Accueil > Art > Spectacle Vivant > Le virtuose Alexandre Kantorow et le Quatuor Hermès en final du Festival de Menton

Le virtuose Alexandre Kantorow et le Quatuor Hermès en final du Festival de Menton

Alexandre Kantorow, pianiste virtuose dont le nom figurait en juin 2019 sur la toile et les ondes du monde entier, parce qu’il était le premier français à remporter le premier prix du concours Tchaïkovsky depuis 61 ans, a clôturé l’édition 2020 du Festival de musique de Menton, aux côtés du Quatuor Hermès. Le festival de musique l’avait invité en 2018 au concert de jeunes talents à découvrir. Cette année, il brille parmi les grands interprètes en final pour préserver la mémoire de cette édition 2020 en attendant 2021.

Alexandre Kantorow et le Quatuor Hermes - festival de Menton 2020@Catherine Filliol-Ville de menton


71ème festival de Menton, honneur à la jeune génération. Alexandre Kantorow et le Quatuor Hermès clôturent le festival de musique sur le parvis de la Basilique Saint-Michel. De jeunes talents au parcours de l’excellence, invités dans le plus ancien festival de musique de chambre, s’inscrivent sous le signe de la renaissance et de l’espoir d’une transmission d’amour de la musique classique.

Le 5 août 1950, un an après la découverte du Parvis de la Basilique Saint-Michel, qui deviendrait l’écrin du Festival, André Boröcz, son créateur, offrait aux amateurs de belle musique un premier concert donné par le Quatuor Vegh, fondé dix ans plus tôt à Budapest, qui comme André Boröcz, avait fui la Hongrie communiste. Soixante et onze ans plus tard l’écrin du doyen des Festivals de musique de Chambre, en France, demeure un décor naturel entre ciel et mer, intact et unique au monde… Le lundi 10 août, pour la soirée de clôture du festival de musique de Menton,  la jeunesse était à l’honneur avec le Quatuor Hermès et Alexandre Kantorow. Une grande première pour le jeune pianiste, 23 ans, qui jouait pour la première fois sur le parvis … Dans le public, le neveu de Claudio Abaddo, Roberto Abbado qui avait dirigé son premier opéra lui aussi à 23 ans…

Alexandre Kantorow : 1er Prix et Médaille d’or du Concours Tchaïkovski !

Le jeune pianiste, né à Clermont-Ferrand, comme son nom ne l’indique pas, fils du chef d’orchestre-violoniste Jean-Jacques Kantorow, en 2019 est nommé pour les Victoires de la musique classique dans la catégorie Révélation soliste instrumental. L’été de la même année, Alexandre Kantorow remporte, à Moscou, l’épreuve de piano le plus difficile au monde le Concours Tchaïkovski… A 16 ans, le jeune prodige avait été invité aux Folles Journées de Nantes avec le Sinfonia Varsovia… En apothéose avec le quatuor à cordes, le Quatuor Hermès révélé au grand Concours international de Genève,  le tsar du piano a interprété les plus belles ballades musiques pour cette soirée de clôture : Rosamunde N°13 en la mineur, l’un des plus beaux quatuors de Franz Schubert (1797-1828), composé en 1824, suivi des 4 Ballades, Op10 de Johannes Brahms (1833-1897), ballades pour piano, oeuvres de jeunesse du compositeur, écrites en 1854.

Alexandre Kantorow,  invité il y a deux ans par la ville de Menton aux Concerts de 18 h, première marche vers le Parvis, où il se produisait ce lundi 10 août 2020, pour la première fois…

Un 71ème Festival réussi envers et contre tout…

Le plus ancien Festival de musique de chambre de France a relevé le défi d’exister envers et contre un intrus du nom de Covid 19… Un défi relevé grâce la complicité des services de la mairie, de l’office de tourisme, du Maire M. Jean-Claude Guibal et du directeur artistique Paul-Emmanuel Thomas et son équipe, sans oublier la générosité des artistes qui ont accepté de diminuer leurs cachets. André Peyrègne, Chef d’orchestre, critique musical, après avoir été de 1980 à 2015, directeur du Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice, Maître de Cérémonie du Festival, a lancé la soirée de clôture par la plus belle nouvelle qui soit pour les mélomanes : le 72ème Festival de musique de Chambre de Menton aurait bel et bien lieu en 2021. Parmi les grands moments de ce festival, pas tout à fait comme les autres, le concert du 5 août, au piano Marie-Ange Ngucci, diffusé par casque via le procédé Silent System, donné au cœur de l’oliveraie millénaire du parc du Pian… Et si Menton, la ville des jardins extraordinaires, décidait de renouveler l’idée en 2021, de quelques concerts dans ses jardins ? Gageons que le public serait partant… En apothéose du Festival 2020, les cinq jeunes musiciens se sont retrouvés dans le grand Quintette de Brahms, bouquet final de la soirée de clôture.

Autres articles sur le Festival de Musique de Menton :

Paul-Emmanuel Thomas, directeur artistique du Festival de Menton : « Un festival c’est un rêve »
71e Festival de Musique de Menton du 1er au 10 août 2020 : Ingénieux, Créatif et Branché !
Lise de la Salle : « la musique est un reflet de la vie » – Festival de Musique de Menton
Jordi Savall, le maestro du baroque – festival de Musique de Menton
Paul-Emmanuel Thomas : « le Festival de Musique de Menton, un très haut niveau artistique »

Localisation : Menton
Auteur : Viviane Leray
Date : 17 août 2020
Centre Dramatique des Villages - Haut Vaucluseanim art 2020 2021

Télécharger l'application

Réseaux sociaux

S'abonner
x

Newsletter

Gardons le lien avec la culture et le patrimoine en Provence. Restez connectés pour être informés des actualités, et s’évader au coeur de notre beau territoire de la Région Sud.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.

En savoir plus