Accueil > Art > Spectacle Vivant > Festival de Lacoste 2017 : De l’amour à Mozart par Pierre Cardin

Festival de Lacoste 2017 : De l’amour à Mozart par Pierre Cardin

C’est chez lui, au Château du Marquis de Sade de Lacoste, que Pierre Cardin nous a reçus pour présenter la 17ème saison du Festival Lacoste, dont il est l’initiateur. L’art lyrique et le théâtre y seront mis en avant entre le 16 et le 20 juillet prochains.

festival-de-lacoste-2017-pierre-cardin-programmation

Le Festival de Lacoste 2017 prendra place au château de Pierre Cardin du 16 au 20 juillet prochains. Accueil chaleureux, humain de ce grand créateur de couture, parfum et mécène, dont son nom figure à l’international,  qui dès son entrée en salle, embrasse et remercie les journalistes.

« Si je suis célèbre, c’est grâce à vous, merci, merci, merci …. »

Aux côtés d’Eve Ruggiéri, directrice de la programmation, et Jean-Pascal Hesse, son proche collaborateur et conseiller, Pierre Cardin lance la saison 2017 du Festival de Lacoste 2017, un festival d’art vivant, de l’opéra au théâtre, qui parle de Mozart et d’amour, dans un lieu insolite que sont les carrières du château du Marquis de Sade.

Festival de Lacoste 2017, un festival qui invite à la découverte de jeunes talents

Dimanche 16 juillet (21h)
A travers la passion musicale exprimée par Eve Ruggiéri lors de la présentation des artistes qu’elle a programmés, on y découvre des petits trésors de talents, pour certains en débuts de carrière, qui suivront sans aucun doute, le chemin de Sonya Yoncheva, soprano bulgare encore inconnue du public il y a 4 ans, qu’Eve Ruggiéri avait découverte par hasard, et qui aujourd’hui est d’une renommée internationale. Elle ouvrira le Festival d’art Lyrique dans un récital autour de Massenet, Puccini et Chopin.

Mardi 18 juillet (21h)
Des jeunes talents à découvrir autour d’une oeuvre majeure de Mozart, le Requiem. Connue du public mélomane ou néophyte, la dernière oeuvre inachevée par ce génie de compositeur que fût Mozart, écrite au portes du paradis, sera interprétée par des noms sans doute peu connus du public élitiste, mais à l’ombre d’une carrière prometteuse .
Florent Héau (clarinette) Jodie Devos(soprano) Tristan Llyr Griffiths (ténor) Delphine Haidan (Mezzo) François Lis (Basse) Le Choeur Stella-Maris et l’Orchestre Promethée.

Vendredi 21 juillet (21h)
A travers Mozart, Eve Ruggiéri racontera l’histoire de « Mozart fait chanter les Castrats » accompagnée musicalement par Ambroisine Bré, excellente jeune mezzo-soprano, Yoshiko Moriai, tout aussi talentueuse pianiste japonaise.
Une histoire sur la rencontre des premiers castrats, en Italie. Mozart, jeune compositeur à peine âgé de 14 ans est entrain de muer. « Il en est tout triste »  s’exclame son père Léopold.  Il va être conquis par ceux qui au prix d’une douloureuse opération les privant de toute descendance, ont pu garder leur voix d’enfant…

Les autres RDV du festival, de l’Art lyrique au théâtre…

Samedi 22 juillet (21h)
Opéra de Didon et Enée, en partenariat avec les Musicales du Luberon – Opéra de Purcell, répertoire baroque, sous la houlette de l’Académie baroque européenne d’Ambronay, qui constitue une étape importante dans l’évolution des jeunes artites européens en début de carrière .
Sa direction a été confiée à Paul Agnew, qui en assurera pour la première fois, la direction musicale, pédagogique et mise en espace.

Lundi 24 juillet (21h)
Influences de Fado, de pop, de musique kolk et classique, découverte de Dulce Pontes, auteur, compositrice, interprète née au Portugal, en concert.
Elle chante dans sa langue maternelle, mais aussi en espagnol, galicien, mirandais, italien, anglais, arabe et grec…

Côté théâtre :

Samedi 15 juillet (21h)
Seul…avec vous, one man show de Michel Drucker

Lundi 17 juillet (21h)
Les Trois Feydeau, mise en scène de Gérard Chambre. « On purge bébé » (autobiographie de Feydeau bébé) – « Mais ne te promène pas toute nue » (autobiographie de Feydeau en pleine gloire) – « feu la mère de Madame » (projection autobiographique de Feydeau en fin de vie dans un habitat psychologique où il se prend pour Napoléon 3).
C’est du Feydeau, légé, décalé, coloré !

Jeudi 20 juillet (21h)
Parlez moi d’amour au lit, nouveau spectacle de Gérard Chambre.
Y a t-il un sujet plus important que l’Amour? plus étonnant, plus … excitant ?
La réponse est à découvrir au Festival de Lacoste, avec six comédiens et chanteurs qui se retrouvent à ‘l’Hôtel des Amours », en peignoirs de bains, déshabillés voluptueux, chemise de nuit, pyjama vintage…mais qui ne parlent d’Amour qu’au Lit !

Réservations au 0892 68 36 22
Informations au 04 90 75 93 12
www.festivaldelacoste.com – www.pierrecardin.com

Tarifs entre 40 et 150€ selon les catégories d’emplacement et spectacles.

Localisation : Lacoste
Date : 4 mai 2017

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner

Communiquez sur Projecteur TV

ENTREPRISES, COLLECTIVITÉS, ACTEURS CULTURELS
Pour promouvoir votre marque, votre territoire, vos événements

Découvrez nos services

x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus