La Voix Humaine, par Caroline Casadesus – Festival de Lacoste

18 août 2018


“C’est une oeuvre que Poulenc qualifiait de monstrueuse et je pense qu’il faut effectivement quelques cicatrices pour pouvoir l’interpréter …” nous confie Caroline Casadesus après son interprétation.

“La Voix Humaine”sur un texte de Jean Cocteau, tragédie lyrique adaptée en musique par Francis Poulenc, fût interprétée par Caroline Casadesus, dans le cadre du Festival Cardin 2018, dans l’enceinte du Château de Lacoste.

Pièce courte en un acte d’une quarantaine de minutes, cela suffit pour ne pas ressortir indemne de cette oeuvre, autant pour l’artiste que pour le public. Forte en émotions, l’histoire déchirante d’une femme qui passe son temps à attendre l’homme qu’elle aime. Le téléphone sonne. Son amant l’appelle pour lui annoncer qu’il va la quitter car il va en épouser une autre . Monologue lyrique tourmenté par des vaques d’émotions, entre la passion et l’impossible, la tendresse et le désespoir, de la folie au calme, elle tente de le reconquérir par le seul lien, le téléphone dont la ligne reste brouillée par des interférences d’autres appels réceptionnés par l’opératrice.

Composée en 1930, cette tragédie adaptée à l’époque pour la soprano Denise Duval, trop peu interprétée, reste pourtant intemporelle avec nos lignes téléphoniques interférées par les réseaux saturés .

“Il faut quelques rides, il faut avoir vécu la passion, la rupture amoureuse pour pouvoir incarner ce rôle …”

Oeuvre singulière et splendide, elle requiert une exigence vocale lyrique qui exprime à la fois la sensualité, la sensibilité, et le lyrisme de Francis Poulenc. Par ses qualités vocales et théâtrales entre passion et désespoir, Caroline Casadesus se lie a cette femme parfois fragile à fleur de peau,  parfois sorcière de sa violence, victime de sa déchirure sentimentale,  pour jouer le tourment amoureux entre passion, mensonge , renoncement et désespoir.

Mise en scène par Juliette Maihlé, qui a souhaité porter une touche d’humour à cette tragédie de La Voix Humaine, Caroline Casadesus était accompagnée au piano par Jean-Marc Bouget.

Petite fille de l’actrice Gisèle Casadesus et fille du chef d’orchestre Jean-Claude Casadesus, la soprano interprète un large répertoire, allant du lyrique au jazz en passant par des créations originales .