Accueil > Art > Spectacle Vivant > Opéra Avignon : « Les Amants Magnifiques », l’envers du décors de la comédie – ballet, signe d’optimisme !

Opéra Avignon : « Les Amants Magnifiques », l’envers du décors de la comédie – ballet, signe d’optimisme !

Rencontre avec le metteur en scène Vincent Tavernier et le costumier Erick Plaza-Cochet, au cœur des répétitions avec le ballet, chorégraphié par Marie-Geneviève Massé, de la comédie ballet « Les Amants Magnifiques ». Représentation à l’Opéra d’Avignon les 19 et 21 février 2017.

« Les Amants Magnifiques », une comédie ballet de Molière et Lully, sera à l’Opéra d’Avignon les 19 et 21 février 2017.

C’est assez fantastique de découvrir que des œuvres écrites il y a plus de trois siècles n’ont jamais été rejouées depuis, et ressortent en 2017 via une équipe qui défend le répertoire baroque.  C’est le cas pour ce spectacle « Les Amants Magnifiques », une comédie-ballet qui rassemble le théâtre, le chant, et la danse.

« Les Amants magnifiques » comédie musicale du XVIIe siècle

« Il se dégage un charme extraordinaire de la qualité du langage, un véritable optimisme, une force en tant que telle, qui est capable de nous toucher suffisamment pour nous transformer. L’art et la beauté, c’est une force qui agit. »

La mise en scène construite sur une réflexion par Vincent Tavernier et son équipe (Hervé Niquet – directeur musical, Claire Niquet décors, Erick Plaza-Cochet costumes, Marie-Geneviève Masset chorégraphie), est réalisée de manière éponyme de l’époque, en restant le plus possible fidèle aux visions de Molière et Lully.

Le rôle du metteur en scène est de coordonner la comédie ballet, avec le chant, la danse et le théâtre. Pour cela, comprendre, s’interroger ce que voulaient Molière et Lully sur les réactions du public, ce qu’ils souhaitaient provoquer comme sentiments ou comme émotions, furent les premières ébauches de travail de Vincent Tavernier « de façon à ce que le public d’aujourd’hui puissent éprouver les émotions similaires à celles qu’avait ressenti le public de l’époque, ce que Molière et Lully voulaient que le public ressente ».

347 années se sont écoulées entre la dernière représentation et celle d’aujourd’hui. Plus jouée depuis l’an 1670, les moyens de réalisation de décors ou de costumes ont certes bien évolué ! Un exemple à 360°, dans la réalisation du costume phare qui apparait in fine du Dieu Apollon, qui a suscité nombres d’heures de travail avec plis et strass posés à la main, incorporé de LED. Entre la coiffe, le pantalon et la partie haute, ce costume rassemble 1 400 LED, éclairées à l’aide de deux batteries, nous explique Erick Plaza-Cochet.

L’histoire de la pièce

Comédie en cinq actes en prose mêlée de musique et d’entrées de ballet, Les Amants magnifiques sont le spectacle total par excellence. La scène se passe dans la Grèce antique, parmi les vallons et les bois de la délicieuse vallée du Tempé… Deux grands rois rivalisent d’imagination pour gagner le cœur de la princesse Eriphile, en lui offrant tour à tour de somptueuses fêtes… Mais le vainqueur ne sera pas celui que l’on croit ! Sur ce scénario proposé par Louis XIV pour le carnaval de 1670, afin de manifester la suprématie de la France dans les arts de la scène, Molière et Lully convoquent tous les agréments de la comédie, de la musique, du chant, du mime et de la danse.

L’équipe artistique

Chanteurs

Climène, 1er Amour et 1ère Grecque : Margo Arsane
La Nymphe du Tempé, la Prêtresse :Lucie Roche
Caliste : Eva Zaicik
Tircis : Laurent Deleuil
Lycaste, 2ème Grec : Clément Debieuvre
Ménandre, 3ème Amour : Martial Pauliat
Philinte, 4ème Amour : Victor Sicard
Le Triton, le 1er satyre, le 3ème Grec :Virgile Ancely
Eole, le 2ème satyre : Geoffroy Buffières

Comédiens

La Princesse Aristione : Mélanie Lemoine
La Princesse Eriphile : Marie Loisel
Cléonice : Claire Barrabès
Sostrate : Laurent Prévôt
Iphicrate : Maxime Costa
Thimoclès : Benoît Dallongeville
Clitidas : Pierre-Guy Bluzeau
Anaxarque : Quentin-Maya Boyé
Cléon : Olivier Berhault

Danseurs

Anne-Sophie Berring, Berengère Bodénan, Romain Arreghini, Bruno Benne, Olivier Collin, Pierre-François Dollé, Robert Le Nuz, Artour Zakirov

Avec Le Concert SpirituelBallet L’Éventail et Ballet de l’Opéra Grand AvignonLes Malins Plaisirs

Dimanche 19 février 2017 à 14h30
Mardi 21 février 2017 à 20h00
operagrandavignon

Localisation : Avignon
Date : 18 février 2017

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus