Accueil > Art > Spectacle Vivant > Du contemporain à l’Opéra Grand Avignon : Senza Sangue de Peter Eötvös

Du contemporain à l’Opéra Grand Avignon : Senza Sangue de Peter Eötvös

Création mondiale de la version scénique, Senza Sengue à l’Opéra Grand Avignon, composé et dirigé par Peter Eötvös. 

 

 Une femme, un homme, Albane Carrère et Romain Bockler, un décor sobre noir meublé d’une table, deux chaises, une histoire dramatique d’une rencontre…

 

« Le conflit dans Senza Sangue est associé à l’actualité politique, et c’est un élément contemporain. Lors d’une guerre civile, un commando de trois hommes assassine le père et le frère de la protagoniste qui n’est alors qu’une enfant, et dont la vie est sauvée par l’un de ces hommes. Au moment où l’histoire commence, seul ce dernier est en vie parmi les assassins, mais il est déjà âgé et désabusé. La femme, qui a probablement quelque chose à voir avec la mort des deux autres membres, arrive au kiosque à loterie du troisième homme. Il ressort de leur discussion que cette femme n’est pas venue pour se venger, mais pour être sauvée à nouveau : en unissant leur vie, ils pourront tous les deux obtenir la rédemption. Certaines questions particulièrement actuelles restent cependant en suspens : Comment la foi en un monde meilleur peut-elle donner l’absolution ?

La vengeance peut-elle être une solution pour sauver une vie brisée ? La lutte pour un monde meilleur était-elle inutile, si ce monde meilleur n’est resté qu’un rêve ? Nous n’aurons pas de réponses à ces questions. Les personnages de l’opéra savent seulement qu’ils sont liés l’un à l’autre depuis ce jour sanglant, et qu’ils ont besoin l’un de l’autre pour redonner du sens à leur vie. Cette idée est représentée par un magnifique symbole de la femme prononçant et reprenant son nom de naissance, qu’elle n’a pas utilisé depuis la disparition brutale de sa famille. »

 

Adapté du roman d’Alessandro Baricco (2002), l’opéra éponyme de Peter Eötvös conduit l’histoire dans l’intemporalité, une relation d’homme-femme liée au passé. 

 

Dimanche 15 mai à 14:30

Mardi 17 mai à 20:30

 

Création mondiale de la version scénique
Direction musicale : Peter Eötvös
Assistant à la direction musicale : Christian Schumann
Études musicales : Marie-Claude Papion

Mise en scène / Lumières : Robert Alföldi
Décors : Emmanuelle Favre
Costumes : Danièle Barraud

La femme : Albane Carrère
L’homme : Romain Bockler

 

Date : 14 mai 2016

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus