l’Espace Ressource Insertion de l’Association Coup de Pouce participe à l’élaboration et à la réalisation de la scénographie urbaine du Festival « Les nuits de l’Enclave ». Ainsi, Il s’agit de compléter et d’enrichir le travail de scénographie déjà réalisé.

La présence d’auteurs semble une évidence

Le Festival accueille un nombre important d’artistes et organise des stages, des ateliers. La présence d’auteurs semble une évidence, car le poète est souvent le pilier central d’une création théâtrale.

L’objectif final étant de dire et de prouver une fois de plus, que les pratiques artistiques ont leur place en milieu scolaire, auprès de n’importe quelle population. Ainsi, l’écriture contemporaine permet de mieux cerner les problématiques d’aujourd’hui et, enfin, de conduire la population, à travers diverses rencontres et ateliers, vers une meilleure appréhension des arts.

“C’est la force du spectacle vivant qui ouvre les portes du plaisir partagé et du débat. Le théâtre est le lieu où chaque personnage défend un point de vue et cela depuis la Grèce antique.”

© photos Gabrielle Benitah

L’office de tourisme de Valréas 04 90 35 04 71

Des espaces restaurations festifs
sur tous les lieux du Festival grâce aux FOODTRUCKS !

Coordonnées

Horaires

Selon les représentations à consulter sur le programme