Accueil > Art > Spectacle Vivant > Echoa : le cri du coeur d’un spectacle musique et danse non formaté

Echoa : le cri du coeur d’un spectacle musique et danse non formaté

À l’Autre Scène du Grand Avignon avait lieu ce samedi 16 décembre, le spectacle Echoa.
Une création de la compagnie Arcosm, spectacle universel qui mêle la danse et la musique, quelque soit l’horizon.
Nous avons assisté au spectacle lors d’une représentation pédagogique devant un très jeune public.
Des regards égayés, intéressés, curieux, à l’écoute d’un vibraphone ou d’une percussion, rythmant la danse classique ou contemporaine, agrémenté de chant.

Crée en 2001, Echoa est le premier spectacle de la Compagnie Arcosm, fondée par Thomas Guerry et Camille Rocailleux. Une union entre la danse et la musique où les deux fondateurs se sont rencontrés au Conservatoire de Lyon.

Echoa : Inventer un vocabulaire entre la musique et la danse

Echoa, c’est un spectacle qui raconte l’histoire entre la danse et la musique, mais sous un autre regard. L’idée de base de ce spectacle est de changer le rapport entre la danse et la musique. Avec plus de 950 représentations en France et à l’Étranger,  ce spectacle a atteint sa majorité, tout en gardant cette fraicheur et une forme d’insouciance, où l’improvisation prend place et les interprètes alternent .

La chorégraphie ne s’est pas écrite en rapport entre la musique et la danse…
On n’a vraiment eu aucune logique d’écriture. On essayait des choses … comme des jeunes sortis de l’école qui se disent : « et ça si c’était possible ? »  On a quand même abordé une manière d’écrire, mais cela venait tantôt de la musique, tantôt de la danse.

Un parcours atypique et typique pour chacun des interprètes de la Compagnie Arcosm

 Matthieu Benigno : percussionniste

J’ai commencé par la musique par le violon et la percussion au Conservatoire de Nice, et de Lyon. J’ai toujours été curieux des autres pratiques : la danse, le théâtre… Quand j’ai rencontré Thomas, il a été intéressé par mon profil, parce qu’il voyait que j’étais quelqu’un de curieux et que je n’avais pas peur de mettre en danger sur la Scène. Il m’a dit : « viens je vais t’apprendre à danser sur scène » ! J’avais envie. Je n’avais pas peur.

Thomas Guerry : chorégraphe, danseur, co-fondateur de la Compagnie Arcosm

Je suis rentré au Conservatoire Régional de Lyon, puis au Conservatoire National Supérieur, où j’ai rencontré Camille Rocailleux et tout a commencé. Nous avons créé le projet .

Emmanuelle Gouiard, danseuse

J’ai un parcours vraiment basique . C’est à dire, petite, la découverte de la danse, modern jazz, ce qui se faisait à l’époque. Je suis rentrée au Conservatoire de Clermont-Ferrand en danse classique. J’ai découvert assez tard la danse contemporaine, et toutes les possibilités que cela offrait en tant qu’interprète, et notamment aux autres arts, le théâtre, la musique …. J’ai toujours été très attirée par la musique et la percussion. Lorsque s’est offert à moi cette proposition de la part de Thomas, de faire partie du projet, j’ai foncé tête baissée ! Cela m’a permis de découvrir énormément de choses que je n’aurai jamais penser faire un jour. Chanter sur scène … je n’ai jamais chanté de ma vie. Développer tout le côté théâtral, et ce partage avec les interprètes sur la scène, c’est un vrai bonheur !

Mathieu Ben Hassen, percussionniste

J’ai commencé tardivement la musique classique, vers l’âge de 14 ans. J’ai débuté par la batterie, le métal, le punk, les cheveux longs, tout ce qui va avec !
À partir du moment où j’ai commencé cela, je savais que je voulais faire que de la musique dans ma vie. Le lycée m’ennuyait profondément … Et malheureusement, on n’étudiait pas la batterie en Musique-Études à cette époque là. J’ai étudié la batterie classique, non pas par dépit, mais je ne voulais pas continuer le lycée . « Tout sauf le lycée. » J’ai appris à jouer de la guitare, du tronbonne, du piano, du chant choral. Je me suis tourné vers la composition, puis, j’ai beaucoup accompagné des cours de danse pendant des années. Quand Thomas m’a proposé une reprise de rôle, c’était l’univers parfait entre la rencontre de la percussion et de la danse.

Echoa, un spectacle où l’essence des sens et des sons se connectent

Echoa est un cri du coeur. Ce n’est pas un spectacle pour plaire à tel ou tel public. C’est la jeunesse, l’insouciance de la création. C’est une histoire qui est racontée au public, sans se limiter, ni de se mettre des barrières. Un spectacle non formaté, qui ne se range dans aucune case. « Echoa, c’est juste un Spectacle »

Echoa, la transmission et le partage …

Bel exemple de transmission et de partage au sein de la compagnie Arcosm. Le percussionniste Matthieu Begnigno a vu ce spectacle pour la première fois à l’âge de 16 ans, lors d’une représentation pédagogique. Cela a changé son destin . “C’est grâce à ce spectacle que je me suis réellement mis à travailler la musique “.
Aujourd’hui, c’est lui qui transmet cette volonté de partager son art auprès du jeune public. Peut -être que dans le public scolaire présent à cette représentation du 15 novembre, certains diront : “Ah mais c’est ça que je veux faire “!

Localisation : Vedène
Date : 18 novembre 2019

Articles similaires

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus