L’invitation au Château par de jeunes talents, au Théâtre Toursky

28 octobre 2018

Richard Martin a ouvert son théâtre aux jeunes talents ce samedi 27 octobre : les artistes de la Compagnie Oxygène, pour une interprétation de  ” L’invitation au Château ” de Jean Anouilh.

Des jeunes comédiens, issus du Cours Simon, ont interprété avec talent, finesse et humour devant une salle attentive à la découverte de nouveaux talents, comme le veut l’état d’esprit du théâtre Toursky.
Une invitation au château plutôt réussie, par la métamorphose des comédiens, où le public est convié au bal du château, mais pas n’importe lequel . Diana voulait Horace, mais elle a dû se rabattre sur son jumeau, Frédéric, tous deux incarnés par Edouard Dosseto, qui avec souplesse, tombe le masque de l’un ou de l’autre, et laisse libre à la réflexion.

Leurs fiançailles se préparent dans le château de la vieille tante Desmermortes. Ce devait être un bal tout ce qu’il y a de plus conventionnel… Mais Horace s’ennuie beaucoup trop au château pour laisser cette union se faire. Il va inventer une machination sans pitié pour faire tomber les masques et bousculer le bal. Convives fous, danses, fourberies et pots de vin sont au rendez- vous…

De la légèreté au théâtre de boulevard, la pièce permet de raconter des histoires sur le pouvoir de l’argent, appuyées par la mise en scène réalisée avec finesse de Charlène Lauer,

D’intrigues du château aux liaisons dangereuses, c’est une invitation à la découverte des personnages entre artifice et réalité, masques ou marionnettes, dans un monde burlesque et absurde, que les artistes convient le public.

Marie Behar, Édouard Dossetto, Charlène Lauer, Emmeline Naert, Alexandre Schuers et Alexandre Serret ont livré aux spectateurs un théâtre riche et divertissant, par leur fraîcheur d’interprétation, leur composition dans les personnages avec humour et sournoiserie.

Des valeurs de proximité entre les comédiens et le public, qui rejoignent celles du Théâtre Toursky, ce lieu culturel implanté dans le quartier le plus populaire de la ville de Marseille, qui avec longue haleine, donne un nouveau souffle au théâtre .