Accueil > Art > Spectacle Vivant > Pour la saison 2020/21, la Criée exalte le Théâtre. « Les Joies Souveraines »

Pour la saison 2020/21, la Criée exalte le Théâtre. « Les Joies Souveraines »

Ensemble vers l’optimisme et la solidarité pour cette nouvelle saison 2020 2021 au Théâtre de la Criée à Marseille. Macha Makeïeff, directrice et metteur en scène, nous dévoile la programmation sous le signe des Joies Souveraines.

Theatre La Criee 2020 2021 Lewis Versus Alice © P. Gely


Après une trop longue période d’abstinence culturelle, Macha Makeïeff, Directrice du Théâtre de la Criée, a eu l’heureuse idée de présenter sa saison 2020 2021 sous forme d’entretien avec Nicolas Lafitte, animateur, auteur et comédien, renouant visuellement avec le public pour exalter le spectacle vivant. Mais nous ne pouvions faire l’impossible sur son magnifique édito qui résume la passion, la volonté, la rigueur et l’espoir d’une femme de caractère, authentique, humaniste, et révèle avec éclat une prochaine saison d’excellence.

Un maître mot : Jouissance

« La traversée inédite de pandémie, la frénésie stoppée, la distance patiente, l’immobilité, la solitude et le deuil pour certains, le dévouement généreux, l’absence de l’autre plus précieux que jamais, l’écoute de la Nature, sa contemplation, la ville étonnamment silencieuse, souvenez-vous. Ce grand arrêt nous aura-t-il changés ? Où en sommes-nous de nos désirs. L’Art, je le crois, réinventera le récit qui déjà apparaît. Contre la négativité et le cynisme, les petits compromis, contre le conformisme et le mesquin, nous ferons plus encore, nous inscrirons Les Joies souveraines au fronton de la maison de Théâtre. Et nous accueillerons les artistes fragiles et sublimes, olympiens ou fantasques, réfractaires, et inventerons une séquence comme un printemps. À nouveau, chaque soir, ayant filé dans le noir de la salle, pour l’émerveillement, vous serez là, votre regard nous fera exister et fera advenir le théâtre. Regain.

La maison sera financièrement plus fragile mais pas moins inventive ni généreuse. Un conservatoire d’émotions toujours, et la création affirmée : Le Jeu des ombres, La réponse des Hommes, Lewis versus Alice, La Nuit des Rois, Les Hadza, Danse « Delhi », OUTSIDE… Jean Bellorini, Tiphaine Raffier, Kirill Serebrennikov… Quel est le récit de cette saison nouvelle ? Il entend le politique et la planète,  le spirituel et l’illusion poétique, le merveilleux et le réel, vaillance et fragilités humaines, histoire du monde lyrique ou burlesque, épiphanies, désastres, et toutes les beautés de la langue. Une vision intense des artistes, prémonitoire, 
bienveillante ou cruelle. Récit de création et d’emmêlement énergique des arts ! Voilà sous vos yeux, théâtre et magie, cinéma pour dire le monde tel qu’il va mal, musique ancienne, 
actuelle, le son sublime, le théâtre musical le plus raffiné, avec Marseille Concerts,
le GNEM, le Conservatoire de Marseille, et la danse avec Preljocaj !, avec (LA) HORDE, 
Ballet national de Marseille qui entre en scène. Puis, pour le frisson, un bal qui clôt
 Une Histoire de la Peste et pour le fantastique Lewis versus Alice
J’aime affirmer les correspondances entre les arts vivants et la littérature, et en écho au répertoire, j’aime l’attirante insolence du théâtre contemporain : de Riboulet à Marie NDiaye, de Novarina à Viripaev, de Daoud à Bouïda, de Léa Drouet à Philippe Quesne, de Chloé Delaume à Serebrennikov, d’Hubert Colas à Claude Schmitz, d’Olivier Py à Grumberg, de Tiphaine Raffier à Myriam Muller, en passant par Ren Hang et Emma Dante… Autour de notre revue CRI-CRI, c’est la pensée en alerte : Dissidence et liberté, Orphée et Eurydice, le bruit de la mer et ce qui gronde autour de nous. Débats, tables rondes, Rencontres d’Averroès, Pop Philo, Oh ! Les Beaux jours et ses écrivains, Aix-Marseille Université et les Musées et Muséum, l’EHESS, avec le psychanalyste Hervé Castanet et l’ethnologue Philippe Geslin – et toutes sortes de penseurs, scientifiques et universitaires qui nous rejoignent. La ronde des expositions et installations dans le Nouveau Hall – la part plastique et gratuite, Fondation des Treilles, Cirva, Galerie Magnin-A, Cécile Léna et autres surprises. L’enfance est notre douce obsession, ribambelle de spectacles, contes, concerts, films, ateliers… « Première fois par la mer », une traversée au large pour un 
premier spectacle dans le grand théâtre où l’on accoste… grâce au Fonds de 
dotation Compagnie Fruitière !
Au dehors de La Criée, se jouent toutes nos actions pour les écoles, lycées, prisons, lieux d’accueil, missions qui irriguent, persuadent, gagnent du
 terrain et des spectateurs éloignés. J’aime dire ici et saluer la vaillance, la persévérance magnifique de mes équipes de La Criée sans qui il n’y aurait ni saison ni miracle. Je veux chaleureusement les remercier. Vous serez sans doute autour de 75 000 spectateurs et il y aura
 14 000 enfants et jeunes sans compter Môm’Criée, ni les visiteurs de nos expositions. Il y aura aussi le passant de hasard qui pousse la porte depuis le quai pour simplement se poser et voir. Il y aura 170 levers de rideaux et autant d’occasions d’être heureux. Dans les couleurs de la nuit, vous dites : « ce que j’ai vu de plus beau. » Votre désir de voir, je le reconnais ; il nous porte vers l’exigence et la variété des formes, expansion continue et libre. Les uns les autres, nous avons pris soin de nous pendant des semaines de retrait et d’éloignement. Le théâtre comme un grand bateau vide attendait. Prenons soin, à présent, des gestes poétiques, des artistes et de leurs créations, rêveries et fictions, de l’immatériel. Exaltons le théâtre. Jouissances ! » Macha Makeïeff

Rêvons Théâtre

« J’espère que cette traversée étrange bizarre, inédite n’aura pas été trop difficile à chacun, chacune de vous. Le travail va ouvrir bientôt, vous accueillir, mais doucement dans le nouveau hall, d’abord avec des groupes d’enfants ‘Rêvons au théâtre’ pendant tout l’été, pour les enfants les plus défavorisés pour lesquels ces deux mois de confinement ont été comme un trou noir d’art et de culture, pour rencontrer les artistes, rencontrer le goût, la danse, la musique, la philosophie, les pratiques théâtrales, les arts plastiques. On va les accueillir avec beaucoup de délicatesse et les conditions sanitaires les plus draconiennes » (Macha Makeïeff)

On a faim

La joie, la bienveillance et le désir sont les maitres-mots de cette saison. Une séance extrêmement joyeuse, profonde, dense. On a faim

Programmation 2020 2021 du Théâtre de la Criée

170 levers de rideau, théâtre, avant-garde, grandes œuvres du répertoire, jeune public, danse et art du cirque, concerts, expositions, invasions, rencontres, conférences, temps forts, festivals, et toujours de nouvelles surprises pour exalter le théâtre.

« Les artistes ont toujours un temps d’avance, une intuition première. Et avant même la pandémie, ils se disaient déjà qu’il fallait que le monde change. Ils donnent des pistes, ils posent des questions. »

Joyeuse, politique, engagée, avec toute une série de spectacles autour de la dissidence, de l’analyse politique, engagée d’un point de vue écologique, organique de la planète, d’un point de vue politique aussi en essayant de déplacer les lignes, quelque chose dans la relation humaine, une grande proximité et une recherche spirituelle : Macha Makeïeff a imaginé la construction de cette programmation pour faire entendre tout cela.

Parler de la dissidence et de la résistance de l’humain :

« Une Grande journée autour de la dissidence aura lieu, en entrée libre avec les tables rondes. Dans le monde il y a plein d’artistes empêchés et il fallait l’éclairer, toujours avec la perspective historique avec des historiens d’autres universitaires, d’autres penseurs. Ce lieu de rencontre entre les artistes, le public et les penseurs d’aujourd’hui est très important. Cela crée une dynamique. »

Train Zéro de Iouri Bouïda

Outside Un spectacle de Kirill Serebrennikov

Une Grande journée autour de la dissidence aura lieu, en entrée libre avec les tables rondes. Dans le monde il y a plein d’artistes empêchés et il fallait l’éclairer toujours avec la perspective historique avec des historiens comme Marie Pierré, grande spécialiste de la Russie, de l’histoire russe et d’autres universitaires, d’autres penseurs. Ce lieu de rencontre entre les artistes, le public et les penseurs d’aujourd’hui est très important. Cela crée une dynamique

Violence – Léa Drouet

Seule en scène, Léa Drouet agit sur un espace de sable pour nous faire cheminer entre des terres traversées, des territoires fracturés, séparés par des frontières ou abimés par des tours, mais aussi un paysage commun.

SOS Méditerranée… Tous Sauveteurs

« Il y a 5 ans, nous n’étions qu’une poignée de citoyens, désormais nous sommes des milliers. Cette mobilisation nous a permis de sauver, d’abord avec l’Aquarius, puis avec l’Ocean Viking, plus de 31 000 vies en Méditerranée centrale. » Sophie Beau co-fondatrice de SOS Méditerranée.
Le 26 septembre, une journée SOS Méditerranée avec des projections, des débats. Le théâtre de la Criée est partenaire avec l’association. Avec la participation de Alain Damasio, Ariane Ascaride et Robert Guédiguian
La création de SOS MÉDITERRANÉE s’inscrit dans le cadre légal de l’obligation d’assistance à toute personne en détresse en mer ; elle se fonde sur les traditionnelles valeurs de solidarité et d’empathie des gens de mer. Face à la gravité de la situation en Méditerranée, elle répond à l’exigence morale d’une action humanitaire professionnelle.

Plusieurs spectacles sont programmés pour la planète et l’écologie :

Un climat de fin de monde avec :

Farm Fatale

Fable politique et écologique de Philippe Quesne, dans le cadre du Festival Actoral 20. Avec Farm Fatale, Philippe Quesne signe une fable poétique et écologiste et réussit le pari de porter sur l’avenir de la planète un diagnostic lucide, sans jamais perdre de vue l’humour et la légèreté.

The Sea – Sounds & Storytelling :

Mers et océans, dont l’équilibre écologique est menacé, relient et séparent les continents. En octobre, deux jours de performances, projections et discussions autour de l’océan dans le cadre de Manifesta 13.

Les Âmes Offensées #4 – Les Hadza Cueilleurs d’eau

Inuit, les Soussou, les Massaï Après les Inuit, les Massaï, les Soussou, un voyage d’une heure : le 4e volet des âmes offensées nous dans l’âme de Hadza, chasseurs cueilleurs de Tanzanie qui ne consomment que ce qu’ils trouvent le jour-même et qui sont là depuis des millénaires. C’est le 4e volet d’une aventure partagée par Macha Makeïeff qui en a fait un spectacle ethnographique à partir des carnets de notes, des images, des observations et des rencontres de Philippe Geslin, ethnologue.

Magie, Spirituel, Enfer et Paradis

« C’est très important de dire que le lien se fait aussi par des choses immatérielles qui ne s’expliquent pas forcément. La magie c’est aussi l’illusion ».

Le Bruit des Loups

Derrière la magie d’Etienne Saglio, il y a une grande réflexion sur le monde, sur le fait d’être au monde, sur ce qui peut habiter dans la distance qui sépare les êtres. Il y a au théâtre quelque chose de fantomatique. Et le théâtre c’est l’illusion avec des artifices, des sons, des lumières pour faire naître une forme de vérité incroyable.

« Ce sont des artistes qui sont à un endroit poétique très fort et qui nous changent, nous font entendre autre chose, nous basculent dans notre imaginaire. On aura besoin dans cette saison, d’être basculé ailleurs. »

Défier le poids du temps, et illuminer l’obscurité de notre monde :

Le Jeu des Ombres

La langue enivrante de Valère Novarina, la musique de Monteverdi et le geste de Jean Bellorini : la preuve par trois que l’histoire d’Orphée, grand mythe de la poésie, est plus vivante que jamais.

La Réponse des Hommes

Texte et mise-en-scène de Tiphaine Raffier qui fait partie des œuvres de Miséricorde, un spectacle d’une actualité brûlante

Breaking the Waves

Une tragédie universelle, mystérieuse et envoûtante, qui mène jusqu’aux contrées les plus sombres des passions humaines.

La peste à Marseille

Histoire de prendre un contre-pied des fléaux et le désamorcer par la fête.
En partenariat avec le Musée des Beaux-Arts & le Musée d’Histoire de Marseille
À l’occasion du tricentenaire de la Peste de 1720, la Ville de Marseille organise une programmation conjointe avec le Musée des Beaux-Arts et le Musée d’Histoire de Marseille.
 Une belle opportunité pour La Criée qui y répond avec sérieux et malice : lectures de chroniques liées à cette terrible épidémie et « un pied de nez » aux calamités avec un Grand Bal atypique pour… Halloween !
Danse ’Delhi’’ d’Ivan Viripaev, Les contradictions de notre rapport au monde, les non-dits et les peurs sont au centre de cette comédie.

La féérie

Lewis versus Alice

d’après Lewis Carroll ; un spectacle de Macha Makeïeff
Macha Makeïeff et sa troupe se sont emparés de cet univers et en ont fait une fable avec une extraordinaire liberté à travers le surnaturel. Lewis Caroll fait partie de ces grands poètes qui nous entrainent dans la beauté de la langue et l’incertitude de l’enfance. Une véritable réjouissance.

Ana D’après À nos amours de Maurice Pialat (1925-2003)

Sous la direction de Laurent Ziserman, l’un des chefs-d’œuvre cinématographiques de Maurice Pialat trouve le chemin de la mise en scène dans une version épurée et physique qui en fait jaillir la force brute et l’évidente affinité théâtrale. Mis en scène en Janvier 2021.

« Marseille est vraiment l’endroit où Camus, le philosophe artiste, nous donne les pistes de la réconciliation. On fait entendre de la littérature de plein de façons, on porte la littérature sur la scène. Parmi les grands noms de la littérature, Royen avec Nicole Garcia. Olivier Py, Mathieu Riboulet (Nous campons sur les rives) etc.»

Contre-enquêtes D’après le roman « Meursault, contre-enquête » de Kamel Daoud. Dans Contre-enquêtes, Nicolas Stemann porte au théâtre le dialogue qui lie L’Étranger d’Albert Camus à sa réécriture par Kamel Daoud, Prix Goncourt du premier roman en 2014. Deux hommes évoquent un meurtre ancien : celui survenu sur une plage d’Alger, il y a plus de soixante-dix ans. Contre-enquêtes met en présence deux histoires et deux voix (celle de l’Algérien et celle du Français d’Algérie), mais aussi deux romans jumeaux liés par un homicide dont la victime, arabe, est morte sans nom. Nicolas Stemann ne vise pas seulement à adapter le roman de Kamel Daoud, il en montre brillamment la brûlante et permanente actualité. Comme dans la tragédie grecque, le meurtre d’un homme prend un sens fondamental, interroge le rapport à l’autre, à la religion, envisage la relation Orient-Occident, et – à terme – la nature même du politique…

Oh Les Beaux Jours !

Des livres comme des idées.

Un Festival de Frictions littéraires, devenu incontournable : Organisation et programmation Des livres comme des idées. Quand les beaux jours reviennent à Marseille, c’est que le temps est venu d’aller à la rencontre d’écrivains et d’artistes ouverts sur le monde, qui font entendre la littérature d’aujourd’hui et redécouvrir celle d’hier !
En conjuguant grands entretiens, débats, spectacles, lectures musicales, concerts dessinés, ateliers… en croisant les genres et les approches, ce festival inventif partage avec le public le goût du livre et de la lecture !

Et toujours un grand répertoire classique :

Cyrano de Bergerac

Pour mettre à nouveau en scène Cyrano de Bergerac, il faut un grand comédien : Gilles Privat, batailleur de mots et de lames, dont le panache est à l’égal du célèbre personnage. Jean Liermier nous emporte dans ce théâtre où l’on ferre à coups de paroles, où l’intrigue, qui d’abord nous a fait éclater de rire, finit par nous serrer la gorge. Dans une scénographie somptueuse de Rudy Sabounghi, le spectateur retrouve dans cette mise en scène de la pièce d’Edmond Rostand les joies premières de l’art théâtral : verbe haut, scènes émouvantes, comédiennes et comédiens qui jouent pour notre régal… et une histoire d’amour inoubliable entre le beau Christian, la belle Roxane et Cyrano le sublime

La nuit des rois de Shakespeare

Une saison 2020/2021 au théâtre de la Criée,  virtuose

Au théâtre il faut avoir une porosité d’une discipline à l’autre, d’une poétique à l’autre. Les circassiens nous indiquent des voies. Ils ont une forme d’exigence et de rigueur.

La virtuosité du corps avec la danse

Le sublime Angelin Prejlocaj : Winterreise

Chorégraphie Angelin Preljocaj sur l’oeuvre Die Winterreise De Schubert (1797-1828)
Winterreise, où l’errance d’un amant rejeté, devient un voyage vers soi-même. S’il est question de mélancolie, Angelin Preljocaj affirme une énergie vitale dans la violence des émotions, sans illustration narrative.

Invitation au Ballet National de Marseille direction La Horde

Toute une journée pour rencontrer (la) Horde et le nouvel ensemble du Ballet national de Marseille, et partager autour de la danse!

Romances inciertos, un autre Orlando

Conception, mise en scène et direction musicale Nino Laisné. Conception et chorégraphie François Chaignaud La virtuosité de François Chaignaud qui danse et chante dans un spectacle autour des Métamorphoses d’Orlando. Saisissante et intense performance que cette célébration des métamorphoses d’Orlando, l’androgyne mythique magnifié par Virginia Woolf.

La virtuosité du cirque

Car au théâtre il faut avoir une porosité d’une discipline à l’autre, d’une poétique à l’autre. Les circassiens nous indiquent des voies. Ils ont une forme d’exigence et de rigueur.

Parallèle 26

Un spectacle de la Compagnie Archaos et la Compagnie Sylvie Guillermin.
Acrobates et danseurs s’enchevêtrent dans un spectaculaire ballet vertical. Arpentant leur cage métallique, ils s’emparent des mâts qui deviennent un agrès à 360°. Forêt vierge, prison ou jungle urbaine ?

La virtuosité des musiciens et des musiciennes

Musique et Théâtre, un éclairage réciproque …

Une saison musicale et une programmation musicale extraordinaire.

Samedi 19 septembre 2020

Mischa Maisky

L’un des plus grands violoncellistes au monde, Mischa Maisky ouvre la nouvelle saison de La Criée avec sa fille Lily avec quatre œuvres phares du répertoire pour violoncelle et piano : les magnifiques Variations de Beethoven, la sonate de Rachmaninov, débordante de romantisme, la sonate de Britten, peut-être la plus belle œuvre pour violoncelle du XXème siècle, et le Grand tango de Piazzolla.

Du Brahms avec Alexandre Kantorow

ABC d’Airs

Mise en scène et lumière Gérard Rauber Émotion, poésie et esprit naviguent au gré des 26 lettres et autant d’ambiances musicales !

L’Oiseau Bulbul Conte

Chant et slam : Malika Halbaoui
Chant, violon et oud électroacoustique : Mokrane Adlani
Conteuse et musicien convoquent le répertoire des Mille et Une Nuits… Un voyage dans l’Orient des contes, tout en poésie

Abrazo

Saxophone soprano Émile Parisien Accordéon / voix Vincent Peirani
Le théâtre de la Criée retrouve avec plaisir Émile Parisien et Vincent Peirani pour un concert rare autour de leur dernier album.

Histoire de la IXe Beethoven

Récitant Erik Orsenna Violoncelle Henri Demarquette Piano Michel Dalberto
Voici l’histoire de la Neuvième, la plus célèbre des symphonies de Beethoven et, peut-être, de toutes les symphonies. Accompagné par deux de nos meilleurs concertistes internationaux, Michel Dalberto, au piano et Henri Demarquette, au violoncelle, Erik Orsenna de l’Académie française visitera l’œuvre et l’histoire du génie Beethoven, le plus fort et le plus fragile, le plus humain des hommes, dont l’Ode à la joie, final de la Neuvième symphonie, est devenue l’hymne de l’Europe !

Le Jeu des ombres

Commande libre à Valère Novarina
En écho à l’opéra « Orfeo » de Claudio Monteverdi (1567-1643) Mise en scène Jean Bellorini
La langue enivrante de Valère Novarina, la musique de Monteverdi et le geste de Jean Bellorini : la preuve par trois que l’histoire d’Orphée, grand mythe de la poésie, est plus vivante que jamais. De quoi défier le poids du temps, et illuminer l’obscurité de notre monde.

Alexei Volodin : Beethoven Chopin

Un orfèvre pour une soirée d’exception. Né à Leningrad, formé à Moscou dans la fameuse Académie Gnessin des surdoués, révélé par sa victoire au concours international Geza Anda à Zurich, Alexei Volodin est un concertiste des plus recherchés et admiré dans le répertoire romantique.

La Folle Criée 2020 21 – 9ème édition du théâtre

Direction artistique René Martin
La Folle Criée sera consacrée cette année à la musique russe, riche de chefs d’oeuvre romantiques qui nous emportent par leur lyrisme, leur originalité et par la magie de l’âme slave ! Moussorgski, Borodine, Balakirev, Cui, Rimski-Korsakov ou encore Tchaïkovski et Rachmaninov...
Privilège d’amour de la musique et d’amitié fidèle, La Folle Criée est un exceptionnel et incontournable rendez-vous de musique classique avec les plus grands interprètes, sur le modèle de La Folle Journée de Nantes ! En partenariat avec le CREA

Festival Tous en Sons

Aldebert Enfantillages, le concert dessiné

À chaque concert, il crée l’événement ! Pour l’ouverture du festival Tous en Sons, dont il est le parrain, Aldebert s’entoure de deux musiciens multi-instrumentistes et d’un illustrateur qui donne vie aux histoires désormais incontournables de ses albums à succès.

La symphonie des oiseaux

Fascinant et international !
Deux hommes imitent depuis l’enfance des chants d’oiseaux qu’ils glissent au milieu de sonates jouées par une violoniste et une pianiste classiques. Un concert poétique et surréaliste où d’un vol léger, des chants d’oiseaux s’élèvent au dessus des partitions de Satie, Tchaïkovski, Saint-Saëns... Un enchantement pour tous ! En partenariat avec Marseille Concerts

Récits de la Table Ronde Conte et musique Laurent Daycard

Il est ici question de Merlin, de Viviane, d’Arthur, de Guenièvre et d’autres chevaliers encore. Une vieille histoire d’une grande actualité…

Festival Mars en Baroque

La Contesa de’ Numi

(La querelle des dieux) Musique d’Antonio Caldara (1670-1736) Livret de Nicola Giuseppe Prescimonio (1669-1732) Orgue, clavecin et direction Jean-Marc Aymes – Concerto Soave Discorde au sommet de l’Olympe !

Michael Baremboim et Nathalia Milstein

Brahms Bartók Schuman : Un délice de musique de chambre…

Marie-Josèphe Jude

Mozart Chopin Schumann De Falla Un récital magistral et plein d’émotion.

L’Amour vainqueur

Un spectacle d’ Olivier Py (dès 9ans)
Peut-on triompher d’un général manipulateur, retrouver son bien-aimé et faire le bonheur d’autrui ? Oui, répond en chantant et dansant le spectacle d’Olivier Py ! Même dans un monde en ruines…Avec ses quatre comédiens et chanteurs, cette opérette d’aujourd’hui enchante et invite avec lucidité le spectateur à retrouver sa propre enfance.
– Playing The Room Trompette Avishai Cohen Piano Yonathan Avishai Un moment de jazz d’exception, à ne pas rater

Invasions Sonores !

Festival du GMEM
Fête sensuelle de la musique et du son ! Faire de la découverte de la musique vivante pour tous un moment intense et étonnant, joie de la musique d’aujourd’hui et de la création, joie de la rencontre avec les artistes, compositeurs, musiciens, inventeurs, virtuoses et danseurs ! 
Pour vous, une expérience inouïe sonore, visuelle, dansante, absolument singulière qui va vous transporter.

Muza Rubackyté Scarlatti Schubert Liszt

Une épopée musicale pianistique, au fil des touches…

Pierre Goy et Liana Mosca Ladurner Dussek

Un concert piano-violon joué sur instruments anciens et prestigieux.

Beethoven – Concert OSAMU Beethoven

Direction Sébastien Boin
L’Orchestre symphonique d’Aix-Marseille Université rend hommage à l’un des plus grands compositeurs. Sa 3e symphonie dite Héroïque exalte la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes. En quatre mouvements, une écriture harmonique déconcertante, une farouche énergie, une puissance mémorable. En partenariat avec Aix – Marseille Université et Marseille Concerts

La Criée fête le Cinéma !

Imaginé avec la complicité de William Benedetto et de l’équipe du Cinéma l’Alhambra. Un moment de cinéma, intense et profond. Trois journées ouvertes aux jeunesses marseillaises, à la découverte d’œuvres engagées aux récits puissants, points d’appui pour un regard, sans manichéisme, sur la complexité de notre société :

Les Misérables de Ladj Ly

Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin

Le court-métrage La Criée ToutCourt #9

À chaque édition, c’est la fête du court à La Criée ! Quel menu ! Fictions, films d’animation, documentaires… une sélection sur-mesure préparée avec le célèbre Festival du court métrage de Clermont Ferrand pour La Criée. Pépites pour les programmes « jeunesse » avec le Festival International du Film d’Aubagne – Music & Cinema, et enfin Carte blanche à l’imagination avec les étudiants du département SATIS (Sciences Arts et Techniques de l’Image et du Son de la Faculté des Sciences) d’Aix- Marseille Université, pour une soirée Ciné-concert et projections !

Festival En Ribambelle !

2020 Le Théâtre Massalia, La Criée, le Mucem et tous les théâtres partenaires continuent leur aventure pour la jeunesse avec cette 7ème édition du festival des arts de la marionnette et de l’objet pour tous ! Pour cette 7ème édition, deux spectacles à La Criée !


Soon & Ti-Soon

Dès 3 ans/Dès 18 mois
Deux spectacles de la Compagnie Le Vent des Forges
.
Lâcher la main de son papa, de sa maman, ce n’est pas si facile… mais cela fait grandir ! C’est ce que va découvrir Soon, petit garçon terriblement attaché à sa famille et héros d’un délicat spectacle sculpté sous nos yeux dans l’argile crue.
Déluge – Dès 6 ans Compagnie Sans Gravité Quel optimisme ! Alors que ses balles s’envolent au lieu de tomber et que le monde autour de lui périclite, un clown jongleur et magicien invente un quotidien sans gravité. Face au chaos, si on prenait la vie avec légèreté ? 
En Partenariat avec le Théâtre Massalia
.
Toute la programmation sur www.festivalenribambelle.com

Programmation du Théâtre de la Criée 2020 2021, pour conclure

Un magnifique programme pour la prochaine saison que vous pouvez découvrir en intégralité sur le site du Théâtre de la Criée, haut lieu de la culture à Marseille. Un nouveau hall, lieu artistique pour des expositions et de découvertes en tous genres nous y attend pour y vivre à nouveau, ensemble. En conclusion la parole reste à la maitresse des lieux :

« C’est Vital »

« Il faut nous souhaiter à tous, public compris, qu’on ouvre le théâtre d’une façon très organique et qu’on puisse dès septembre, se retrouver côte à côte avec des anonymes à gauche, à droite, avec celui, celle que je ne connais pas pour partager un moment très intense, partager le vrai temps qui passe, la consommation du temps ensemble et qu’on retrouve ce qu’on ne trouve qu’au théâtre, presque un corps à corps. Que ce virus s’éloigne et qu’il nous laisse vivre ces grands moments. Que le lien avec le public, avec celles et ceux qui aiment le théâtre, ne soit absolument pas distendu. Chaque fois que vous achetez une pièce de théâtre, bien sûr vous vous faites plaisir, ou vous faites plaisir en l’offrant, mais vous soutenez aussi des artistes en chair et en os C’est VITAL »

Rendez-vous le 19 septembre 2020 pour déguster, ensemble, des joies souveraines.
www.theatre-lacriee.com

Autres articles du même auteur :
Marcel Maréchal s’en est allé, La Criée pleure son mentor
La culture est « un Droit de l’Homme », le théâtre Toursky entre en résistance
En Avignon, « Le Balcon », un Théâtre « à la Vilar »
Si la Culture nous était comptée …
Albert Camus, un Étranger si Intime
La Culture face à la déshumanisation – Charlotte Delbo

Localisation : Marseille
Date : 22 juin 2020
anim art 2020 2021Centre Dramatique des Villages - Haut Vaucluse

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner
x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus