Maisons d’Opéra de la Région Sud – nos rendez-vous pour la saison 2018-2019

25 septembre 2018

Les Maisons d’Opéra de la Région Sud – Provence Alpes Côte d’Azur se préparent à ouvrir le rideau sur la nouvelle saison lyrique 2018-2019, ainsi d’Avignon, Marseille, Toulon, Nice et Monaco, nous aurons un choix varié de représentations avec des rendez-vous à ne pas manquer. Dés le mois de septembre, les différents orchestres seront à l’honneur avant la reprise des premiers ouvrages lyriques et des spectacles de danse en octobre.

Un début de saison prometteur, sous le signe de la musique symphonique

Le 15 septembre, c’est l’Opéra de Toulon qui ouvrira la saison culturelle lors d’un concert intitulé “Virtuose” avec la participation du violoncelliste Gauthier Capuçon. Ensuite suivront : Marseille le 16, Monaco le 21, puis Cannes et Nice le 22 septembre. En ce qui concerne les programmations lyriques, Marseille nous propose le 2 octobre en ouverture des saisons lyriques de la Région Sud, un opéra de Giuseppe Verdi, Simon Boccanegra dans une mise en scène de Leo Nucci.

Une saison riche en événements artistiques et productions lyriques

La Saison prochaine sera donc riche en événements, en particulier à Nice avec une belle unité de programmation autour du thème de Faust, et hélas, la recherche vaine de notre éternelle jeunesse ! à l’affiche en décembre, la version chorégraphiée d’Eric Vu-An sur la musique de Gounod, dont nous commémorons en 2018 le 200ème anniversaire de la naissance, mais aussi en mars le concert symphonique de “la damnation de Faust” de Berlioz, puis l’improvisation de Jean-François Zygel sur le film muet de Friedrich Wilhelm Murnau de 1926, sans oublier la présentation de “Faust” l’opéra de Gounod en mai, dans une mise en scène de Nadine Duffaut. Une autre belle thématique, celle du tryptique “Verdien” de l’Opéra de Monte-Carlo avec Luisa Miller, Falstaff et Otello, qui allie des œuvres du grand répertoire et des ouvrages un peu moins représentés. La seule œuvre en création mondiale de cette saison, sera donnée en mars à Toulon, “Le Cosmicomiche” de Michèle Reverdy dans une mise en scène de Victoria Duhamel. A mentionner également en avril à l’Opéra de Toulon l’hommage mérité au compositeur italien Gian Carlo Menotti, décédé il y a tout juste 10 ans à Monaco.

Une petite analyse chiffrée des Maisons d’Opéra de la Région SUD

Nous nous sommes intéressés à faire une étude comparative des Maisons d’Opéra de la Région Sud ; la saison des cinq Maisons d’Opéras sera riche de 30 productions lyriques, dont 6 de compositeurs français et 12 œuvres en nouvelles productions, une seule sera en création mondiale. Toutes ces productions seront confiées à des metteurs en scène de renom. Cela représente 104 soirées proposées à un large public avec de nombreuses actions éducatives destinées aux jeunes auditeurs avec des rencontres, des conférences ou des apéro-concerts présentés par des artistes, des musicologues ou des journalistes spécialisés. Sans oublier les improvisations musicales sur des films muets, qui nous font renouer avec une époque importante de notre histoire musicale et notre patrimoine culturel.

Les habitants de notre région auront donc un large choix de sorties lyrique et musical où les concerts symphoniques et la danse proposent également une vaste palette de choix culturels.
Il est important de rappeler que plusieurs maisons d’opéra ont leur propre orchestre et ballet en résidence, ce qui, bien évidemment, enrichit la programmation tout au long de leur saison artistique.

Projecteur TV présentera à partir de septembre les “Rendez-vous” à ne pas manquer des principales scènes artistiques de la Région SUD.

A partir de la rentrée, nous vous proposerons au environ du 20 de chaque mois notre sélection Opéra, Danse et Musique, une sélection de la rédaction à ne pas manquer du monde lyrique, symphonique et chorégraphique de la Région Sud.
Notre volonté : Projecteur TV est là pour vous faire partager la passion des voix, de la scène et vivre avec vous ces instants de beauté et de bonheur dans une région fière de son patrimoine et sa diversité artistique.

J’aimerais enfin, tout comme dans la présentation de la saison dernière, laisser la parole à Jean-Louis Grinda, directeur de l’Opéra de Monte Carlo et des Chorégies d’Orange : “Comme le peintre a ses teintes, un directeur d’opéra a matière à recréer chaque année un programme différent riche d’expressions nouvelles, de choisir l’harmonie qu’il veut partager, de donner à chacun l’espace nécessaire pour exprimer ses émotions et sa virtuosité”.

© Photo à la Une : Opéra de Monte Carlo – Société des Bains de Mer de Monte-Carlo