Rencontre avec Ève Ruggiéri : « j’ai beaucoup travaillé mais on m’a beaucoup donné »

19 juillet 2017

C’est à Bonnieux, en Luberon que nous avons rencontré Ève Ruggiéri, tout juste arrivée pour sa fonction de directrice artistique du Festival Lacoste, aux côtés de Pierre Cardin.

Quelques jours par an en juillet, la présentatrice du « Classique du jour », sur Radio Classique, se met au service des jeunes talents lyriques qu’elle a découverts tout au long de l’année, pour les présenter sur des spectacles qu’elle met en scène, au public du Festival de Lacoste créé par l’un des plus grands mécènes, Pierre Cardin.

Issue d’une famille de musiciens, passionnée par la musique dès son plus jeune âge et par les rencontres humaines, Ève Ruggiéri baigne dans l’animation de télévision et de radio depuis 1960, où elle a débuté sur France Inter, avant de se tourner également à la télévision en 1970.

Célèbre pour ses émissions « Ève raconte » où elle racontait en direct en radio la vie de grands personnages historiques d’une manière singulière, puis animatrice de télévision préférée des français lors de son émission « Musiques au cœur » sur Antenne 2 (et ensuite France 2), Ève Ruggiéri tisse un lien d’amitié avec ses découvertes de talents, comme la soprano Nathalie Dessay, le tenor Roberto Alagna, la cantatrice Sandrine Piau, ou encore la soprano Sonya Yoncheva, il y a cinq ans.

Dans un esprit de démocratisation de l’art lyrique ou de la musique classique, Ève Ruggiéri se met à la hauteur de son public, néophyte ou puriste.

Rencontre avec une ambassadrice de la musique , au milieu du chant des cigales…