Faîtes de vos problèmes des projets : par notre coach Jill Székely

18 septembre 2016

Dans la vie, il y a deux sortes de personnes : celles qui ont des problèmes et celles qui les résolvent.

Avez-vous déjà eu des problèmes ? Ou bien en avez-vous en ce moment ? Je vous propose de passer de la posture victime – de vos problèmes – à celle de chef, chef de projet.

 

Je vais vous donner une méthode très simple à se rappeler, comme quand vous étiez petit-e et que tous vos rêves étaient possibles.
Vous aviez cinq cheveux sur la tête, alors souvenez-vous de la méthode des « 5 tifs ».


Premier tif, le DESCRIPTIF

Par là même, vous racontez votre problème, vous l’étalez, vous le posez sur la table, vous lui tournez autour, vous le décortiquez, vous le pressez, vous l’observez, vous le regardez, vous l’admirez, vous le pesez, enfin, vous faites tout ce que vous voulez, absolument tout sauf une seule chose, vous ne le résolvez pas.
Compris ? Vous ne faites que l’exposer, tel un objet d’art qui se trouve devant vous. Vous le sortez de vous.

Deuxième tif, antique, le DIAGNOSTIC
Maintenant que ce truc est devant vous, que vous l’avez regardé sous toutes ses coutures, vous identifiez là où ça fait mal.
A la relation ? A l’amour-propre ? Au porte-monnaie ? Au cœur ? Allez allez, un peu de courage dans l’introspection. Mettez le doigt dessus.
Trouvé ? Alors, vous pouvez continuer…

Troisième tif, l’OBJECTIF
Vous avez isolé la source du mal, vous avez identifié le point sur lequel tout l’édifice du problème repose, et là, vous allez vous transformer en super-héros ou « hérosine » et vous allez définir l’objectif que vous voulez atteindre. Votre objectif, pour vous tout-e seul-e.
Pour rappel, le « je ne veux plus avoir mal » n’est pas un objectif complet. Il lui faut une date d’échéance. Quand ? Un objectif du style « je veux gagner au loto » est inutile, car il ne dépend pas de vous. Vous êtes chef de projet, à objectif flou échec précis. Définissez un objectif clair*.

 

Quatrième tif, le DISPOSITIF
Vous entrez dans la stratégie, la planification, vous êtes un génie et vous allez le reconnaître. La question est simple : « comment atteindre mon objectif ? ».
Allez je vous aide.

   1. Qu’est-ce que je veux atteindre, quel but, quelle finalité, pour quoi (et non pourquoi, à bannir), on parle du futur ici ;
   2. Quelles sont les ressources dont j’ai besoin, internes (moi) et externes (l’environnement) ;
   3. Quels sont mes obstacles, mes freins, comment peuvent-ils devenir des opportunités ?
   4. Quelles sont les conséquences quand j’atteindrai mon but, conséquences positives et négatives, pour moi, pour mon environnement. C’est ce qu’on appelle l’écologie ;
   5. Quel est mon plan d’action dans le temps. Par quoi est-ce que je commence, quel est mon ppp, premier petit pas, qui lance le mouvement, qui amorce le changement ?

Vous avez élaboré le dispositif de votre succès. Vous êtes le chef de votre projet, vous avez une stratégie et un plan d’action écrit.
Vous êtes prêt-e. GO !

 

Cinquième tif, DEVENIR ACTIF
Commencez immédiatement par votre ppp, « tout long chemin commence toujours par un premier pas » disait notre grand ami Confucius. Ne réfléchissez plus, avancez, et vous serez entraîné par votre succès de savoir marcher. Si vous tombez, relevez-vous, c’est une expérience de plus qui vous permettra d’aller encore plus loin.

 

En conclusion, vous avez remplacé un pro-blème, lié au passé, lourd et entravant, par un pro-jet, un défi, un challenge, lié à l’avenir.
De subir vous passez à agir.
De victime, vous devenez chef de projet.
Et pourtant, rien n’a changé. Rien ? Rien, sauf vous et votre manière d’aborder les choses.
Bonne route ! Et si vous avez besoin de soutien, contactez un Coach !

 

* Dans un prochain article je détaillerai comment définir un objectif clair et précis.

 

Jill Székely – Coach
WiB-Swiss Winners in Business