Festival Les Nuits Flamenca : un mois de juillet à Aubagne sous le charme du Flamenco

29 août 2018


Aubagne – “Festival les Nuits Flamenca” – 7 juillet 2018
“Sinfonia Flamenca”, une œuvre de Juan Carmona en création mondiale pour guitare et l’Orchestre Régional Avignon-Provence, direction musicale : Samuel Jean

Si la force de notre belle Ville d’Avignon est d’être classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO, l’Orchestre Régional Avignon-Provence, sous l’impulsion de son directeur artistique Samuel Jean et son directeur général Philippe Grison, nous ont offert pour cette fin de saison 2017 2018 un hommage légitime à la découverte de patrimoines témoins de l’évolution des Cultures du Monde.

Après un concert dédié à Jean Sébastien Bach avec au programme une très belle Messe en Si, la seule partition classique a être inscrite au Patrimoine Mémoire du Monde de l’UNESCO, il était logique que l’orchestre mette en valeur les Patrimoines Immatériels en ayant une attention particulière pour le Flamenco avec un concert à Aubagne. Puis l’orchestre a participé au Festival de Martigues, lors d’une même soirée, avec les moines et maîtres Kung-Fu du monastère de Shaolin, dont la tradition ancestrale remonte au XVème siècle dans la Province du Henan au centre de la Chine ; une province connue pour être le berceau de la Civilisation Chinoise. Sans oublier, bien sûr, le dernier concert de la saison le 27 juillet à Argenton-Sur-Creuse, au cœur du Berry. Une ville située entre les châteaux de la Loire et les premiers contreforts du Massif Central, dans le cadre du “Festival Debussy” et la commémoration du 100ème anniversaire de la mort du célèbre compositeur et maitre incontesté du patrimoine et du panorama musical français.

“Le Flamenco”, une expression artistique inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO

A Aubagne, l’Orchestre d’Avignon nous a invités à partager une rencontre insolite avec une création mondiale, “Sinfonia Flamenca”, de Juan Carmona, également directeur artistique du festival “Les Nuits Flamenca”. Nous avons pu découvrir cette nouvelle version de l’œuvre qui partira prochainement en tournée au Japon. Cette soirée a vraiment été de grande qualité avec un ensemble instrumental typiquement Andalou, un orchestre classique et des danseurs Flamenco remarquables. Des ensembles qui, dans leur parfaite harmonie, ont su nous transmettre toute la fougue de cette expression culturelle classée, en 2010 par l’Espagne, à l’UNESCO. Le compositeur Juan Carmona, également soliste lors de ce concert, est l’un des meilleurs guitaristes de sa génération. Il nous a offert dans la plus pure tradition Sévillane une oeuvre où la guitare flamenca est reine, et où deux univers que tout semblerait opposé s’unissent pour une rencontre à l’occasion d’un événement unique dans l’alchimie du Beau. Un résultat plein de promesse et particulièrement captivant entre les univers de la musique classique et traditionnelles.
Une direction de Samuel Jean, qui a su laisser toute sa place aux couleurs musicales du Flamenco et à l’excellence de l’orchestre d’Avignon ; une direction toute en intelligence et brillance qui allie ces deux expressions musicales pour la plus grande joie d’un public nombreux et fidèle. Un événement, qui n’en doutons pas, est en train de devenir un fleuron du développement culturel et des échanges transméditerranéens de la Région Sud Provence Alpes Cote d’Azur.

“Mercedes Ruiz, une grande “Bailaora” en colombe de la paix”

En deuxième partie de la soirée, nous avons eu le privilège de pouvoir assister à la performance artistique de Mercedes Ruiz, la grande danseuse “Bailaora”. Elle a indéniablement su nous séduire et nous captiver avec un nouveau spectacle, “Déjame que te baile”. Une force magique la faisait vibrer et envoûter son public durant tout le déroulement de sa prestation artistique, où l’on ressentait toute la fougue, l’impétuosité mais aussi la fibre et la sensibilité de l’âme Andalouse. Une façon au combien subjuguante de ressentir et d’apprécier plus particulièrement cet Art issu du croisement des cultures du Califat de Cordou dans le triangle des villes Andalouses de Triana (Séville), Jerez et Cadix, berceau du Flamenco.

Un souvenir riche en émotion auquel à participé Projecteur TV lors du “Festival les Nuits Flamenca“, avec des concerts, des rencontres, des expositions et de nombreuses animations pour cette 4ème édition très prometteuse ; nous ne pouvons qu’être certain du bel avenir de ce “Festival les Nuits Flamenca” à Aubagne, dans la découverte d’un univers patrimonial encore trop peu connu en France, et un seul chant d’espérance : “Viva Flamenco et Viva España!”.

Vous pouvez découvrir le Festival en visitant leur site : www.lesnuitsflamencas.fr
Pour plus d’informations sur l’orchestre d’Avignon et découvrir sa nouvelle saison : www.orchestre-avignon.com

© Photo à la Une : Juan Conca
© Vidéos Béatrice Gernez