Accueil > Art > Spectacle Vivant > Notre Sélection Opéra en Région SUD Mars 2019

Notre Sélection Opéra en Région SUD Mars 2019

Opéra en Région SUD Mars 2019

Un mois de mars très attendu pour le public lyrique de notre région avec de nombreuses productions et même la seule création mondiale de la saison théâtrale 2018 2019 à l’initiative de l’Opéra de Toulon.

Indéniablement, dans ce mois de mars, annonciateur du printemps, souffle un grand vent de liberté et d’évasion. L’Opéra de Nice, dès le 1er mars, nous convie à la nouvelle production : « The Rake’s Progress » ou « La Carrière du Libertin » d’Igor Stravinsky dans une mise en scène de Jean De Pange, puis suivront deux présentations de la légende de Faust, la première « La damnation de Faust » d’Hector Berlioz en version concert ; puis « Faust, une légende Allemande » un film muet, de 1926, du réalisateur allemand Friedrich Wilhelm Murnau, d’après l’œuvre de Goethe sur musique improvisée au piano par Jean-François Zygel. Enfin, fin mars, l’Opéra de Nice propose à son public « Jeanne au bucher » en version concert, sur le livret de Paul Claudel mis en musique par Arthur Honegger, avec Sylvie Testud dans le rôle de Jeanne d’Arc et Daniel Benoin en Frère Dominique.

Mozart sera également mis à l’honneur à Marseille et Monaco dans deux nouvelles productions, « Les Noces de Figaro » et « l’Enlèvement au sérail ». Monaco
nous proposera à la salle Garnier à partir du 22 mars pour 4 représentations « L’enlèvement au Sérail » dans une mise en scène de Dieter Kaegi ; puis l’Opéra de Marseille enchainera dés les 24 pour 5 spectacles « Le Nozze di Figaro » sur un livret de Lorenzo da Ponte inspiré de l’œuvre de Beaumarchais, dans une mise en scène et des costumes de Vincent Boussard.

Quant à lui, l’Opéra du Grand Avignon, nous divertira avec « Mam’zelle Nitouche » sur la musique d’Hervé et la joyeuse mise en scène de Pierre-André Weitz, qui signe également la scénographie, les costumes et le maquillage.

Enfin pour clore en beauté ce mois de Mars, l’Opéra de Toulon présentera deux spectacles, d’abord sur la scène nationale de Toulon « Le Liberté », la seule création mondiale de notre saison culturelle avec deux opéras de poche extraits du « Cosmicomiche » : « Un segno nello spazio » et « Tutto in un punto » d’Italo calvino sur les partitions de Michèle Reverdy et la mise en espace de Victoria Duhamel. Une folle aventure qui vise l’incommensurable en employant la lorgnette de l’humour dans l’apesanteur de la comédie italienne. Puis pour annoncer le printemps le 22 mars, l’irrésistible « Elixir d’amour »de Gaetano Donizetti dans une mise en scène de Stefano Mazzonis di Pralafera.

Alors prenez dés maintenant date pour vous imprégner de ces nouvelles productions qui ne pourront que séduire votre curiosité et votre appétit lyrique.

Sélection Opéra en Région SUD Mars 2019

toulon

“Le Cosmicomiche / Un segno nello spazio/Tutto in un punto”

Le Liberté, scène nationale mardi 12 mars à 20h30

Distribution :

Mélanie Boisvert : soprano
Albane Carrère : mezzo-soprano
Francesco Biamonte : baryton
Musiciens de l’Opéra de Toulon
Direction musicale : Léo Warynski

Présentation :

Le Cosmicomiche évolue dans un monde dénué de gravité où les cosmonautes, découvrent des sensations qui dépassent ce qu’un terrien peut connaître.
C’est de légèreté que se pareront nos trois chanteurs, chargés d’incarner tour à tour, le premier homme et sans doute le dernier qui s’appelle symboliquement « Qfwfq », une formule littéraire, autant que mathématique. Ils revêtiront avec une solennité « cosmo-comico-gonie  » une combinaison d’astronaute, dans laquelle est incrusté le motif du costume d’Arlequin, bouffon par excellence.
Dans la nouvelle qui suit, « Tout en un point », on apprend que si le big-bang a eu lieu, c’est parce qu’il fallait qu’existent les tagliatelles fraîches. Cette pirouette patriote ne pouvait que nous pousser à jongler avec les symboles de l’Italie dont Calvino porte haut les couleurs. Viser l’incommensurable en employant la lorgnette de l’humour dans l’apesanteur de la commedia, tel est le projet d’Italo Calvino dans « Le Cosmicomiche ».
Coproduction : Opéra de Toulon, Festival Présences Féminines et Le Liberté, scène nationale de Toulon
Dans le cadre de la 9e édition du Festival Présences Féminines
Projet soutenu par la Région Sud PACA Carte blanche aux artistes

Infos pratiques :

Le Liberté
Place de la Liberté – Toulon
www.operadetoulon.fr

Générique :

Musique de Michèle Reverdy
D’après deux nouvelles extraites de « Le Cosmicomiche » d’Italo calvino
Deux opéras de poche en création mondiale
Mise en espace : Victoria Duhamel
Costumes : Émily Cauwet-Lafont
Lumières : David Simon-Deshais

toulon

“L’Elixir d’amour”

Opéra de Toulon

Distribution :

Adina : Lucrezia Drei
Giannetta : Eleonora de la Peña
Nemorino : Santiago Ballerini
Belcore : David Bizic
Dulcamara : Pablo Ruiz
Orchestre et Chœur de l’Opéra de Toulon
Direction musicale : Valerio Galli

Présentation :

Parmi le corpus de 73 ouvrages composés par Donizetti et à côté des tragiques Lucia di Lammermoor, Anna Bolena ou Maria di Rohan, on compte nombre d’œuvres légères, dans la filiation directe de Rossini. L’Élixir d’Amour fait partie de cette veine comique. Suite à un désistement dans sa programmation, le directeur du Teatro della Canobbiana à Milan eut rapidement besoin d’un ouvrage lyrique. Dans l’urgence, le librettiste Felice Romani reprit un livret d’Eugène Scribe, Le Philtre, mis en musique avec succès en 1831 par Auber. Contre toute attente, L’Élixir d’Amour, composé en 15 jours, va devenir un des ouvrages les plus populaires de Donizetti. Il se maintient à l’affiche durant 33 jours avant de partir à la conquête de l’Italie, puis de l’Europe. Il demeure un des fleurons du répertoire lyrique.
Production Opéra Royal de Wallonie

Infos pratiques :

Opéra de Toulon
Place Victor Hugo – Toulon
www.operadetoulon.fr

Générique :

Musique de Gaetano Donizetti
Livret de Felice Romani d’après « Le Philtre d’Auber » d’Eugène Scribe
Création au Teatro della Canobbiana de Milan en mai 1832
Mise en scène : Stefano Mazzonis di Pralafera
Décors : Jean-Guy Lecat
Costumes : Fernand Ruiz
Lumières : Sylvain Geerts

nice

“Faust, Une Légende Allemande”

Opéra de Nice dimanche 17 mars à 20h00

Infos pratiques :

Opéra de Nice
4-6 Rue Saint-François de Paule – Nice
www.opera-nice.org

Générique :

Film muet du réalisateur allemand Friedrich Wilhelm Murnau, 1926
Scénario de Hans Kyser et Gerhart Hauptmann d’après l’œuvre de Goethe
Ciné-Concert : Musique improvisée au piano par Jean-François Zygel
Présentation :
Un des films les plus ambitieux de l’histoire du cinéma. Murnau a voulu dépeindre l’affrontement de Dieu et du Diable, de la lumière et de l’obscurité, de l’homme et des forces occultes, grâce à une utilisation maximale des pouvoirs du cinéma dans les domaines de l’espace, de la photographie, de l’interprétation.
« J’aime le mythe de Faust, cet homme qui refuse les limites de l’être humain et le passage du temps. Mais le Faust de Murnau n’est ni celui de Goethe, ni celui de Gounod, ni même celui de Berlioz. C’est par amour, et pour soulager ses prochains frappés par la peste, qu’il cède à la tentation satanique. Ses remords, sa faiblesse, son tourment le rendent terriblement émouvant et proche. On aimerait le prendre dans nos bras, et sa rédemption finale nous apaise… » Jean-François Zygel
Présenté en collaboration avec la Cinémathèque de Nice à l’occasion du Centenaire de la création des Studios de La Victorine

nice

“Jeanne au bucher”

Opéra de Nice samedi 29 à 20h00 et le dimanche 30 à 15h00

Distribution :

Sylvie Testud : Jeanne d’Arc
Daniel Benoin : Frère Dominique
Virginie Maraskin : Soprano
Corinne Parenti : Soprano
Claudia Cesarano : Alto
Franck Bard : Ténor
Ioan Hotensche : Baryton
Orchestre Philharmonique de Nice
Chœur Philharmonique de Nice – Chef de chœur : Giulio Magnanini
Coro Filarmonico Musica Nova San Remo – Chef de chœur : Paolo Caravati
Chœur d’enfants de l’Opéra de Nice – Chef de chœur : Philippe Négrel
Direction musicale : György G. Ráth

Présentation :

Saint Dominique ou frère Dominique vient faire le récit de la vie de Jeanne d’Arc lors de l’épreuve du bûcher. Dans ces derniers instants Jeanne a perdu toute compréhension dans sa foi et le doute envahi son esprit. Alors s’installe un dialogue où s’alternent des scènes essentiellement parlées entre Jeanne et Frère Dominique, reconstituant le passé. Le narrateur fait défilé dans l’ordre chronologique inversé, le procès de Rouen, l’arrestation à Compiègne, le couronnement à Reims puis l’enfance de Jeanne. Forte de ce dialogue, Jeanne retrouve le sens de sa vie dans sa vocation initiale et dans sa foi en Dieu et en l’amour. Elle pourra ainsi transcender l’instant de son martyr et affronter enfin les flammes qui lui apportent la délivrance dans la mort et l’accession à la sainteté.

Infos pratiques :

Opéra de Nice
4-6 Rue Saint-François de Paule – Nice
www.opera-nice.org

Générique :

Version concert
Musique d’Arthur Honegger
Livret de Paul Claudel
Création à Bâle en mai 1938 et en version scénique à Zurich, à l’Opernhaus en juin 1942

Saison Culturelle Carpentras - AnimartCentre Dramatique des Villages - Haut Vaucluse

Les vidéos les + vues

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus