Les Rendez-vous Danse de décembre 2017 en Région PACA

22 novembre 2017

Au mois de décembre,  la Danse est à l’honneur en région PACA. De Monaco à Avignon en passant par Nice, Cannes et Marseille le projecteur est mis sur des programmations brillantes et du plus grand intérêt comme le Festival de Danse de Cannes, sous la direction artistique de Brigitte Lefèvre.

Diversité et recherche culturelle, la danse tout un langage autour de remarquables compagnies :

Projecteur TV est heureux de suivre l’actualité et d’être proche de ses lecteurs en proposant un choix d’une grande diversité et d’une recherche culturelle alliant tous les styles artistiques au travers d’évènements majeurs et de compagnies remarquables.

Le Ballet National de Marseille
ouvre le bal le 2 décembre, puis du 8 au 17 un foisonnement culturel au Festival de Cannes avec plus de 17 compagnies invitées. Jean-Christophe Maillot et Les Ballets de Monte-Carlo à peine rentrés d’une tournée en Chine enchainent à partir du 14 décembre 3 spectacles. Sans oublier le Ballet Nice Méditerranée sous la direction artistique d’Eric Vu-An, dans une très attendue chorégraphie de Roméo et Juliette à l’Opéra de Nice pour les Fêtes de fin d’année.

Une période festive de remarquables spectacles riches en créations, sensibilités et plaisirs partagés :

 Opéra de Marseille le samedi 2 décembre à 20h00 et le dimanche 3 à 15h00

« Apparition »

1er volet du diptyque Kindertotenlieder créé à partir de la partition musicale de Gustav Mahler d’après les poèmes de Friedric Rückert
« Kindertotenlieder »
Création : Ballet National de Marseille et ICK
Concept et chorégraphie : Emio Greco et Pieter C. Scholten
Dramaturgie : Jesse Vanhoeck – costumes : Clifford Portier – lumières : Henk Danner
Concept musical : Gustav Mahler, transcription et piano : Franck Krawczyk
Images : Ruben Van Leer
Avec les danseurs du Ballet National de Marseille et d’ICK
La Maîtrise des Bouches-du-Rhône : direction Samuel Coquard

« Apparition » est la première partie d’un diptyque qui donne la parole aux enfants dans un paysage sonore fait de voix d’animaux.
Chaque chant est un voyage, qui au gré de la lumière, la danse et la musique, nous transporte à travers différentes étapes de la douleur, de l’acceptation et de l’espoir. Une nouvelle lecture originale entre danse et musique sur des chants de Gustav Mahler librement adaptés pour chœur d’enfants et piano.
Coproduction Ballet National de Marseille & ICK Partenaires Theater de Meervaart (NL), Theater aan het Vrijthof Maastricht (NL), Nederlandse Dansdagen (NL), Ravenna Festival (IT), Cankarjev Dom Ljubljana (SL), Grand Théâtre de Luxembourg (LB)
Pratique : 04 91 32 73 27 – www.ballet-de-marseille.com

« Festival de Danse de Cannes » – Cannes du 8 au 17 décembre

Direction artistique : Brigitte Lefèvre
Programmation du Festival par date et heure
Vendredi 8 décembre 
CCN de Tours / Thomas Lebrun – Théâtre Croisette à 18h00
Ballet Nacional Sodre Uruguay / Julio Bocca – Palais des Festivals à 20h30
Samedi 9 décembre
Compagnie Burnout / Jann Gallois – Théâtre la Licorne à 18h00
Scottish Dance Theatre / Damien Jalet – Palais des Festivals à 20h30
Dimanche 10 décembre
Plateforme Studiotrade – Auditorium des Arlucs à 15h00
Robyn Orlin – Théâtre Croisette à 18h00
Ballet de l’Opéra de Rome / Eleonora Abbagnato – Palais des Festivals à 20h30
Jeudi 14 décembre
École Supérieure CNDC Angers / Robert Swinston – Scène55 Mougins à 20h30
Vendredi 15 décembre
Alessandra Ferri, Herman Cornejo et Bruce Levingston – Théâtre Croisette à 18h00
CNDC Angers / Robert Swinston – Palais des Festivals à 20h30
Samedi 16 décembre
CCN Orléans / Maud Le Pladec – Théâtre la Licorne à 18h00
Carmina Burana de Carl Orff / Claude Brumachon – Palais des Festivals à 20h30
Dimanche 17 décembre
Cannes Jeune Ballet / Paola Cantalupo – Théâtre Croisette à 15h00
Compagnie Par Terre / Anne Nguyen – Palais des Festivals à 18h00
Bal participatif – Palais des Festivals à 19h15

Créé en 1984 par la Ville de Cannes, le Festival s’inscrit dans une relation historique de la Ville de Cannes avec le monde de la Danse grâce notamment à la dynamique suscitée par l’ouverture du Centre de Danse International Rosella Hightower en 1961.
Depuis 1993, au rythme d’une biennale, la manifestation a su trouver son identité, s’appuyant sur de nombreuses créations, résolument axée sur la danse contemporaine et présentant non seulement les nouveaux talents de la scène chorégraphique que le travail de grandes compagnies internationales.
Le Festival de Danse a fait le choix, depuis 2009, de confier une carte blanche pour deux éditions à des personnalités du monde de la danse venues d’univers différents. Concoctée avec talent par Brigitte Lefèvre, cette nouvelle édition 2017, est résolument internationale et placée sous le signe des traversées. Elle s’inscrit dans un croisement de cultures et nous entraîne dans un voyage dans le temps et l’espace, révélant la danse dans sa diversité, grâce à la venue de chorégraphes français et de compagnies du monde entier que l’on découvrira à Cannes pour la première fois comme le Ballet Nacional Sodre d’Uruguay qui présente « Don Quichotte » sur une chorégraphie de Silvia Bazilis et Raul Candal, d’après l’œuvre originale de Marius Petipa .
Devant le grand éventail des propositions chorégraphiques, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller sur le site du Festival pour avoir tous les détails de la programmation et les informations sur les troupes de danse invitées.
Le Festival compte incontestablement parmi les grands festival de la scène internationale.
Pratique : 04 92 98 62 77 – www.festivaldedanse-cannes.com

Opéra de Monte-Carlo les jeudi 14 et vendredi 15 décembre à 20h00

« Nijinski « 

Gauthier Dance / Dance Company Theaterhaus Stuttgart
Musiques de Frédéric Chopin et Claude Debussy
Ballet de Marco Goecke
Décors et Costumes : Michaela Springer – Lumières : Udo Haberland
Dramaturgie : Esther Dreesen-Schaback
Danseurs Gauthier Dance / Dance Company Theaterhaus Stuttgart
Première mondiale 17 juin 2016 au Theaterhaus Stuttgart
Marco Goecke comme beaucoup de chorégraphes est hanté́ par le personnage de Nijinsky. Sa créativité, son langage minimaliste et énergique, son travail sur l’ombre et la lumière font merveille. Le Monaco Dance Forum est heureux de présenter le ballet de ce chorégraphe qu’il suit depuis dix ans et qui a reçu en 2006… le Prix « Nijinsky » du chorégraphe émergent !
Production : Theaterhaus Stuttgart en collaboration avec Schauburg Munich
Pratique : 00 377 99 99 30 00 – www.balletsdemontecarlo.com

Cannes – Palais des Festivals le 16 décembre à 20h30

« Carmina Burana » de Carl Orff

Une coproduction du Festival de Danse de Cannes et de l’Orchestre de Cannes, qui prouve l’intérêt des institutions locales à promouvoir une démarche culturelle commune.
Chorégraphie : Claude Brumachon
Assistant à la chorégraphie : Benjamin Lamarche
Ballet du Grand Théâtre de Genève – Direction : Philippe Cohen
Marion Tassou : Soprano
Christophe Berry : Ténor
Jean-Christophe Lanièce : Baryton
Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte-d’Azur – Direction musicale : Benjamin Levy
Chœur Philharmonique de Nice et l’ensemble vocal Syrinx – Direction : Giulio Magnanini
Chœur d’enfants du Conservatoire de Musique de Cannes – Direction : Florence Daly
Carmina Burana de Carl Orff, dans la chorégraphie à la puissance viscérale et au charme ensorcelant de Claude Brumachon, est présenté à Cannes dans une version « live » avec 250 artistes sur scène !
A la fois noire et solaire, toute l’œuvre tourne autour du symbole de la Roue de la Fortune : la joie se transforme en amertume et l’espoir en deuil. Le chorégraphe y perçoit une forte résonance avec notre époque et ses drames, ses populations déplacées, rampant entre terre et mer. Six déesses lancent ce voyage en trois parties et vingt-cinq tableaux qui parcourent d’un trait l’histoire de l’humanité, dépeinte sans concession : l’amour, le jeu, le pouvoir, la vie, la religion, l’ivresse… Tout ce qui agite les passions les plus hautes et les plus viles dans une chorégraphie toute en énergie, en sensations et en virtuosité expressive.
Les forces vives artistiques du département, l’Orchestre de Cannes, le Chœur philharmonique de Nice, l’ensemble vocal Syrinx et le Chœur d’enfants du Conservatoire de Cannes, seront réunies autour des 22 danseurs du Ballet de Genève pour présenter cette œuvre symbolisant le caprice et l’arbitraire qui commandent l’existence de l’homme.
Coproduction :
Festival de Danse de Cannes et Orchestre de Cannes Provence Alpes Côte-d’Azur
Pratique : 04 92 98 62 77 – www.festivaldedanse-cannes.com

 Monaco – Grimaldi Forum jeudi 16 décembre à 20h00 et vendredi 17 à 16h00

« Momix »

« Viva Momix Forever »
Direction artistique et chorégraphie : Moses Pendleton
Codirection artistique : Cynthia Quinn
Costumes : Phoebe Katzin, Moses Pendleton, Cynthia Quinn
Sculptures : Alan Boeding – Accessoires : Michael Curry
Lumières : Joshua Starbuck, Howell Binkley, Moses Pendleton
Viva Momix Forever a été créé en 2015 pour le 35e anniversaire de Momix. Créateur charismatique et directeur artistique de la compagnie, il sait créer un parfait équilibre tout au long de ce spectacle autour des oeuvres qui s’étalent sur plus de trois décennies d’histoire de la compagnie ; des plus anciennes telles que Momix Classics, Passion, Baseball, Opus Cactus, Lunar Sea, aux plus récentes comme Botanica ou l’énorme succès d’Alchemia.
Pratique : 00 377 99 99 30 00 – www.balletsdemontecarlo.com

Ballet Nice Méditerranée – Opéra de Nice les 23, 27, 28, 29 et 30 à 20h00 et les dimanches 24 et 31 à 15h00

« Roméo et Juliette »

Direction artistique : Eric Vu-An
Musique de Piotr Ilitch Tchaïkovski
Chorégraphie de Serge Lifar remontée par Éric Vu-An
Lumières : Patrick Méeüs
Roméo et Juliette est un ballet de Sergueï Prokofiev composé en 1935, peu après son retour en Union soviétique, l’ouvrage est basé sur la pièce éponyme de William Shakespeare écrite vers le début de sa carrière.
Basée sur un conte italien l’intrigue est traduite en anglais et en vers par Arthur Brooke en 1562 sous le titre The Tragical History of Romeus and Juliet puis par William Painter en 1582 qui en propose une version en prose dans Palace of Pleasure. Probablement rédigée par Shakespeare entre 1591 et 1595, ce dernier emprunte aux deux auteurs tout en approfondissant l’intrigue et en développant son sens dramatique.

« La Sylphide »

Musique Herman Severin Løvenskiold
Chorégraphie d’après Auguste Bournonville, version de Dinna Bjørn
Décors et Costumes : Opéra National du Rhin – Lumières : Patrick Méeüs
Alors qu’il flânait dans une boutique de musique, Mikhaïl Fokine découvre un jour une partition de Chopin.
Le chorégraphe songe aussitôt à utiliser cette musique pour un ballet. Peu de temps après, l’occasion se présente lorsque Victor Dandré, l’imprésario d’Anna Pavlova, lui demande d’organiser un gala de bienfaisance.
La Sylphide raconte l’histoire de James, un jeune écossais, aimé par une sylphide, que lui seul peut voir. James rencontre une vieille sorcière qui lui donne un voile, mais ce voile est empoisonné et fait perdre à la sylphide ses ailes et la vie. James, dans un immense chagrin se laisse mourir, permettant ainsi au mal de triompher.
Direction : David Garforth
Ballet Nice Méditerranée – Direction artistique d’Eric Vu-An
Orchestre Philharmonique de Nice – Directeur artistique : György G. Ráth
Pratique : www.opera-nice.org

Monaco – Grimaldi Forum les 28, 29, 30, 31 décembre à 20h00

 » La Mégère Apprivoisée »

d’après l’oeuvre de William Shakespeare – Argument : Jean Rouaud
Musique de Dimitri Chostakovitch
Première le 4 juillet 2014 au Ballet du Théâtre Bolchoï à Moscou
Chorégraphie de Jean-Christophe Maillot
Les Ballets de Monte-Carlo
Scénographie : Ernest Pignon-Ernest
Lumières : Dominique Drillot – Costumes : Augustin Maillot
Ballet grand format créé par Jean-Christophe Maillot en 2014 pour le Ballet du Théâtre Bolchoï, La Mégère apprivoisée a reçu 3 Masques d’Or (meilleur spectacle chorégraphique, meilleur rôle féminin, meilleur rôle masculin). La pièce qui tourne à présent dans le monde entier revient à Monaco, cette fois réappropriée par Jean-Christophe Maillot pour les danseurs des Ballets de Monte-Carlo et notre plus grand plaisir !
Pratique : 00 377 99 99 30 00 – www.balletsdemontecarlo.com

Palais des Festivals de Cannes le dimanche 31 décembre à 20h30

« The Great Gatsby »

Ballet inspiré de l’œuvre de Francis Scott Key Fitzgerald
Musique originale de Konstantin Meladze et Yuri Shepeta
Direction artistique et chorégraphique : Dwight Rhoden
Avec notamment : Denis Matvienko, Etoile du Mariinski Ballet
C’est une œuvre à grand spectacle qui combine avec beaucoup d’invention danse classique et danse contemporaine.
Conçue par trois artistes de tout premier plan : Dwight Rhoden, le chorégraphe, directeur du Complexions Ballet contemporain de New York, Konstantin Meladze qui signe une partition originale particulièrement riche et Denis Matvienko, Etoile du Mariinsky Ballet.
Amour, vanité, recherche de la renommée et de la fortune, folles ambitions et espoir fou, tous les thèmes de Fitzgerald résonnent comme autant de pages d’une actualité brûlante.
C’est la raison pour laquelle Dwight Rhoden a choisi de rendre son ballet intemporel, proche de notre époque sans perdre le romantisme brillant des années 20. Une histoire qui exalte les passions et les rêves les plus ancrés en chacun de nous.
Ballet porté par 21 danseurs issus du Ballet Mariinsky de Saint Petersbourg, du Ballet de l’Opéra de Kiev et du Complexions Ballet contemporain de New York.
Pratique : 04 92 98 62 77 – www.palaisdesfestivals.com

 

Légende Photo à la Une : Bothanica – Momix – Les Ballets de Monte-Carlo