Vincent Van Gogh, un être universel par Jean-Marc Boulon Médecin Psychiatre

24 février 2018

Van Gogh, un être universel : de cet artiste peintre connu par les femmes et les hommes du monde entier, qui fût soigné à l’Hospice Saint Paul de Mausole à Saint Rémy de Provence lors de sa dernière année de vie, restent 150 peintures qui comptent parmi ses plus grands chefs-d’œuvre.

Rencontre avec le Docteur Jean-Marc Boulon, médecin psychiatre, Directeur de la Clinique St Paul de Mausole

Vincent Van Gogh, un artiste, ses oeuvres, ses maladies

Après de nombreux séjours en maisons médicalisées où son art fût sacrifié,  la clinique Saint Paul de Mausole à Saint Rémy de Provence, dirigée par le docteur Théophile Peyron, fût le dernier lieu où Vincent Van Gogh vécu avant de mettre volontairement fin à ses jours .

Durant ces 52 semaines de Mai 1889 à Mai 1890 Vincent Van Gogh fût respecté et autorisé à exprimer son art, influencé par les nombreux paysages colorés des Alpilles, des lavandes, des champs de blé…

C’est ainsi que naquit l’Arthérapie, reconnue aujourd’hui comme une méthode de soulager les pathologies psychologiques par l’art.

Passionné par l’art en général et interpelé par le personnage, l’artiste, l’histoire de Vincent Van Gogh, le docteur Jean-Marc Boulon a créé au sein de la clinique, un atelier d’arthérapie appelé Valetudo . Née en 1995, l’association a pour objectif de démystifier la maladie mentale, et de mettre l’Art et la culture au service du soin.