La supervision de coach, c’est quoi ? by Jill Székely

3 décembre 2017

La question de la supervision de coach : Un coach professionnel est une personne formée à l’accompagnement qui travaille avec un client afin d’atteindre un ou des buts définis par le client, avec et grâce au coach. Le coach possède plusieurs outils qui sont essentiellement son art de poser des questions et lui-même.

Le coach est l’outil principal de l’accompagnement vers un développement du client.

Quand vous faites appel à un coach, vous lui remettez votre problématique et c’est grâce à ses questions, à son potentiel effet de miroir, qu’il va vous permettre de voir les choses autrement, de changer d’angle de vue, de vous « enrichir  » de nouvelles options afin de mieux prendre vos choix en fonction de qui vous êtes vraiment.

Le coach met tout son être et son savoir, ou ses savoirs à votre disposition. Ce qu’il met aussi dans la relation est tout ce dont il n’a pas conscience, tout son vécu, toutes ses croyances profondes, toute son histoire. La neutralité du coach est un fantasme. Dès lors que vous avez une personne en face de vous, vous allez avoir d’autres réactions, d’autres ressentis, d’autres souvenirs, d’autres projections. Un être n’est jamais au grand jamais neutre.

Votre coach n’est pas votre coach par hasard.

Que vous renvoie-t-il de lui dans votre histoire à vous ?

Nous avons tous nos « zones d’ombre » et le coach aussi. Le coach professionnel n’est pas celui qui n’a pas de zone d’ombre, cela n’existe pas. Le coach professionnel est celui qui est conscient qu’il a ses propres zones d’ombre, révélées le plus souvent par l’accompagnement de ses clients. Le bon coach est celui qui se pose la question de savoir ce qui se passe avec lui quand il se trouve face à certaines situations comme un blocage ou une répétition. Le bon coach est celui qui admet avec humilité qu’il est face à un mur, ou que l’histoire dont on lui parle réveille une autre histoire chez lui.

Le bon coach est celui qui se fait superviser

Outre être une exigence déontologique des grandes associations de coaching telles que la SFCoach, Société Française de Coaching, ICF, International Coaching Federation ou EMCC, European Mentoring and Coaching Council, la supervision est une « hygiène » du coach.

Le superviseur est le coach du coach, et plus encore. Si vous avez des choses dans votre vie que vous voulez voir évoluer, transformer, changer, votre coach aussi. Si vous faites l’effort de faire appel à un coach pour vous aider à avancer, votre coach doit le faire aussi. Un coach professionnel se fait superviser, sinon il n’est pas professionnel.

Le coach est à votre service, et non l’inverse

Quand vous choisissez votre coach, après avoir évalué votre propre ressenti, demandez-lui s’il se fait régulièrement superviser. Si sa réponse est positive, vous pouvez commencer votre chemin avec lui. Si elle est négative, réfléchissez à quel chemin vous empruntez : le vôtre, ou celui du coach ? Un coach sans supervision est au mieux un consultant, au pire un gourou. Vous faites partie de la relation, le coach est à votre service, et non l’inverse.

WiB-Swiss Winners in Business – Supervision Coaching Facilitation Formation

Photo à la Une : www.orygin.fr