Envolez-Vous pour la nouvelle saison de l’Opéra de Monte-Carlo !

20 avril 2018

Saison 2018-2019 présentée par Jean-Louis Grinda, ce mercredi 18 avril,  dans la magnifique salle Garnier de l’Opéra de Monte-Carlo.
Sous le signe de l’Envol, du Sourire et du Rêve, la nouvelle saison dans l’éclectisme et la diversité est dévoilée …

L’opéra sous toutes ses formes de levers de rideaux

Comique, joyeux, romantique, sensuel, dramatique, ou festoyant, le répertoire opératique de cette nouvelle saison offre un libre choix pour le public averti ou abonné, mais aussi pour celui qui viendrait découvrir ce monde lyrique imaginaire qui vous transporte encore plus haut que la scène de la réalité.

Une programmation qui nous transporte vers le ciné-concert, la comédie, la danse, le récital, les éclats de rire, l’émotion.

La Veuve Joyeuse, Ciné Concert avec Jean-François Zygel – Opéra de Monte Carlo
Jeudi 25 Octobre 2018 – 20h

Moment unique avec ce duo Film muet magistral d’Erich Von Stroheim, accompagné par le compositeur et surtout médiateur culturel, qu’est le pianiste Jean-François Zygel, où tout au long de la projection sera accompagnée par l’improvisation, l’Histoire déchirante entre un prince et son cousin qui se battent en faveur d’une danseuse de music-all.
De belles archives à revoir rien que pour admirer la beauté et le talent des acteurs américains des années 20, Mae Murray, John Gilbert, Roy D’Arcy.

Ballet de l’Opéra de Shangai – Opéra de Monte Carlo
Gala de Danse-Paper Cutting Girls, One Performance-One Life, Sword, Remaining Charm in Xunyang, Early Spring …
Mercredi 7 Novembre 2018 – 20h

Pour la première fois, le Ballet de l’Opéra de Shangaï, issu du plus grand pays du Monde, qui joue un rôle majeur dans l’univers de la danse chinoise traditionnelle, donnera un spectacle sur les planches de l’Opéra du plus petit du Monde.
Une programmation issue d’une rencontre l’année dernière à Shangaï, sur la production Aïda, opéra mise en scène de Jean-Louis Grinda, dont la chorégraphie était confiée à Eugénie Andrin.
Soirée exceptionnelle avec ce ballet qui respecte l’esthétique occidental en refusant de danser sur pointe, style chorégraphique propre à l’Occident.

Samson et Dalila, Saint Saëns – Grimaldi Forum
Lundi 19 Novembre – 20H (sur invitation du Palais)
Jeudi 22 Novembre- 20H
Dimanche 25 Novembre – 20H

La musique de Camille Saint – Saëns n’avait plus fait se rencontrer depuis 1978 Samson et Dalila par ces épisodes bibliques de séduction, dans la salle Garnier .
Placé pour la première fois sous la direction musicale de Kazuki Yamada, l’orchestre philharmonique de Monte Carlo ouvrira le chemin de la sensualité. La mise en scène de Jean-Louis Grinda marquera de son empreinte scénique l’histoire de ce chef d’oeuvre unique du compositeur inscrit dans le répertoire lyrique.
Avec Anita Rachvelishvilli (Dalila) qui donnera sa voix au ténor Alksandrs Antonenko (Samson)
L’on retrouvera où découvrira Nicolas Courjal, André Heyboer, Julien Veronèse, Frédéric Diquero, Marc Larcher, Fréderic Caton – Les Choeurs de l’Opéra de Monte Carlo sous la direction de Stefano Visconti, le Ballet de l’Opéra de Schangaï retrouvera la chorégraphe française Eugénie Andrin .

Luisa Miller, Verdi – Auditorium Rainier III
Samedi 15 Décembre 20H
Version Concert

Pour la première fois à l’Opéra de Monte – Carlo
Une distribution de haut vol pour ce mélodrame tragique avec Roberto Alagna, Andrian Sampetrean, Elena Maximova, Aleksandra Kursak, Antonella Colaianni, Arthur Rucinski, In-Sung Sim.

Falstaff, Verdi – Opéra de Monte – Carlo
Vendredi 25 janvier 20H (gala)
Dimanche 27 janvier 15H
Mardi 19 Janvier 20H
Jeudi 31 Janvier 20H

De la “Commedia Lirica” pour débuter la nouvelle année 2019, sous les éclats de rire, de quoi s’imprégner de positivité !
Enfin façon de parler, car Falstaff, au plus haut de ses quatre vingts ans est un vieillard qui voit la vie en noir… Tutto nel mondo è burla (Tout dans le monde est farce ) C’est bien là le dernier éclat de rire d’un personnage souvent amer, sombre mais finalement pacifié au soir de sa vie.
Un Falstaff incarné par Nicola Alaimo qui grâce à l’interprétation du baryton Sicilien, le Falstaff de cette production mise en scène par Jean-Louis Grinda laissera tout son naturel à sa part d’enfance et de sincérité.
Direction musicale Maurizio Benini, avec Jean-François Lapointe, Enea Scala, Carl Ghazarossian, Rodolphe Briand, Patrick Bolleire, Rachele Stanisci, Vannina Santoni, Anna Maria Chiuri, Annunziata Vestri.

Sonya Yoncheva – Opéra de Monte-Carlo
Récital sur les airs d’opéras et de mélodies d’Alfredo Catalini, Ruggero Leoncavallo, Giuseppe Martucci, Giacomo Puccini, Paolo Tosti et Guiseppe Verdi.
Mardi 5 mars – 20H

Sonya Yoncheva, soprano Bulgare, est très attachée à l’Opéra de Monte Carlo en souvenir à ses débuts d’artistes lyrique en 2013. Des retrouvailles avec le public de l’Opéra de Monte Carlo à ne pas manquer par cette date unique de celle qui fréquente les scènes internationales et régulièrement celle du Metropolitan Opéra de New York.

L’Enlèvement au Sérail, Mozart – Opéra de Monte-Carlo
Vendredi 22 mars 20H (gala)
Dimanche 24 mars 15H
Mardi 26 mars 20H
Jeudi 28 mars 20H

Place aux jeunes talents pour cette histoire consacrée aux “jeunes gens”, écrite par un jeune compositeur de 26 ans pourtant à la grande maturité musicale. Entre situations théâtrales, légèreté et beauté musicale, Cyrille Dubois, jeune ténor étincelant, nouvelle étoile montante des artistes lyriques français,  interprètera Belmonte fiancé de Constance, (Rebecca Nelsen) séquestrée par le Pacha (ND) dont elle est sa meneuse de revues.
Avec Jodie Devos, Drenton Ryan, Albert Pesendorfer, Mise en Scène de Dieter Kaegi sous la direction musicale de Patrick Davin

Otello, Verdi – Opéra de Monte- Carlo
Dimanche 21 avril 15H
Mercredi 24 avril 20H (gala)
Samedi 27 avril 20H
Mardi 30 avril 20H

L’envol atteint son plus grand sommet avec cette dernière production de la saison 2019 de l’Opéra de Monte Carlo, porté par le génie de Verdi.
“Otello est le sommet le plus élevé jamais atteint par la musique d’opéra italienne, que ce soit sur le plan de l’invention et du contenu que celui sur de la forme et du message”, s’extasia Feruccio Busoni au lendemain de la première représentation en 1887, compositeur et pianiste italien.
A cette production monégasque, sera présentée pour la première fois la version de Paris qui intègre un ballet de courte durée,  en introduction de cette tragédie qui réunit jalousie, complot et vengeance.
Mise en Scène de Allex Aguillera, une distribution internationale composée de Gregory Kunde, George Petean, Bogdan Volkov, Reinalto macias, In-Sung Sim, Antonio di Matteo, Maria Agresta, Christina Damian. Un chef d’oeuvre musical placé sous la direction de Daniele Calligari.

Avec la participation de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo et les Choeurs de l’Opéra de Monte-Carlo, Chef de Choeurs Stefano Visconti.

L’Opéra de Monte Carlo ouvre sa Scène aux jeunes artistes

Toujours dans une volonté d’ouvrir l’opéra au jeune public, la programmation signée Jean-Louis Grinda à qui l’on reconnait l’envie de partager une éducation artistique auprès des plus jeunes par ses actions pédagogiques musicales, deux événements sont réservés aux jeunes artistes qui dévoileront leurs talents aux côtés de vedettes connues de la Principauté.

Ouverture de la saison 2018- 2019 de l’Opéra de Monte-Carlo avec les solistes de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth

Opéra Comique Chapelle Musicale Reine Elisabeth
Opéra de Monte-Carlo
Samedi 13 Octobre 20H
Dimanche 14 Octobre 15H

Pour la première fois, la prestigieuse salle Garnier de l’Opera de Monte Carlo, met à disposition sa scène aux jeunes chanteurs de la Chapelle Musicale Reine Elisabeth. Cet espace inauguré en 1939 par la Reine Elisabeth de Belgique, est un haut lieu d’enseignement supérieur artistique et de culture, dont la vocation est de former les futures élites de la scène classique internationale .
Sous l’égide de José Van Dam, baryton originaire de la Belgique à la renommée internationale, les jeunes artistes interprèteront un opéra comique dont le titre de l’oeuvre ne sera choisi qu’après audition en juin prochain, dans une mise en espace opératique accompagnée au piano.

En partenariat avec Cecilia Bartoli, Les Musiciens du Prince au coeur du répertoire de Haendel

Ariodante, Haendel – Opéra de Monte-Carlo
Vendredi 22 février 19H (gala)
Dimanche 24 février 15H
Mardi 26 février 19H
Jeudi 28 février 19H

Avec l’Orchestre baroque Les Musiciens du Prince – Monaco, c’est un événement éblouissant que le public monégasque pourra découvrir à cette fin d’envol, par l’interprétation de Cécilia Bartoli en incarnation du prince Ariodante, rôle travesti. Immense succès de cette mise en scène signée Christof Loy lors de sa production salzbourgeoise qui parle d’une histoire d’amour où figurent complot, trahison, jalousie ressentis par une succession d’airs virtuoses et de complaintes aux mélodies captivantes.
Avec Peter Kalman, Kathryn lewek, Norman Reinhardt, Christophe Dumaux, Sandrine Piau, Kristopher Lundin, l’Orchestre Les Musiciens du Prince Monaco sera placé sous la direction de Gianluca Capuano, et les Choeurs de l’Opéra de Monte-Carlo, Chef de Choeurs Stefano Visconti.

Les Musiciens du Prince – Monaco

Créé en 2016 sur une idée de Cécilia Bartoli dont elle est la directrice artistique, l’ensemble baroque est constitué des meilleurs musiciens internationaux jouant sur instrument ancien.
Avec l’appui de Jean-Louis Grinda et le soutien de la S.A.S Le Prince Albert II et de S.A.R la Princesse de Hanovre, Cécila Bartoli emmène ses musiciens au-delà des frontières pour faire découvrir à toute l’Europe, les différentes couleurs musicales de ces instruments qui dans l’Histoire Baroque, étaient destinés aux grandes dynasties princières, royales et impériales.
Pour l’année 2018, un tournée de quinze concerts est programmée en Autriche, Monaco, France, Italie, Suisse, Hollande, Belgique, Luxembourg et Allemagne.

Tout sur l’Opéra de Monte-Carlo, 
Renseignements, découverte et réservation 
www.opera.mc