Accueil > Art > Spectacle Vivant > «Idomeneo» ou la malédiction vaincue par une histoire d’Amour fou, à l’Opéra d’Avignon

«Idomeneo» ou la malédiction vaincue par une histoire d’Amour fou, à l’Opéra d’Avignon

Grâce à une nouvelle production de l’Opéra Grand Avignon, l’Opéra en trois actes de Wolfgang Amadeus Mozart « Idomeneo » a été donné les vendredi 25 et dimanche 27 mars sur la scène de la Grande Maison lyrique avignonnaise. Une distribution étincelante, des décors et des costumes parfaitement réussis, comme les prestations des chœurs de l’Opéra Grand Avignon et de l’Orchestre National Avignon-Provence, ont été particulièrement appréciés par un public enthousiaste.

Idomeneo Mozart Opera Avignon

Idomeneo, l’opéra mythique de Mozart à l’Opéra Grand Avignon, programme de la saison 2021-2022.
Mise en scène, scénographie, costumes : Sandra PocceschiGiacomo Strada .

Sur le livret en italien de l’Abbé Giambattista Varesco et d’après Idoménée d’Antoine Danchet, dont la première représentation fut donnée le 29 janvier 1781 au Cuvilliés-Theater à Munich, Idomeneo ce grand opéra de Mozart, produit pour la première fois à l’Opéra Grand Avignon, a recueilli les ovations du public, grâce, entre autres, à la direction musicale de Débora Waldman, qui, une fois de plus a véritablement sublimé l’Orchestre National. Les Chœurs de l’Opéra Grand Avignon, sous la direction d’Aurore Marchand, ont eux aussi participé grandement à la réussite des deux soirées, les chœurs notamment du 1er acte ayant été parfaitement réalisés.

Idomeneo Opera Avignon 2022

Idomeneo, ou la malédiction vaincue par une histoire d’Amour fou.

C’est âgé seulement de 25 ans, que Mozart affiche sa maturité musicale dans Idomeneo. A partir de l’Odyssée, il s’agit ici de conter le retour du roi Idoménée en Crète. Considéré comme un monument de la dramaturgie, c’est sur toile de fond d’une énorme tempête, rentrant de la guerre de Troie, qu’Idoménée, roi de Crète, promet à Neptune de lui offrir en sacrifice le premier humain venu pour le sauver des éléments. Sauf que ce personnage sera son propre fils qui l’accueille à son arrivée. En offrant sa vie en échange de celle d’Idamante (fils d’Idoménée), qu’elle aime et dont elle est aimée, Ilia (fille du roi Priam et prisonnière à la cour du roi de Crète), parvient enfin à faire fléchir Neptune et à délivrer Idoménée de son funeste vœu.

Jalousie, malédiction et Amour fou sont au programme pour un opéra qui se positionne en prélude aux chefs-d’œuvre à venir composés par Wolfgang Amadeus.

C’est pour honorer la commande du Prince-électeur de Bavière, que Mozart choisit en 1780 un sujet mythologique. Si Luciano Pavarotti et Placido Domingo s’étaient illustrés dans le rôle-titre, c’est le ténor américain Jonathan Boyd qui a assuré à l’Opéra Théâtre Grand Avignon ce rôle particulièrement exigeant. Le grand ténor s’était déjà illustré dans Peter Grimes de début de saison, mis en scène par Frédéric Roels lui-même.

Idomeneo, Une distribution étincelante sur la scène de l’Opéra Grand Avignon !

Avec Jonathan Boyd dans le rôle titre, Albane Carrère pour Idamante, Chiara Skerath (Ilia), Serenad Uyar (Elettra), Antonio Mandrillo (Arbac), Yoann Le Lan (Grand Prêtre de Neptune) et Wojtek Smilek (La voix), on ne pouvait s’attendre qu’à deux soirées d’exception. A noter également les prestations de Ninon Massery et Clelia Moreau dans les Deux Crétoises et de Julien Desplantes et Augusto Garcia (Les deux Troyens).

Idomeneo : originalité et excellence d’interprétation

Certes, Idomeneo n’est pas l’opéra de Mozart le plus joué. C’est aussi une bonne raison d’apprécier cette production, qui, au-delà de sa qualité d’interprétation, présente une certaine originalité, en parfaite adéquation avec la volonté de renouveau affichée par le directeur de l’Opéra Grand Avignon Frédéric Roels en début de saison.

Les œuvres les plus connues de Mozart

Entre 1767 et 1791, Mozart a écrit 27 opéras, de plus ou moins grande importance. Avec Idomeneo créé en 1761, Mozart préfigure ses grandes œuvres avec L’enlèvement au Sérail qui lui succèdera dès l’année suivante, puis le début des chefs-d’œuvre Les Noces de Figaro en 1786, Don Giovanni en 1787, Così fan tutte en 1790, La Flûte enchantée en 1791 et enfin son dernier opéra La Clémence de Titus, qui revient au genre seria.

Jonathan Boyd Idomeneo Avignon-Chiara Skerath Ilia

Chiara Skerath (Ilia) et Jonathan Boyd (Idomeneo)

Idomeneo à l’Opéra d’Avignon, des solistes exceptionnels

Jonathan Boyd (ténor)

Originaire de Corning, New York, le ténor Jonathan Boyd (Idomeneo) se produit régulièrement tant à l’opéra qu’en concert, en Europe, aux Etats-Unis ou en Amérique du Sud.

Albane Carrere (mezzo-soprano)

La mezzo-soprano française Albane Carrère (Idamante) est née à Vienne en Autriche. Après avoir obtenu une Maîtrise en Sociologie à l’Université Libre de Bruxelles, elle entre au Conservatoire Royal de Musique et au Koninklijk Conservatorium, où elle termine ses études diplômées avec grande distinction.

Albane Carrere - Chiara Skerath idomeneo Avignon 2022

Chiara Skerath (soprano)

Chiara Skerath, (Ilia) Acclamée par la critique pour « sa technique brillante » et son « timbre velouté », la jeune soprano Suisse a dernièrement fait des débuts remarqués dans les rôles de Mélisande à l’Opéra National de Bordeaux, Poppea à l’Opéra de Nantes ainsi que dans plusieurs productions à l’Opéra National de Paris.

Serenad Uyar (soprano)

La soprano franco-turque Serenad Uyar (Elettra) est lauréate de plusieurs concours. Elle fait partie pendant quelques saisons de la troupe du Deutsche Oper de Berlin, ce qui lui permet d’aborder les grands rôles du répertoire.

Idomeneo Choeurs opera Avignon

Antonio Mandrillo (ténor)

Le ténor Antonio Mandrillo (Arbace) a obtenu son diplôme à Parme en 2019 avec félicitations.

Yohann Le Lan (ténor)

Yohann Le Lan (Gran Sacerdote di Nettuno) Clarinettiste de formation, a découvert le chant lyrique à l’âge de 18 ans et décide de s’y consacrer parallèlement à son parcours d’instrumentiste.

Wojtek Smilek (basse)

La Basse originaire de Pologne, Wojtek Smilek (La Voce) a fait ses études de chant à l’Académie de Musique de Cracovie. En 1992, il obtient à l’unanimité le Grand Prix du Concours Bellini en Sicile. Il chante alors au Festival de Radio France et Montpellier dans Rienzi de Wagner, Sigurd de Reyer, Missa di Gloria de Puccini.

Localisation : Avignon
Date : 4 avril 2022

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus